Henri Boulad : islamisme en Egypte et ailleurs

Lectures :2453

Henri Boulad est le directeur du centre culturel jésuite d’Alexandrie, ancien Recteur des collèges jésuites du Caire et ancien vice-président de Caritas Internationalis pour le Monde arabe; un chrétien oriental au contact, depuis toujours, de l’islamisme et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne pratique pas la langue de bois. Les propos qu’il tient dans cette vidéo sont tout simplement impensables de la part d’un responsable religieux en Europe.
César.
——————————————–

15 comments to Henri Boulad : islamisme en Egypte et ailleurs

  • D. Furtif

    Bouhhhh le vilain islamophobe.

  • Loatse

    « Nietzsche désigne par «nihilisme européen» la logique interne de la culture occidentale en vertu de laquelle les valeurs qui y régnaient depuis Platon sont actuellement chancelantes. C’est donc surtout sous forme d’abandon des valeurs anciennes que le nihilisme assaille l’homme et la culture, conduisant à la débâcle de tout sens. Cet ébranlement du sens (moral, religieux, métaphysique) se traduit par le «grand dégoût» de l’homme pour lui-même et pour tout. Rien ne vaut plus, tout se vaut donc: le vrai, le faux, le bien, le mal. Cette agonie du sens finit par anesthésier même l’inquiétude, qui se transforme en une médiocre satisfaction : ne cherchant plus le sens, l’homme sombre dans la paresse intellectuelle et morale. Ainsi, ce nihilisme contre lequel se bat Nietzsche est refus de l’homme, de ce qu’il pourrait être, de ce qu’il pourrait devenir. »

    Toutefois un espoir subsiste, ainsi que le Père Boulad nous le démontre. Espoir que je résumerai sous la forme d’une maxime bien connue : « C’est au pied du mur que l’on reconnait le maçon… » 😉
    .
    ***********************
    .
    Bonjour Loatse
    C’est gentil de passer par chez nous.
    Désolé pour votre lien poteau indicateur , mais comme nous sommes sur notre blog privé, nous conservons la maitrise des liens et ne partageons pas ce goût pour le renvoi d’ascenseur en réseau si courant sur le OUEB si moyen.
    Ceci dit , je ne vois pas à quoi ni à quel maçon vous tentez de faire allusion.
    Je remarque que votre citation de Nietzsche n’évoque même pas les avancées de la science : fondements de ce que notre époque peut connaitre comme sens des valeurs.
    L’obéissance aux préceptes révélés ayant c’est vrai perdu tout sens, l’homme contemporain a su s’en forger d’autres sans tomber dans ce que vous appelez médiocre satisfaction ou paresse intellectuelle et morale

    Le Furtif

  • ranta

    Et bien, il n’a pas peur cet homme. A la fois de sa hierachie mais aussi et surtout de ceux qu’ils dénoncent.

  • ranta

    Bon, il n’y a rien à rajouter, n’est-ce pas !

  • Léon

    On ne peut , en tous cas, lui faire un reproche « d’ignorance »

    • ranta

      Effectivement pas à lui. Je me doute que ce n’est pas vers lui que sera porté la contradiction, les cibles choisis sont plus faciles à manipuler et à convaincre.

  • D. Furtif

    Réponse à Loatse dans son commentaire

  • Xavier

    Un commentaire pour les deux articles du jour :

    « Pour créer l’Univers, Dieu a inventé les lois de la physique
    Pour créer les lois de la physique, Dieu a dû se servir des mathématiques
     »

    Jean-Pierre Serre ?

  • Léon

    😆 😆 😆 😆 Excellent !

  • Loatse

    Bonsoir Furtif,

    Si je vous précise que le maçon est barbu…cela vous parle t’il ? 🙂
    Il y aurait beaucoup à dire en ce qui concerne les avancées de la science.. Toutefois je reste dubitative quand aux valeurs que celles ci pourrait véhiculer sans éthique..

    En ce qui concerne mon lien, n’y voyez pas malice. J’ai tout simplement remplie la case « website » que je pensais être une simple formalité requise pour pouvoir poster un commentaire ici.. (après hésitation – je crois que finalement j’aurais du m’abstenir 🙂 Une demande d’ascenseur si telle était mon intention vous serait parvenue explicitement et non par voie détournée..

    ne tient pas particulièrement à « recruter » de nouveaux membres au grand désespoir (je subodore) de mon hébergeur…

    Je vous remercie toutefois de m’avoir autorisé l’accès à votre site pour commenter ce sujet…

    Salutations,
    Loatse

  • Analyse certainement pertinente. Mais ce religieux a-t-il aussi conscience que sa propre église a eu pendant longtemps la même volonté de christianiser le monde, au prix de la destruction d’un certain nombre de personnes et de cultures dans le monde ? Si les laïcs n’avaient pas pris le pouvoir eu Occident, que serait devenu l’intégrisme religieux chrétien ?

    • D. Furtif

      Absolument exact Nogat.
      C’est un rappel nécessaire aussi bien à ceux qui se prétendent inquiets de l’islamisation et du communautarisme en France qu’à ceux qui se prétendent athées mais couvrent d’un œil complaisant des rites et des interdits chrétiens .
      .
      Z’appellent ça du patrimoine culturel.
      .
      L’institutrice de l’école laïque de Vendée à qui la boulangère refusait du pain, les quolibets de sale pute lancés par les gars du village, ce n’était pas du haut d’un minaret que ces plaisanteries étaient lancées.
      D’ailleurs , si on y pense on peut avoir de fortes raisons de penser que ces complaisances pour l’islam de la part des prétendus athées trouvent leur origine dans une proximité maintenue avec le christianisme et ce qu’il a aussi de répressif et archaïque.

  • Léon

    Bien d’accord, mais, en même temps, la question des raisons pour lesquelles d’un côté une société ( une culture ?)a avancé sur la question religieuse et pas l’autre, reste entière. On en peut pas exclure que la religion elle-même fasse partie des causes. Renvoyer christianisme et islamisme dos à dos sur le thème que le deuxième serait juste « en retard » sur le premier et finirait par évoluer dans le même sens, est une explication à laquelle je ne crois plus. L’islamisme n’est pas une sorte de christianisme exotique qui aurait un retard vis à vis de la modernité.

  • Lapa

    Bonjour à tous.
    tout à fait d’accord leon. il est très naïf (et de toute façon non pertinent) de penser que l’évolution de l’islamisme va se calquer sur celle du christianisme. j’en ai déjà parlé lors d’un article http://www.disons.fr/?p=19445 . ce n’est que par la concentration de certains faits que le christianisme a pu évoluer avec ce qu’il est aujourd’hui. On oublie un peu de le rappeler. Une religion ne s’ouvre pas de manière automatique, linéaire et définitive. Il a fallut au minimum trois éléments pour que cela se fasse avec le christianisme:
    une possibilité de remise en question des textes et la perméabilité de la sphère religieuse avec la sphère scientifique (des vrais savants hein, pas des mecs qui s’interrogent sur l’impureté de la main gauche croisant un chien promené par une femme)
    une forte contrainte sociétale du pouvoir, une réelle volonté politique (révolution de 1789, loi de 1905…)
    un message de ladite religion compatible avec la société moderne ou son évolution

    Pour l’islamisme on a rien de ces trois éléments minimums. croire le contraire c’est faire preuve d’une naïveté qui est plus que troublante quand on se situe dans la sphère des penseurs ou décideurs actuels.

    • D. Furtif

      Bonjour Lapa
      Bien souvent je rencontre l’idée du recul pris par le monde islamique au moment de l’avènement des lumières et de la classe ( la bourgeoisie) qui en était porteuse.
      C’est bien pourquoi l’islam et les principes républicains sont totalement étranger . Je dirais même plus hostiles.
      Si on poursuit cette analyse on peut s’apercevoir que c’est à l’avènement/émergence de cette classe ( disons le 11è / 12è siècle) que le retard se dessine dans le monde islamique et qu’il lui faut passer le sceptre du monde arabe au monde Ottoman.De l’empire Moghol au Maroc le monde arabe n’a plus rien à apporter.