Le cours de la baffe a nettement augmenté depuis Bayrou

Lectures :2174

Maurice Boisart

L’histoire de Maurice Boisart, ce maire condamné à 1000 euros d’amende avec sursis pour avoir mis une baffe à un ado mérite qu’on relève quelques détails que très peu de journaux ont donnés. Il faut aller sur Valeurs Actuelles pour les trouver, et c’est croquignolet.

« Rappel des faits : le 24 août 2010, Boisart se rend coupable du méfait en giflant un adolescent de 16 ans. Pour sa défense, la victime venait de le traiter – entre autres insultes – de « bâtard ». Le maire surprend l’adolescent en train d’escalader un grillage (que la commune vient de réparer moyennant 10 000 euros) à la recherche d’un ballon perdu. Trop énervé d’être confondu, le gamin insulte le maire : « Fils de p…, je vais n… ta mère, attends, si t’es un homme, je vais te tuer ! » En retour, il reçoit une gifle. Furieux, il rentre chez lui et, décidé à laver l’affront, revient à la charge muni de deux couteaux. Ses amis le désarment et évitent le pire. Le maire insulté dépose plainte pour outrage. Les parents, quant à eux, portent plainte contre l’élu pour “violence”. On connaît la suite… »

Pour ces insultes et ces menaces, le tribunal pour enfants a condamné le mineur à 250 euros d’amende, mais comme le maire a été ensuite condamné, en plus de son amende avec sursis,  à 250 euros de dommages-intérêts, cela ne coûtera donc rien à l’adolescent ni à sa famille !

On apprend, en plus, et là, les bras nous en tombent que cet adolescent était déjà connu pour d’autres méfaits. Il faut vraiment que les parents soient totalement givrés pour porter plainte contre ce maire qui n’arrête pas, d’ailleurs, de recevoir des soutiens de toutes parts et qui a décidé de faire appel.

Avec des parents capables de cela, faut-il vraiment s’étonner que cet adolescent se comporte ainsi ?

On lira aussi quelques extraits absolument délirants du réquisitoire du procureur.
César.

4 comments to Le cours de la baffe a nettement augmenté depuis Bayrou

  • Causette

    Insulté, menacé de mort par un adolescent “turbulent”, ce maire a été condamné au nom du peuple français (c’est bien ça!) à 1 000 euros d’amende pour l’avoir giflé.

    Se pencher sans tabous sur les problèmes qu’engendrent les délinquances et mettre en place des méthodes efficaces pour les combattre pour éviter qu’elles se banalisent est devenu impossible. Impossible! Dès qu’il s’agit de jeunes issus de l’immigration tout le monde s’indigne, ça commence par les représentants-associatifs des minorités qui crient au racisme (en oubliant le leur bien sûr: « …lorsque des jeunes mineurs commettent un crime, ils ont tendance à attaquer des personnes appartenant à d’autres groupes ethniques que le leur. » Etude 2003 Cnrs) aussitôt suivis par les élus et la presse. Le refus de ces abrutis à regarder en face les conséquences de ces violences fait que ces jeunes sont de plus en plus violents puisqu’ils ne sont pas punis comme ils le devraient, et en plus ces bien-pensants font automatiquement monter le Fn. D’ailleurs Marine Le Pen devrait les en remercier c’est grâce à eux qu’elle obtient des milliers de voix.

    « La jeunesse est turbulente, ce n’est pas un délit qu’il faut réprimer », a asséné le procureur.
    après ce jugement on comprend mieux pourquoi des victimes de violences sont obligées de déménager puisque grâce aux juges complaisants leurs bourreaux reviennent dans leur quartier pour les harceler et faire leur loi.

  • D. Furtif

    Cet article vient très heureusement compléter celui de Ranta
    Certains morveux se croient tout permis, mais ce n’est rien, ils restent très en deçà de ce que se permettent leurs parents.

  • Causette

    « … volonté d’empêcher le débat, insultes à caractères antisémites, pressions sur la présidente de Npns… violences physiques et verbales… » cet élu a t-il déposé une plainte à l’époque? non! Pourquoi? bin euh! voici la réunion en entier (17 mn)

  • Causette

    Tiens celle-là je l’avais ratée 😯

    «au sein de la population arabo-musulmane de France, cette féminisation exclusive de l’intégration des minorités passe mal. Elle a un goût amer de provocation. Elle symbolise aux yeux de beaucoup une émasculation, une volonté de créer une image qui vous paralyse, qui vous fait honte de ce que vous êtes, tellement elle est mauvaise (…). Cette féminisation de l’élite politique issue de la diversité a accru le sentiment d’éviction des jeunes Arabes, alors que depuis trois décennies ce sont eux qui subissent la plus grosse charge des vexations, des humiliations et des violences sociales et économiques» Azouz Begag paru dans la rubrique Débats du Monde du 19 novembre.

    Ce monsieur avait proposé de supprimer l’enquête de moralité qui complète le recrutement après concours car si le candidat fréquente des dealers dans les cités cela peut être un motif de rejet de sa candidature. Il proposait donc de supprimer cette enquête :mrgreen: