A quoi sert Bayrou ?

Lectures :2785

Depuis que François Bayrou a entendu des voix célestes lui intimant l’ordre de postuler à la candidature suprême, je l’observe avec intérêt. Ou plutôt j’observe la mousse qu’il fabrique autour de lui. Je veux dire ses soutiens, les arguments qui sont avancés en sa faveur.

Parce que le mec par lui-même, bon… Lorsqu’il est apparu sur la scène politique, dans les années 90, il se la jouait tueur avec les autres quadras de la bande à Madelin;  l’image bonasse qu’il a actuellement est plutôt récente. C’est un type instruit, qui écrit vraiment ses livres, ce qui est une originalité parmi les hommes politiques, mais interroge par ailleurs  sur sa disponibilité. Car pour écrire des livres, il faut avoir du temps.

A part ça il a été ministre de l’Education Nationale, un des plus mauvais de la 5e république si l’on en croit Sophie Coignard, mais plutôt apprécié des profs, à l’époque, parce qu’il ne faisait rien que du très consensuel ou qu’il se couchait très vite, dès la moindre résistance. Son plus haut fait d’armes a été d’avoir voulu modifier la loi Falloux pour étendre les possibilités de financement des écoles privées par le contribuable, ce qui a mis des centaines de milliers de manifestants hostiles dans la rue. En tant que député il est à peu près inexistant et comme élu local on ne sait pas grand chose de son activité.

« L’argument » Bayrou est donc d’abord un choix pour ses qualités personnelles, morales. Enfin, soi-disant. [1] Une image qu’il s’est fabriquée et que les guignols de Canal Plus ont aidée à imposer. Le genre qui sent plutôt le crottin de cheval, n’a pas l’air de collectionner les Rolex, n’est pas marié à un mannequin et ne fréquente pas le showbiz. Plus le genre plouc-plouc, plan-plan ou plonk-plonk que bling-bling. Il est bègue, il a de grandes oreilles ce qui le rend plutôt sympathique. Et ses convictions démocrates-chrétiennes, Jesus ayant dit de nous aimer les uns les autres, le font supposer plutôt gentil. Pas le genre Mélenchon, avec le couteau entre les dents et la guillotine de Robespierre en arrière-plan, quoi…

L’image qui lui restera, sans toute, attachée pour toujours est la beigne, très paternelle d’inspiration, qu’il a mise à un môme qui essayait de lui faire les poches au cours d’un déplacement en banlieue. Ça a plu, ça… beaucoup.

Mais le plus remarquable dans le vote ou les soutiens à Bayrou, reste le côté ni-ni. Ni la gauche-eu, ni la droite-euh. Un principe qui a séduit une tranche d’âge de trente-quarante, qui n’a pas été élevée au biberon du marxisme, qui croit que le matérialisme dialectique consiste à hésiter entre Mac ou PC et qui s’interroge plus sur l’opportunité de l’utilisation des capotes que de « changer la vie ». Une génération qui a aussi eu juste le temps de voir passer l’alternance politique sans que celle-ci génère en son sein la moindre trace d’enthousiasme. Avec Bayrou, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Bref, il représente un échappatoire, un moyen d’éviter de choisir et à se situer par rapport à des clivages qui traversent la société : gauche-droite, nationalisme- internationalisme, riches-pauvres, patrons-salariés, laïcité-religion etc… Soi-disant, car dans les faits, à toutes les triangulaires, il a fait voter à droite. Ce qui confirme, si besoin était, que les gens du centre comme ceux qui se prétendent « apolitiques » sont en réalité de droite.

Un mec totalement inutile, donc.

Et, attention:  à ce qu’en disent ceux qui l’ont fréquenté , côté melon une très haute opinion de soi-même; si vous avez aimé Sarkozy, à Dieu ne plaise, vous adoreriez Bayrou…

Enfin, on va être gentil, on vous donne son  programme . ( Dicté par l’archange Gabriel)

-oOo-

PS. J’ai oublié de répondre à la question posée en titre:  Bayrou sert à comptabiliser le vote blanc. Marawaf, dirait Asinus !

——————————————————-
[1] Non, non, je ne sais rien sur François et Marielle, je ne sais pas s’ils font, ou ont fait crac-crac ensemble; n’insistez pas, les ragots ce n’est pas le genre de la maison…

29 comments to A quoi sert Bayrou ?

  • Buster

    OUAFFF !

    Quand Léon provoque, c’est discret ! 😆
    Si je n’étais pas si engagé avec un autre candidat,aux idées bien trempées et de plus en plus proche de la victoire, cet article m’inciterait à me Bayrouiser.
    On dirait un peu le genre de réflexion de ….(censuré) quand il dit que l’islamophobie n’est que du racisme.

    Au secours Imhotep ! (Euh, Non je déconne)

  • Léon

    😆 😆 😆 Et Taverne, alors ?

  • D. Furtif

    C’est le gars qui à la télé est contre les dépenses somptuaires et qui en douce vote partout où il peut pour vous faire payer l’essence des avions yachts et limousines.
    L’élection de Sarkozy est une chose mais le ralliement aux législative qui ont suivi en est une autre.
    Quand à sa laïcité c’est encore une affaire de plateaux de télévision.
    C’est à mon avis le plus monstrueux faux cul de ces dernières 15 années.
    D’ailleurs
    Le fin tacticien qu’est Hervé Morin ne s’y est pas trompé.

  • snoopy86

    M…. , arrêtez d’écrire Mélanchon c’est MELENCHON :mrgreen:

    Tiens, ce matin sur LCI, j’ai vu Nathalie Artaud ; et bien je vous assure que comme Poutou, elle donnerait envie de voter Bayrou à un sexagènaire trotskyste 😆

  • Léon

    C’est vrai, ça je fais tout le temps la faute. Il doit y avoir chez moi le tropisme du MELANge des serviettes et des torCHONs. A moins que ce soit Eva Joly qui déteigne : ne melanchons pas tout.

  • Causette

    Adichats à tous

    – François, qué trucos acquiw?
    – Qué bricòli, qu’éy dé mawha! qué’m souy pergut lou bounet.

  • COLRE

    La vraie question devrait être : à quoi sert un président de la république ?

    Quand est-ce qu’on se débarrasse de cette incongruité ? On lui rogne les ailes et tous les pouvoirs politiques, et on le laisse en ultime garant de la bonne marche républicaine en cas de menace exceptionnelle.

  • Léon

    Pfuiiii, comme tu y vas… Le retour de la 4e république ?

    • COLRE

      Non, pourquoi ? C’est toujours le chiffon rouge que l’on agite pour faire peur. La plupart des démocraties européennes n’ont pas ce machin. C’est le chef de la majorité issues des urnes parlementaires qui gouverne.

      Franchement, à quoi sert ce monarque républicain qui concentre désormais tous les pouvoirs ? Je ne vois que des inconvénients.

  • Lapa

    Soi-disant, car dans les faits, à toutes les triangulaires, il a fait voter à droite.

    c’est faux ça. ou alors faut avancer des preuves!

    quant à sa carrière politique elle n’a rien à envier au mec qui est crédité de 60% au second tour… je ne vois pas en quoi ce serait éliminatoire!

    Bayrou est un échappatoire non extrême des seconds tours déjà joués médiatiquement. En ce sens, il y a comme un gros sentiment de « je vous emmerde » à essayer de le mettre au second tour et j’avoue que s’il me prenait l’envie d’aller voter ce serait surement pour lui afin rebattre le caquet à nos experts ump et PS avec leurs hordes de journalistes. Je le trouve largement plus moral que Sarkozy (bon c’est pas dur) et moins tenu par les fachos verts comme Hollande.
    le seul problème c’est que c’est encore un européiste sauce oui à la constitution. Il est navrant de se demander ou sont passés les 56% de français ayant dit non à la constitution de Giscard? Se retrouvent-ils vraiment dans le triptyque UMP-PS-Modem? qui s’octroie 70% des parts de marchés des intentions?

    Parce que ce qui est intéressant avec FB c’est justement la perte du clivage (plus inventé que réel) entre gauche et droite (comprenez PS et UMP… la belle blague), clivage qui n’a plus lieu d’être mais qu’on continue à nous servir sur un plateau. Il y aurait des gentils de gauche (mais pas trop) avec Hollande et des méchants de droite avec Sarko (vous pouvez inverser les adjectifs à loisir). Sauf que Hollande c’est pas vraiment la gauche (d’ailleurs Snoopy ne s’y est pas trompé) et que finalement entre ces trois là, c’est surtout une affaire de Styles (mais pas mystérieuse comme dirait H.Poirot, pour ceux qui aiment 😉 ). Bon bref, Bayrou est juste la pour nous montrer que Hollande Sarkozy sont totalement solubles en lui et que finalement la véritable opposition devrait se faire entre ces trois candidats-systèmes ET un candidat Mélenchonniste ou Lepenien, enfin un candidat de rupture.

    Mais le principe pour éviter de trop chambouler le système c’est de faire désirer l’alternance politique qu’on exagèrera bien entendu (tous les candidats sont toujours des candidats de la rupture ou du changement…) ce qui permettra à de futurs cocus de danser à Bastille ou à République en continuant à donner une belle caution au système bi parti.

    • D. Furtif

      Heu siou plait Monsieur

      Heu c’est vrai ou alors il faut avancer des preuves.

      Tu verras que ce te sera beaucoup plus facile de trouver des cas où il a appelé à voter à gauche, car s’il en existait , il seraient infiniment plus rares.
      Quand il n’a pas appelé à voter à droite ( comme Taverne s’en est vanté plusieurs fois), il s’est tenu dans une prudente réserve car l’affaire était déjà jouée….
      .
      Si tu en trouves , nous les publierons sans en retirer aucun.

      • Lapa

        […]La liste UMP du maire sortant Jean-Paul Alduy a remporté dimanche le 2e tour de l’élection municipale de Perpignan organisée après l’invalidation pour fraude du scrutin de 2008. Jean-Paul Alduy a obtenu lors de la triangulaire du 2e tour 53,54% des suffrages exprimés, devançant Jacqueline Amiel-Donat (PS, PC, MRC, PRG, CDC), qui totalise 33,08% des suffrages et Jean Codognès (divers gauche, MoDem, Verts)[…]
        En mars 2008, à la tête d’une liste d’union de la gauche et du Modem, Jacqueline Amiel-Donat avait échoué de 574 voix face à Jean-Paul Alduy, lors d’une triangulaire avec le FN.

        […]Les électeurs ne semblent pas en avoir tenu rigueur à Maryse Joissains puisqu’elle est sortie nettement en tête, dimanche, lors du premier tour de la partielle, avec 43,31 % des voix (soit près de 10 points de plus qu’en 2008) contre 34,08 % à son adversaire, le socialiste Alexandre Medvedowsky à la tête d’une liste PS-MoDem […] Aix


        Municipales de 2008:
        Au second tour, la stratégie fut aussi choisie en fonction des situations locales. Dans 60 villes53, les candidats ont maintenu leur liste (comme à Saint-Étienne, à Rennes ou à Quimper), parfois après avoir exprimé sans succès leur volonté de fusionner avec d’autres listes (comme à Paris). Dans d’autres villes, les listes MoDem pouvant se maintenir se sont retirées, le plus souvent sans donner de consignes de vote (comme à Lyon ou Blois). Enfin, d’autres listes ont fait le choix de fusionner, comme Jean-Luc Bennahmias avec la liste PS à Marseille, Jean-Luc Forget avec la liste UMP à Toulouse, ou Jean-Marie Orihuel avec la liste d’union de la gauche à Aubagne. Ce dernier choix a cependant été condamné par François Bayrou, car la liste d’union de la gauche était conduite par le maire sortant Daniel Fontaine, membre du PC

        legislatives 2008: Jean Lassalle (modem), réélu dans la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, dans le cadre de la seule triangulaire du pays (MoDem-UMP-PS)42.

        régionales 2010: Le MoDem adopte une stratégie visant à présenter des listes indépendantes au premier tour dans l’ensemble des régions. Au second tour, le parti envisage des alliances avec d’autres formations politiques à la condition qu’elles ne soient pas membres de la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy. Cette stratégie est suivie dans l’ensemble des régions métropolitaines, même si elle connaît quelques exceptions et plusieurs contestations de responsables du parti.

        Ainsi, le responsable du MoDem de Charente-Maritime intègre dès le premier tour la liste de Ségolène Royal qui avait proposé au MoDem cinq places éligibles.

        Donc oui écrire que à chaque triangulaire il a appelé à voter à droite c’est faux. 🙂

        • D. Furtif

          Alors , je conviens que mon « chaque » était un peu excessif, un tout petit peu
          Pourrions nous tomber d’accord sur  » le plus souvent »

        • Léon

          Bon, bon d’accord. Ce n’est pas systématique. Mais faudrait analyser chaque cas à la loupe, j’avoue ne pas m’être préoccupé d’élections municipales.

    • COLRE

      Oui, on la connaît, cette blague un peu éculée : en France, il n’y a que 2 partis, la droite et la droite… 😉
      Sauf que c’est justement la droite, avec tous ses relais médiatiques qui essaie de matraquer l’idée dans le bon peuple qui finira bien par le répéter aussi (avant d’aller glisser un bulletin dans l’urne frontiste)…

      A propos de relais : tu sais combien gagnent les journalistes-stars qu’on voit sur tous les plateaux et qui font la pluie et le beau temps de l’information ? ou les experts de l’expertise économiques qui nous racontent journellement comment il faut rendre les riches plus riches pour que les pauvres continuent à être pauvres, ok, mais moins que s’ils l’étaient plus ? qu’il n’y a pas d’autre solution que de baisser les charges patronales ? mais nous cachent prudemment quels grands groupes industriels et bancaires les salarient (grassement)…
      Bref, les nouveaux chiens de garde, dont la dénonciation est occultée par la presse dans son ensemble mais qui représentent moins d’une 50è de personnes ?

      Eh bien, pas en dessous de 30 000 euros par mois…
      A ton avis, à ce prix, ces gens-là, omniprésents, imposant la bonne parole (la leur, celle de leurs intérêts financiers et de leurs patrons), crois-tu qu’ils n’ont pas intérêt à dire que la gauche et la droite c’est pareil ? que la droite c’est le pragmatisme et la réalité, et que la gauche c’est l’utopie, la naïveté, la dépense, l’idéologie ?… 8) 8) 😆

      • snoopy86

        Des sources ? 😆

        • COLRE

          Occupe-toi de tes « sources » pour caler ton lit, leur plus utile fonction, et surtout tu m’évites.

          • snoopy86

            Toujours dans le déni .

            Tiens, un vieil article du Monde ….

          • Lapa

            C’est marrant ça, les journalistes essaient de nous faire croire que la gauche et la droite c’est pareil quand moi je suis bien persuadé qu’ils essaient de nous faire croire que y’a une différence et que l’alternance va changer les choses.

            ahah! la liste des cocus va s’allonger!

            crois-tu qu’ils n’ont pas intérêt à dire que la gauche et la droite c’est pareil ? que la droite c’est le pragmatisme et la réalité, et que la gauche c’est l’utopie, la naïveté, la dépense, l’idéologie ?… 8) 8) 😆
            contradiction?

            ah ces salauds de journalistes de droite! (c’est bien connu) on sent bien qu’ils ont peur de l’arrivée de F.Hollande c’est clair!

            la belle blague.

            • COLRE

              J’ai téléscopé les politiques et les journalistes qui se complètent très harmonieusement 😉 . Pour les politiques de droite, la gauche c’est l’incompétence qui vide les caisses. Mais pour les journalistes, ils sont tenus à balancer aussitôt qu’il y a une critique possible de la droite, que du temps de la gauche ou de Mitterrand, c’était pareil…
              Le bonnet blanc / blanc bonnet, ça marche sur les plateaux…

              • Lapa

                je pense surtout qu’avec ce qui nous attend les clivages et recettes du passé sont l’assurance d’une désillusion supplémentaire. Mais c’est pas grave, tant qu’il y a des gens pour y croire! S’apercevoir que tout n’a pas forcément été mieux du simple fait que ce soit la gauche ou la droite au pouvoir en France est déjà un premier pas qui devrait faire réfléchir les gens sur la réalité de l’alternance et son impact.
                Évidemment que ce n’était pas mieux du temps de Mitterrand, Jospin, Balladur ou que sais-je… ce sont les mêmes qui sont au pouvoir, les m^mes esprits, issus des mêmes bancs de classes, qui choisissent un parti comme d’autre une voix d’orientation avec des débouchés et qui de fait ont délégués tous leurs pouvoirs ailleurs (europe et économie) et s’estiment totalement perdus ou incompétents sur les dossiers (bah oui vous comprenez ma brave dame, on n’y peut rien, la mondialisation tout ça tout ça… la France peut plus rien faire seule, on peut pas forcer les entreprises à faire ça, on peux pas lutter contre ça, on peut pas, on paut pas on peut pas…c’est trop compliqué, mais on voudrait bien hein! ).

                Bon j’arrête je vais devenir comme Melenchon 😀

          • Causette

            tu sais combien gagnent les journalistes-stars
            sans compter la déduction de 7650 euros du salaire imposable au titre de l’allocation pour frais d’emploi des journalistes.

            des frais d’emploi! mais qui n’en a pas?

  • Buster

    Bon alors, finalement à quoi il sert c’homme là ?

    A quoi ça sert le centrisme ? .
    C’est du réalisme économique (débarrassé de l’utopie, la naïveté, la dépense, l’idéologie (© COLRE) de la gauche) + la prise en compte de l’importance d’une plus grande justice sociale (qui ne brille pas toujours à droite)
    Finalement, à part pour d’obscures raisons de se ranger dans 1 camp CONTRE 1 autre, on se demanderait pourquoi il n’y a pas plus de centristes ?

    Bin j’vas te le dire, le pourquoi du truc, moi.
    D’abord le centrisme c’est tout mou, tout plat. (mais sans excès !)
    C’est pas très séduisant, genre pragmatique, ou potion amère qu’il faut bien se résoudre à avaler.
    Alors que l’électeur lui il a besoin de rêver, que tout va changer, que cette fois la baguette d’Hollande ou de Sarko sera magique, avec la bonne formule.
    (Air de pipeau)
    – Et que je te remets la retraite à 60 ans
    – Et que je te recrute quelques dizaines de milliers de nouveaux fonctionnaires
    – Et que puisque t’en veux, puisque t’en demande je t’en donnerai moi, du pouvoir d’achat.
    – Promis juré, si j’mens….
    (Fin du pipeau)
    Alors, Quéquipeu dire le pov centriste face à tout ça ? Hein ?
    Il a rien de chez rien pour faire rêver le rêveur. Il peut juste accrocher le réaliste.
    Et le réaliste, bin faut croire qu’il n’existe pas à plus de 15 à 20 % dans la population française.

    Alors le Pov Centriste il reste tout seul avec ses bonnes solutions et ses bonnes méthodes.
    A regarder les autres se taper dessus pour finir par faire la politique qu’il avait (lui le pov centriste) annoncée.
    Mais trop tard, mal.
    Il a plus que ses yeux pour pleurer.
    Pov Centriste !

  • Causette

    Le centrisme c’est parfait pour une île de 200 / 300 habitants. Cependant Bayrou est un faux centriste il est de droite. A t-il protesté pour faire respecter le vote des Français qui se sont fait enflés avec le référendum sur le traité de la constitution de l’Europe? Est-ce que quelqu’un a lu un de ses bouquins?