Quand la République Islamique d’Iran subventionne Dieudonné

Lectures :2270

Il n’est pas dans nos habitudes de  nous occuper de Dieudonné, mais ce n’est pas lui qui nous intéresse dans cette histoire.

On a d’abord eu du mal à y croire, pourtant les autorités iraniennes ont subventionné cette chose dont voici le « trailer » comme on dit.
On a ici un aperçu de certains  fondements idéologiques de la République Islamique d’Iran.
On recommande la lecture, très édifiante, de l’intégralité de l’article mentionné en source, pas seulement la partie consacrée à ce « film ».
César.
——————————————————————————————

(Source : Memri )

[…] Sponsors iraniens du film de Dieudonné: L’Antisémite

Le ministre iranien de la Culture et de l’Orientation islamique, et le Centre iranien du film documentaire et expérimental, ont subventionné la production du film L’Antisémite, adaptation d’une pièce du même nom de Dieudonné M’bala M’bala, accusé en France d’incitation à la haine raciale et religieuse. Selon un rapport mis en ligne sur le site Medialibre, apparemment par l’équipe de Dieudonné, le film relate l’histoire d’un homme qui nourrit une haine absolue à l’encontre de tout ce qui est juif. La femme du héros, victime d’un cancer, demande à son époux de se faire aider par un spécialiste pour soigner son antisémitisme, ce qui conduit le personnage à consulter un psychanalyste, qui s’avère être juif. Le film est décrit comme débutant par « un de ces habituels documentaires de propagande, relatif à la Shoah ». Devant les images du documentaire, le protagoniste se tourne vers sa femme pour lui dire, en larmes: « Un jour, ce sera vrai, tout ça ».

Dieudonné s’est tourné vers l’Iran après avoir échoué à trouver une subvention pour son film en France. Il convient de noter que les autorités iraniennes ont aussi consenti à subventionner son film « Le code noir », qui entend montrer l’implication sioniste dans l’esclavagisme européen du 18ème siècle.

L’Antisémite devra être projeté lors d’une conférence sur le « hollywoodisme et le cinéma », en marge du 30ème festival international du film de Fajr (entre le 1er et le 11 février 2012). En France, il a été projeté dans le théâtre de Dieudonné entre le 16 et le 22 janvier 2012, Dieudonné n’ayant pas trouvé d’autre distributeur intéressé par son projet.
—————————————————————————

Pour une raison mystérieuse, il ne nous a pas été possible d »intégrer la vidéo à cette page avec le code qui est donné : ( on veut bien de l’aide…)

<iframe src= »http://www.memritv.org/embedded_player/index.php?clip_id=3319″ width= »404″ height= »356″ frameborder= »0″></iframe>

Voici donc le lien pour  voir le trailer de ce film désopilant

16 comments to Quand la République Islamique d’Iran subventionne Dieudonné

  • Buster

    Beurk ! 👿

  • D. Furtif

    Ce type est devenu fou.
    Je ne vois pas d’autre explication.

    • Buster

      Je n’aime pas du tout cette folie qui recommence à s’exprimer au grand jour.
      Je ne sais pas où en seront les iraniens (et quelques autres) dans quelque temps, mais sûr que des décennies de lobotimisation généralisée vont laisser de graves séquelles.
      .
      A quoi sert l’Histoire puisque l’homme n’apprend donc jamais rien ?

      • D. Furtif

        Si tu te rappelles le film Z
        Tu te souviendras d’une bande annonce à la fin.
        On y apprenait que les fac d’histoire étaient fermées et que même certains auteurs antiques étaient interdits.
        .

        • Causette

          Tiens! je ne savais pas que Z était un film franco-algérien? c’est ce qui est noté sur wiki.

          Pour le financement, Costa-Gavras s’adresse à Eric Schlumberger et à Jacques Perrin… Ils assurent une partie du financement et utilisent leurs contacts, en particulier en Algérie, où il est décidé que le film sera tourné… 🙄 c’est comment l’Algérie en 68/69?

      • Léon

        Le cas de Diodonné relève peut-être effectivement de la psychiatrie mais pas l’antisémitisme devenu, il faut en prendre conscience je crois, doctrine d’Etat en Iran. Il n’est même plus question d’antisionisme, de critique de la politique d’Israël, mais d’un pur et authentique racisme antijuif. Pourtant la situation des juifs en Iran ne semble pas mauvaise, les synagogues ne sont pas fermées on n’entend pas parler de persécutions à leur encontre. Etrange.

  • D. Furtif

    Sur la 5 .La grande librairie jeudi dernier.Alain Mabanckou, rappelait que la traite au fin fond de l’Afrique ne se faisait pas avec des blancs escortant les convois de captifs mais bel et bien par des esclavagistes noirs ou autres indigènes de ces contrées
    .
    .

    Je ne conteste pas les souffrances qu’ont subies et que
    subissent encore les Noirs. Je conteste la tendance à
    ériger ces souffrances en signes d’identité. Je suis né
    au Congo Brazzaville, j’ai étudié en France, j’enseigne
    désormais en Californie. Je suis noir, muni d’un passe-
    port français et d’une carte verte. Qui suis-je ? J’aurais
    bien du mal à le dire. Mais je refuse de me défi nir par
    les larmes et le ressentiment.

    A.M.

    Alain Mabanckou, prix Renaudot pour Mémoires de
    porc-épic (Le Seuil, 2006), est l’auteur chez Fayard de
    Lettre à Jimmy (2007).

    .

    .
    Mais ça il ne faut pas le dire

  • ranta

    Depuis quelque temps je ne regarde plus les quenelles qu’auparavant. Que Nantua me pardonne.

  • ranta

    Depuis quelque temps je ne regarde plus les quenelles de la même façon qu’auparavant.

  • Causette

    Il ne faut pas oublier que dans les pays arabes les « protocoles des sages de Sion » sont largement diffusés et présentés comme historique afin d’attiser la haine antijuive et antioccidentale et adaptés en série à la tv pour instrumentaliser les foules.
    Dès 1948, de nombreux gouvernements arabes ont financés les impressions et les ont enseignés dans les écoles comme des faits historiques.

    – En Palestine la charte du Hamas fait référence aux protocoles.

    – En Iran (1er publication 1978) les protocoles sont très largement diffusés par le gouvernement. En 1985 nouvelle impression et large diffusion par l’organisation pour la propagation de l’islam. La fondation islamique Astan-e Qods, une des plus riches institutions d’Iran a financé la publication des protocoles en 1994 sous la rubrique « l’odeur du sang, les régimes sionistes ». En 2004 la tv al-Alam diffuse une série sur les théories du complot, sur l’Holocauste, le contrôle d’Hollywood et les protocoles. En 2008 toujours à la tv iranienne diffusion d’un documentaire affirmant un « plan juif pour le génocide de l’humanité (avec prise de contrôle de l’Iran par les juifs et les Baha’is d’Iran) basée sur les protocoles.

    – En Syrie les protocoles est un best-seller et vendu à la foire du livre de Damas. En 2005 au Caire un éditeur syrien Mustafa Tlass affichait une nouvelle édition.

    – En Egypte (1960) les protocoles ont été présentés dans une revue officielle de la culture. en 1965 le gouvernement égyption en publie une brochure en anglais qu’il distribue dans les pays africains anglophone. En 2002 une série tv « un cavalier sans monture » basée sur les protocoles, en 2003 il entre dans la bibliothèque d’Alexandrie.

    En Arabie Saoudite, les livres scolaires contiennent des résumés des protocoles. Il est distribué également en Turquie, au Pakistan, en Malaisie en Indonésie. Un rapport de 2005 du centre d’information et de renseignements constate que les éditions en arabe sont vendues à Londres.

    • Causette

      voici une vidéo sur ces protocoles 1 et 2

      • D. Furtif

        Bonsoir Causette, excellente nomenclature.
        .
        Je te parie que je peux trouver des gars qui pensent qu’il y a une édition modérée du protocole.
        .
        Mais si , mais si ,Ne cherche pas , tu les connais toi aussi.
        .
        Ne faudrait-il pas alors se poser la question ❓ N’y a-t-il pas une revendication Ultra dans cette condamnation d’un oeuvre ( le protocole) pourtant affirmée et authentifiée comme historique par des pays se revendiquant de l’islam. ❓
        Cette œuvre abominable réédition après réédition en est arrivée à faire partie du patrimoine culturel de ces états.
        Et nous le savons , nous le connaissons.
        Toutes les cultures sont respectables nous disent ces braves gens . C’est leur patrimoine ,
        .
        Venir leur dire que le protocole est une abomination, venir leur demander de détruire cette oeuvre.
        Ne serait-ce pas présenter une revendication ULTRA risquant de briser la sacro sainte Paix sociale à laquelle tu le sais ces gens là __ si modérés __ sont plus que tout attachés ❓
        .
        Ahhh comme je sens que nous avons tort de ne pas les suivre dans cette sainte voie du respect et de la courtoisie ❗
        .
        N’allons nous pas nous faire taxer de racisme islamophobe une fois de plus?
        .
        Ne savons nous pas que nous sommes sous le coup de condamnations répétées par ceux qui recopient pratiquement le blog délirant de Vilistia et nous traitent de racistes tous les jours.
        .
        Ahh Causette Fais moi rêver, reparle moi des islamistes modérés respectables.Et puis quand tu as un moment invite moi au resto , comme ça tu pourras me traiter de pique assiette manipulateur à distance.

        • D. Furtif

          Causette
          Une requête
          .
          Ne serait-il pas possible de dénicher la condamnation du Protocole par le MRAP?.
          .
          En voilà une pépite qui serait précieuse.!

          • Causette

            C’est marrant ce que tu dis. Je me rappelle avoir posé cette question sur Agogovox. Si tu te rappelles il y en avait un « officiel » pour porté la bonne parole du mrap (faut que je le retrouve) genre mi-curé/mi-humaniste (genre christian? ou)

        • Causette

          Furtif, c’est ce qu’on appelle « l’islam modéré » quoi! faut pas s-t-i-g-m-a-t-i-s-e-r.

  • Causette

    Pour ceux que ça intéresse
    Les protocoles des sages de sion histoire d’un faux (en 6 partie)