Islamophobe.

Lectures :3796

Nous assistons aux manœuvres jusqu’auboutistes des islamiens prétendus modérés.

Plutôt que se laisser engluer dans des problèmes de lexique , ? islamophobie ?, il convient de reprendre le concept et de le brandir comme un étendard.

.

Qui menace de mort, qui ?

.

Un épisode connu de tous nous fournit un précieux renseignement . Un acteur de 2è zone face à Salman Rushdie ; qui vit dans la crainte ? Qui menace qui ?

Des Fatwa continuent à être suspendues au dessus d’individus qui n’ont que leur liberté de conscience à se reprocher.

Quelle est l’attitude des associations islamiennes à ce sujet ?

Où se tiennent les conférences de presse islamiennes qui condamnent les injures , agressions en tout genre et meurtres commis au nom de l’Islam ?

Quel Imam est allé rue Myrha appeler au respect de la loi républicaine ?

Les filles importunées( au mieux) insultées souvent , agressées parfois sont-elles des mythomanes, comme le prétend la fine fleur de la Mosquée d’à coté ?

.

Puisque le terme islamophe nous est jeté à la face pour nous faire taire. Reprenons le et brandissons le.

D’où vient-il ?

D’Iran où face aux femmes refusant de porter le Tchador et recevant le soutien des organisations féministes occidentales, les mollahs l’ont forgé comme une arme de dénonciation et de lutte contre toute forme de remise en cause de l’Islam, de leur Islam , donc de leur pouvoir.

Islamophobe avait dès le début de son utilisation , rien à voir avec le racisme , peu à voir avec la religion mais tout à voir avec le Politique.

Ce fondement n’a pas changé.

Dire que la Religion musulmane recouvre une race est une absurdité criante mais elle est tellement utile et utilisée depuis que  des comparses soit disant athées soit disant démocrates, soir disant de gauche l’ont reprise à leur compte que le plus ignare et le plus borné des imams intégristes aurait bien tort de s’en priver.

Alors que devons nous faire ?

Ce qui aurait dû être fait en 89/90 quand Jospin s’est couché devant les premières manœuvres de l’opération voile à l’école.

Reprendre le mot et expliquer pourquoi nous sommes islamophobes.

.

Nous sommes islamophobes parce que le fondement de notre République repose sur la liberté de conscience, sur la séparation des églises et de l’Etat, que la religion islamique avec ses archaïsmes redoutables n’a rien à nous offrir , n’a rien à nous imposer. Ainsi nous garderons notre liberté de penser et de nous exprimer et nous nous assiérons sur sa prétention à réintroduire le délit de blasphème ; comme l’islamisme s’arque-boute depuis des années à vouloir le faire.

L’islam peut trouver sa place en France , comme les autres cultes , il doit bien y avoir une place du coté de nos intégristes à nous, nos créationnistes à l’ancienne, façon qui marche sur l’eau, entre les Raëliens et les Témoins de Jéovah voire du coté des Mormons.

Cet petit texte en hommage à mes camarades arabes filles et garçons des années soixante qui revendiquaient alors, contre leur milieu, l’usage des libertés républicaines offertes par la France.

53 comments to Islamophobe.

  • Causette

    Parfaitement islamophobe je suis.

    Je ne connaissais pas l’épisode Naceri qui a déclaré à Rushdie : « Pour 50 balles, moi, je te fume. » En 2005!!! on attend encore une déclaration solennelle des Islamiens modérés condamnant de tels propos.

    (je copie mes deux commentaires de ce matin après avoir lu l’article du nouvel-obs)

    • Causette

      D’une, au nom de quoi il faudrait aimer les prosélytes religieux?

      Salut Furtif

      Il vient d’où l’antisémitisme aujourd’hui? Des maisons d’éditions, de nombreux journaux et des chaînes de tv, des sites internet arabo-musulmans s’affairent continuellement à envoyer des messages antisémites. Les entend-on protester ces Islamiens « respectables » quand dans leur télé ils regardent des émissions où les Juifs sont représentés en satans, montres assoiffés de sang, aspirant à contrôler le monde? Protestent-ils nos Islamiens contre leurs médias arabes négationnistes de la Shoah? Ont-ils déjà manifester leur solidarité envers les Chrétiens quand leurs églises sont détruites par des musulmans faisant de nombreuses victimes?
      Les entendez-vous condamner leurs coreligionnaires qui tuent des fillettes et des femmes au nom d’Allah? … la liste est longue
      Et il faut arrêter de nous chanter la messe de l’antisémitisme musulman apparut après le XIXe s. Car la haine des Juifs dans le monde arabe et musulman trouve sa source dans le coran, où les Juifs sont représentés comme des traîtres et des assassins de prophètes et pleins de choses négatives. Leur rêve c’est de convertir tout le monde à leurs délires coraniques.

      Alors leurs demandes je les mets aux… indésirables!

  • Causette

    Les dhimmis étaient souvent considérés comme impurs et devaient être
    séparés de la communauté musulmane. Il leur était interdit de pénétrer
    dans les villes saintes musulmanes, dans les mosquées, les bains publics,
    ainsi que dans certaines rues. Leurs turbans – lorsqu’ils avaient le droit
    d’en porter –, leurs costumes, ceintures, chaussures, l’aspect extérieur de
    leurs femmes et de leurs domestiques devaient être différents de ceux des
    musulmans afin de les distinguer et de pouvoir les humilier ; car les
    dhimmis ne pouvaient jamais oublier qu’ils étaient des êtres inférieurs
    .

    Il est vrai que la législation discriminatoire ne fut pas toujours appliquée
    dans toute sa rigueur par les dirigeants musulmans lorsqu’elle entrait en
    conflit avec leurs propres intérêts politiques et économiques. Mais presque
    toute autorité ou influence manifeste exercée par les dhimmis risquait de
    susciter la colère des foules musulmanes et des revendications enflammées
    de la part des réformateurs religieux pour les remettre à leur place. Toute
    déviation des normes juridiques et sociales musulmanes fondées sur
    l’humiliation des Juifs et des chrétiens pouvait apparaître comme une
    infraction au pacte d’Omar (ensemble de décrets édictés au VIIIe siècle par
    le calife Omar Ier et réglementant le statut de dhimmi). Juifs et chrétiens
    encouraient la mort au moindre signe d’« arrogance » ou de « morgue ».

    Ils devaient être humiliés « parce qu’ils n’avaient pas cru aux
    signes de Dieu et avaient tué les prophètes injustement » (sourate 2, versets
    61/58). Selon un autre verset (sourate 5, versets 78/82), « les incroyants
    parmi les Enfants d’Israël » furent maudits par David et par Jésus. À titre
    de châtiment pour avoir ignoré les signes de Dieu et les miracles accomplis
    par les prophètes, ils furent transformés en singes et en pourceaux ou en
    idolâtres (sourate 5, versets 60/65).

    Il faut rappeler (encore et encore) que pour les musulmans -même modérés- le coran est sacré et que Allah lui-même en est le gardien. C’est-à-dire que il y a eu tout au long de son histoire qu’une seule et unique version du texte coranique…Inchangée depuis 14 siècles!

  • ranta

    Bravo Furtif, tout est dit et simplement.

  • Léon

    Le voici :

    Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme. Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent. Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes. Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de «libéralophobie» ou de «socialistophobie» parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie «les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit». Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes également. Les Français, échaudés par des siècles de domination cléricale, souhaitent un affichage discret des croyances. Réclamer des droits séparés pour telle ou telle communauté, imposer de strictes limites à l’examen des dogmes nous ramènerait directement à l’Ancien Régime.

    Le terme d’islamophobie remplit plusieurs fonctions : nier pour mieux la légitimer la réalité d’une offensive intégriste en Europe, attaquer la laïcité en l’assimilant à un nouveau fondamentalisme. Mais surtout faire taire les musulmans qui osent remettre le Coran en cause, en appellent à l’égalité entre les sexes, au droit à l’apostasie et aspirent à pratiquer paisiblement leur foi sans subir le diktat de doctrinaires ou de barbus. Il faut donc stigmatiser ces jeunes filles qui refusent le voile, souhaitent marcher sans honte, tête nue, dans la rue, foudroyer ces Français, ces Allemands, ces Anglais d’origine maghrébine, turque, africaine, algérienne qui réclament le droit à l’indifférence religieuse, le droit de ne pas croire en Dieu, de ne pas jeûner pendant le ramadan. Il faut les désigner, ces renégats, à la vindicte de leurs coreligionnaires, les faire taire pour bloquer tout espoir d’une mutation chez les fidèles du Prophète (en France et de façon révélatrice, c’est un «Collectif contre l’islamophobie» qui soutient juridiquement les femmes verbalisées pour port du voile intégral). Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple. Et ce avec l’onction des médias et des pouvoirs publics. Notre président lui-même, jamais en retard d’une bourde, n’a-t-il pas comparé l’islamophobie à l’antisémitisme ? L’erreur est tragique : le racisme s’attaque aux personnes en tant qu’elles sont coupables d’être ce qu’elles sont, le Noir, l’Arabe, le Juif, le Blanc. L’esprit critique, à l’inverse, porte sur les vérités révélées, les écritures toujours susceptibles d’exégèses, de transformations. Cette confusion a pour objet de déplacer la question religieuse du plan intellectuel au plan pénal, toute objection ou moquerie étant passible de poursuites.

    Quant aux profanations de tombes, de lieux de culte, si elles relèvent évidemment des tribunaux, elles touchent dans leur immense majorité en France les cimetières ou églises chrétiennes (1). On s’en veut de le rappeler : de tous les monothéismes, c’est le christianisme qui est aujourd’hui le plus persécuté dans le monde, surtout dans les pays musulmans, Algérie, Irak, Egypte entre autres. Il est plus facile d’être musulman à Londres, New York ou Paris que protestant, catholique au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord. Mais le vocable de «christianophobie» ne prend pas et c’est heureux. Imagine-t-on la Saint-Barthélemy condamnée par nos ancêtres sous l’angle de la discrimination plutôt que du fanatisme religieux ?

    Il est des mots qui contribuent à infecter la langue, à en obscurcir le sens. «Islamophobie» fait partie de ces termes à bannir d’urgence du vocabulaire.

  • D. Furtif

    On peut être heurté par le terme islamophobe mais aussi par la componction sournoise des prétendus athées vrai faux derches qui à chaque instants nous rappellent qu’il ne faut pas heurter les sensibilités religieuses. Et qui valident = islamophobie = racisme.
    .
    Cette honteuse contorsion nous montre de quoi ils sont capables, en sus de venir nous faire leurs assommantes et insupportables leçons de morale.
    Ils nous donnent alors une indication précieuses sur la valeur des convictions qu’ils prétendent avoir.
    Dans un monde de plus en plus libéré des corbeaux catholiques, où les curés vieillissants ne sont plus qu’un seul par canton rural, ils voient sans frémir, les voiles se multiplier , les prêches dans la rue et les mosquées se multiplier…
    Les femmes dans la rue qui se font insulter par des morveux qui n’ont pas dix ans…
    Rien ne les émeut.
    .
    Il faut aussi subir les prêches sentencieux de ces capitulards dans l’âme, leur prétention à la politesse vénérable, et leurs appels à la paix sociale.
    Pas de confusion , pas de panique , cette attitude de ces prétendus athées nous la connaissons très bien .
    C‘est le fameux = »tendre l’autre joue » des chrétiens….

    .
    Ces prétendus athées ne sont en vérité que des curés clandestins , des mortificateurs secrets , des créationnistes mal lavés.
    .
    Pour ceux qui ne comprendraient pas les motivations de certaine larves puantes venant déposer leur déjection sur notre blog, sachez que ces types là au fond de leur cœur y voit un apostolat.
    .
    Furtif mécréant anticlérical athée du début du XXè siècle

    .

  • Lapa

    Bonjour à toutes et tous.
    On peut également remarquer que le terme islamophobie essaie aussi de médicaliser l’affaire. C’est à dire de montrer l’adversaire comme un malade mental qui souffre d’un problème psychique et à qui, limite, il faudrait un traitement. Une pathologie à guérir en somme…

    • D. Furtif

      Nous avons tous connaissance des déclarations du sage de la Mosquée d’à coté qui prétend que les viols en tournantes ne seraient que des inventions médiatiques.
      Une telle peur de la Vérité relève elle aussi de Médecine.

      • D. Furtif

        Je me rappelle avoir milité jour et nuit pour que Plioutch et Bukovski soient libérés des hôpitaux psychiatriques où on les avait enfermés.

    • ranta

      C’est très rigolo en bout de ligne, bien que pour certains un peu timorés ça marche bien cette appellation qui te renvoies, non seulement à un pseudo racisme, mais aussi à cette interprétation sémantique fleurtant avec le médical comme tu le dis bien Lapa. La rescousse médicale intervient lorsque l’accusation de racisme ne marche pas ou plus, le but étant encore une fois de faire un maximum de fumée pour cacher la réalité.

      • ranta

        Ce qui est encore plus rigolo c’est que l’Ali Bobo fait semblant de ne pas avoir compris que ce terme islaphobe a

        • ranta

          Ce qui est encore plus rigolo c’est que l’Ali Bobo fait semblant de ne pas avoir compris que ce terme islamophobe a été forgé de toute pièce par les mollahs Iraniens, l’article le rappelle d’ailleurs, et que tous les Ali bobonobobobards s’en sont très largement inspirés jusqu’à plus soif.

          • D. Furtif

            Avoue Ranta que c’est curieux cette arrivée des deux sentencieux en même temps sur un site qu’ils affirment par ailleurs, en association avec Morice, être un site raciste.
            Ils ne comprennent que je suis aussi connardophobe et que les mots ayant un sens, ils n’en ont pas fini avec Disons qui continuera à stigmatiser leur participation à la galerie marchande.
            Le forum de toutes les impostures et tous les charlatans.
            .*
            Mais que viennent-ils faire ici ?
            Ne sont-ils pas comblés par les conquêtes démocratiques du forum si moyen?

            • ranta

              Tu veux savoir ce qu’ils viennent foutre là ?

              C’est simple, c’est les gus qui savent qu’ils ont loupé le train de Disons et qui s’en bouffent les couilles.

              Cherche pas plus loin. C’est comme qui dirait des mecs dont le seuls concours qu’ils aient jamais gagné était un concours de circonstances.

  • D. Furtif

    Ce qui m’a toujours fait rigoler , c’est la maladie de la prétention de tous ces ignares qui se font appeler des Docteurs de la foi

    • ranta

      Bah….tu sais on a un prof de philo qui te dit « voilà j’arrive pas trop à formuler ce que je veux vous dire mais je vous renvois à un copier-collé de du Professeur Machin qui en parle très bien et donc vous comprendrez ce que je veux dire » Alors, « on » peut bien s’autoproclammer Docteurs de la foi

      • D. Furtif

        Cet Ali BoBo doit être un suiveur imposteur, Sam Turlupine lui ne se conduit pas comme ça.Ce n’est pas un de ses trois pseudos. Ali Baba n’est pas Ali Bobo

  • Causette

    Bonjour à tous
    Geindre et faire en sorte que le voile pour les femmes devienne banal et acceptable par tous, encore et encore

    « Le CCIF est une organisation non religieuse et non politique » 😯 Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF

    la RATP refuse une campagne contre l’islamophobie

    La régie publicitaire de la RATP:
    « Au demeurant, vous écrivez vous-même que votre association a pour mission de lutter contre le racisme anti-musulman et que vous entreprenez une campagne anti-discriminations religieuses, cause nationale. Ce faisant, vous confirmez vous-même le caractère à la fois religieux et politique de votre campagne. »

  • D. Furtif

    Comme je suis en vacances je suis allé hier soir poster sous un certain Pascal Riché que j’ai croisé il y a des année sous Maboulvox.
    Invention, déformation, diffamation , mensonge….
    .
    Evidemment laisser faire, comme on nous conseille un peu partout, même par des gens qui ne lésinaient pas à nos côtés, serait bien mieux considéré.

    • Buster

      « L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un DELIT ! » Dixit le CCIF dans ses pubs radio. 😯
      J’ai cru m’étrangler quand j’ai entendu cette monstruosité la semaine dernière, et d’ailleurs je l’ai aussitôt relayée ici.
      .
      Le problème c’est que ce genre d’affirmation fausse, « amalgameuse et confusante » fait son travail de sape dans les esprits.
      Même « nos plus grands intellectuels » tels ce brave Pascal Riché (Rédacteur en chef de Rue 89, tout de même) se prennent les pieds dans le tapis de prière.
      Ah, Nous voilà beaux avec de tels aveugles qui prétendent nous montrer le chemin et s’engagent hardiment sur les pistes les plus dangereuses avec leur bonne conscience de gauche en guise de canne blanche (et de parachute).

      Et même si la campagne de pub a finalement été refusée par la RATP, elle a bel et bien eu le droit d’être diffusée ailleurs, sur les ondes radio notamment.
      Le but du CCIF est atteint, la confusion a gagné.
      Rue 89 en est la première victime.

      • D. Furtif

        Riché???

        Je lui ai reproché directement à lui et à Rue 89,
        Cette formule est mensongère diffamatoire et liberticide.
        Mais ce n’est pas tout.
        C’est le genre de perversion que nous rencontrons chez les comparses sentencieux vénérables donneurs de leçons.
        Pour eux ce n’est pas une erreur ou un oubli.
        C’est volontairement qu’il commettent ce crime contre la République.
        Comment peut-on se réclamer d’une République dont on ne veut à aucun prix.
        Comment peut-on condamner ceux qui la défendent.
        En vérité au bout du conte , à l’heure des comptes, c’est le modèle de la sœur de Merah qu’ils proposent .
        Faut-il qu’il trouve une jouissance infinie dans le reniement de tout principe et dans l’abdication de tout honneur.
        Nous les voyons , nous les connaissons depuis longtemps, ils se sont fait une spécialité de toutes les bouffonneries à la mode, ils craignent plus que tout de laisser passer celle là.

          1. Rhhhaaaaaaa le dégout
      • Lapa

        On supposera donc que si c’est un délit, l’islamophobie doit être parfaitement définie et caractérisée. Ces données me semblent importantes, donc: que le CCIF définisse d’une manière sûre ce qu’est islamophobie et rende publique cette définition dans sa pub.

        Critique de la religion islamique?
        Refus de voir sa société évoluer vers le patriarcat moyenâgeux?
        Dessiner Mahomet?
        Légiférer sur le port du voile?
        Assassiner des enfants d’une balle en pleine tête sous prétexte qu’ils sont musulmans?
        Exclure du personnel sous jeûne ramadanesque par mesure de sécurité?
        Bastonner des personnes sous prétexte qu’elles portent la barbe?
        Refuser que des imams faisant l’apologie de la ségrégation sexuelle et des violences faites aux femmes puisse donner des conférences dans les centres culturels?
        (attention dans cette liste il y a des pièges)

        Parce que en attendant, l’islamophobie reste un mot valise fourre tout à connotation psychiatrique brandit comme un bouclier. A vrai dire l’islamophobie, c’est juste un concept rhétorique. Et quand on la définira, il sera bien temps de s’apercevoir qu’elle ne diffère pas de toute critique virulente de n’importe quelle autre religion ou idéologie. Et que donc ce n’est qu’un délit que pour les pire censeurs et liberticides de notre société. Mais aucun doute que nos amoureux épris de liberté et fier partisans de gauche, du progrès et du refus de la soumission dénonceront cette tentative d’atteinte aux libertés fondamentales que de faire taire une critique d’une idéologie nauséabonde.

        Bon je gage que ça restera un mot valise bien pratique où tout le monde met surtout ce qui lui convient. Ca permet de parler aux fanatiques de la boîte et aux gentils laïcs gauchistes qui viendront nous défendre. Chacun imaginera une chose différente mais tous seront derrière le CCIF.

  • D. Furtif

    Aux dernières nouvelles, aux dernières rumeurs , DISONS souffrirait d’un excès d’islamophobie.
    Il est vrai que dans l’espace public à chaque instant tout un chacun se heurte à Disons et à ses proclamations.
    Vous dire d’où vient ce reproche est assez ahurissant mais aussi extrêmement paradoxal.
    .
    Il n’empêche que , …….
    Force est de constater que la rigueur sur les principes et le refus des accommodements « raisonnables » sont un embarras pour ceux qui pratiquent les compromis quotidiens de la politique quantique. J’avais su les décrire un singulier parallèle en Juin dernier.
    .
    Ne soyons pas inquiets, ces voix contorsionnistes savent qu’un cadre prévu pour ça, prévus pour elles, les accueillera avec estrades et tambourins, pipeaux, clowns et orchestre.

  • Anonymus

    Vous êtes merveilleux, tellement que lorsque j’aborde avec d’autres personnes de ma classe d’âge (les 20-35 ans) le sujet de la réacosphère, votre nom est cité. Vous êtes il est vrai de si beaux exemples. Autant être franc, votre site est encore inconnu au bataillon. Pourtant, qui vous êtes, ce que vous faites, en règle générale, là c’est connu, mais si vous voyez, c’est plus le genre des retraités extrémistes qui se déchainent sur Atlantico, le Figaro, le Point ou La Tribune. Des sites comme vous ou Causeur, c’est moins le cas (encore que j’ai un ami avec qui on rigole beaucoup des malades mentaux de Riposte Laïque (saluez le Doc de ma part, sauf si comme les autres il préfère une autre maison de fous à la vôtre)). Soyez au moins sûr que ce que les efforts que vous faites sont bien récompensés, parce que de ce que vous faites sur le net français, on en parle dans le milieu des étudiants ou des jeunes actifs, et les 20-35 ans savent très bien ce qui s’y dit. Ce qu’ils pensent de personnes comme vous ici, de Docdory, ou des AV racistes, ultralibéraux, islamophobes, darwiniens sociaux, libertariens, lepénistes, « causeuriens », xénophobes, de tous les équivalents qu’ils ont croisés ? Faut vous faire un dessin ? Beaucoup de salopards dans l’histoire de l’humanité espéraient quelque part que leurs forfaits passent plus ou moins inaperçus, mais n’allez pas vous imaginer qu’il en sera de même pour vous.

    Je me souviens récemment que certains d’entre vous ont beuglé contre les subventions à la presse (ces gauchiasses parisiennes). Deux choses. L’une, c’est pour un lectorat qui vous fait vivre et vous subventionne et verse dix fois plus à la province que vous ne lui en rendez (et qui ne se permet pas le quart de ce que vous sortez sur les immigrés des grandes villes qui vous paient par les transferts de revenus ou sur les pauvres). La deuxième, vous ça dérange pas de voir que le net français 2.0, le monde des participants amateurs ou « semi-pros » (causeur par exemple) est tenu par des pauvres connards haineux aux sympathies fascisantes (quand on lit, entre autres, des dizaines de coms CHAQUE JOUR qui s’extasient sur la culture de l’obéissance et de la discipline en Allemagne et que l’on sait où la dite culture l’a menée par le passé…). Or quand on voit qui s’en occupe, on voit que ce sont des retraités, des préretraités, des patrons qui sont libres de leurs horaires pour poster (et toujours entre 40 et 60 ans). Ce que vous faites, c’est avec la production, avec le travail des autres, y compris de ces immigrés sur qui vous crachez. Ca suppose des disponibilités de temps, de ne pas avoir à travailler ou d’avoir une grande, grande souplesse dans ce qu’on fait à tel moment précis (pas le cas du smicard, du cadre de 40 ans pressuré, de l’enseignant devant ses élèves, du manutentionnaire, du jeune dans des boulots de merde fliqués du matin au soir, évidemment), pour faire du lobbying en colonisant les forums et réseaux sociaux. Vous pleurnichez sur l’argent versé à la presse pour bobos (qui se rétrocèdent 0,01% de leur production pour l’occasion), mais que le web français soit droitisé à mort par le fait de catégories sociales qui peuvent se le permettre pendant que d’autres font tourner la machine, ah là ça vous choque plus. Balayez devant votre porte, vous crachez votre venin avec l’argent des actifs qui paient les réseaux de télécommunications et la couverture du territoire.

    Par contre, une fois, pour revenir à l’islam, je n’ai pas abordé le sujet d’internet et des sites de haine, pourtant c’étaient deux personnes de cette religion que vous conchiez. Non, pas les caricatures que vous donnez en exemple, les deux étudiaient dans une grande école française (Polytechnique ou Normale Sup, je vais pas non plus vous donner trop de détails), dans des filières scientifiques. Je sais, j’aurais du leur demander avec quelle panoplie du petit chimiste ils comptaient commettre leur prochain attentat, et quand, et surtout où (histoire que je saute pas avec leur bombinette), or en grand lâche, j’ai préféré ne pas aborder le sujet de leur terrorisme congénital. Les deux avaient ou avaient eu probablement des petites amies, et là aussi j’ai pas osé leur demander combien de fois par jour ils les battaient. :mrgreen: Au lieu de ça, on a parlé jeux PC, je suis une couille molle, c’est de Mahomet et Ben Laden dont il aurait fallu causer.

    Une autre fois, j’avais dans le même lieu causé à deux autres musulmans ingénieurs dans une centrale nucléaire, là encore, j’ai loupé l’occasion de leur demander comment ils se sont fait infiltrer pour générer un nouveau Tchernobyl, ou qui étaient leurs complices bobos dans cet aspect de l’opération Eurabia. Quant au musulman que je connais le mieux dans cet endroit, il est prof de maths, et je vous promets la prochaine fois de lui demander s’il aurait pas un lointain lien familial avec la tribu des Merah, ou encore s’il ne compte pas proposer à son (très bon) bahut de remplacer son règlement intérieur par la Shariah. 😆

    Quant à toi Furtif, un jour, je lis de ta « plume » que la pauvreté des musulmans est virtuelle parce qu’il y a de riches particuliers parmi eux qui sont capables de financer des mosquées en France. Je passerai sur un argumentaire de fond comme quoi un musulman serait lié à une « communauté » fantasmée. C’est juste le plaisir de te décevoir, tu as du te sentir malin sur le coup, mais cet argument n’est pas neuf, il a déjà été sorti à propos des Juifs, regarde ici, c’est un miroir inversé, c’est un de ceux sur qui vous vous excitez qui a raisonné de la sorte des années avant toi. 😆
    .
    *****************************************************
    .
    Je vous ai dit souvent qu’il était fêlé.
    .
    Vous avez pu trouver ci-dessus la panoplie complète de ses phobies contradictoires, de ses lubbies et autres fantasmes.
    Sa prétention à appartenir à une classe de jeunes qui parlerait de nous tous les jours , mérite qu’on s’y arrête pour rigoler.
    .
    Le plus délectable est sa plongée dans la livraison de ses tranches de vie …Il faut absolument que le passant s’arrête et s’occupe de lui, de ce qu’il veut de ce qu’il pense , de ce qu’il va faire , de ce qu’il va nous dire bientôt qu’il envisage de faire…
    .
    Infirmiers!

    • ranta

      Tu devrais laisser ce taré poster et ne pas le foutre à la poubelle Furtif, il est la meilleure pub qui puisse exister pour démontrer à quel point tous les anticléricaux dont nous sommes sont dans le vrai.

      • ranta

        A Propos de contradictions, on se souviendra que le fada avait couvert Sarko de louanges pour avoir augmenté l’Allocation adulte handicapé. Intérêts catégoriels, ça le connait, indignations sélectives aussi.

  • Anonymus

    Zut, pardon grand phare de la pensée, génie des Carpates poitevines, j’ai oublié un lien.

    Pour citer Fofana lui-même, ils ont « visé la communauté juive, car c’est eux qui ont de l’argent », « les Juifs sont les rois, ils bouffent l’argent de l’État », etc. Et que faire si la modeste famille Halimi ne payait pas ? « Ce n’est pas possible, les Juifs sont solidaires entre eux. » ou encore « S’ils n’ont pas d’argent, la communauté s’arrangera pour payer. ».

    Ca te rappelle vraiment rien, souviens toi, quand du disais qu’on ne pouvait pas dire que les musulmans français étaient pauvres parce qu’il y avait assez chez certains pour financer des mosquées. Ben ouais, rien de nouveau sous le soleil de Bab el Oued, même logique. 😆

    Je me tire, je jouis dans ton vieux cul sénile. 8) 😆

  • Anonymus

    Oh, mais on a d’autres choses auxquelles s’intéresser, pas comme certains qui bavent sur une minorité ethnique à longueur de journées, c’est juste que ce que vous faites, c’est pas une niche méconnue de la grande majorité. Ca veut pas dire qu’on y passe nos journées, menteur. :mrgreen:

    • ranta

       » minorité ethnique « 

      M’ouarfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff, l’islam est une minorité ethnique 😆 😆 😆

      Et le créationnisme dans ta tête, ça le fait ?

      • D. Furtif

        Selon certains….Il faut absolument que les musulmans soient une race.
        En passant ils réinventent les races.

        • ranta

          Réinventer les races… voyons vouaire, voyons vouaire…. ce serait-y pas un peu néo nazie compatible ça de réinventer des races ?

          • Causette

            Puisque Disons est lu et commenté par les 20/35 ans une page d’Histoires oubliées .

            (…)
            Dans une allocation destinée au monde arabe et diffusée par une radio nazie, al-Husseini déclara : « Arabes, levez-vous comme un seul homme et lutter pour défendre de vos droits sacrés, tuez les Juifs partout où vous les trouverez. » Ces mots furent entendus jusqu’au Moyen-Orient.
            En Irak dans les années 1930 il y avait un gouvernement pro-nazi, ce qui conduisit au Farhud en 1941, un pogrom durant lequel des Juifs furent massacrés : des foules en colère pénétrèrent dans le ghetto juif, écartelèrent des bébés, violèrent des femmes et des adolescentes sous les yeux de leur famille.
            Dans les bus ils débusquaient les Juifs en disant « qui est Juif ? », puis ils les faisaient descendre et les tuaient. Ou alors ils entraient dans les maisons pour tout piller, et les Juifs s’enfuyaient en courant de terrasse en terrasse. ET certains voisins étaient complices des pilleurs et de la police et ils les tuaient et volaient leurs biens, en oubliant les amitiés passées.
            PARtout en Lybie, en Syrie, en Egypte on entendait parler de ces évènements, de tortures et de meurtres de Juifs. « Les Juifs sont les chiens des Arabes » ou encore « Egorgez les Juifs, massacrez les Juifs » ; on lisait ça non seulement sur les affiches dans la rue, mais les gens n’arrêtaient pas de scander ces phrases. C’est effrayant de voir des foules s’approcher en hurlant « tuez les Juifs ».
            Ce n’était pas qu’une affaire de foules en colère ou de manifestations. ON assistait au massacre de populations civiles … des Juifs.
            Lydia Hayoun, survivante du pogrom 1945, Lybie : « j’avais 13 ans à l’époque des pogroms, j’ai vu des horreurs et elles ne me quittent plus ; les émeutiers arabes tuaient et brûlaient tout ; ils s’engouffraient dans les maisons, tuaient détruisaient et pillaient. Et nous avions tellement peur…»
            Yitshak Dvash, survivant 1945 pogroms Lybie : « je me suis enfui en courant et ils m’ont poursuivi jusqu’à ce qu’ils m’attrapent. Ils m’ont battu jusqu’à ce qu’ils en aient assez. Ils ont voulu me couper les bras et les jambes et la tête aussi avec une hache. Mais quand ils en eu assez de me frapper ils ont cru que j’étais mort. »
            Nissim Barda , survivant ….. « je suis entré dans la pièce, j’ai vu des enfants empilés ; six, sept, huit petits enfants, des bébés, la maison n’était qu’un tas de ruines fumantes. L’odeur d’un corps humain qui brûle est quelque chose d’horrible. »
            « Mon voisin qui était un égyptien musulman nous a sauvé la vie car il est descendu dans la rue et a dit à la foule qu’il n’y avait pas de Juifs dans l’immeuble. »

          • Causette

            On en parle très peu en Europe.

            Une compilation statistique portant sur 13 pays arabes du Moyen Orient montre que la proportion des chrétiens est passée de 20% après la dernière guerre mondiale à moins de 10% aujourd’hui

            Il y a deux raisons majeures à cette diminution, le plus faible taux de natalité des populations chrétiennes et leur exode de plus en plus important. À cela s’ajoute le massacre des populations dans les deux pays les plus peuplés de chrétiens, l’Egypte (11 millions) et le Soudan (7 millions).

            L’Islam de l’empire ottoman était relativement tolérant vis à vis de ses minorités, surtout dans la période qui a précédé sa chute en 1917. Jusqu’en 1945, l’Islam radical était jugulé par la présence dans la région des forces armées anglaises et dans une moindre mesure françaises. Depuis la renaissance des nationalismes arabes, on a assisté parallèlement à la résurrection du citoyen « dhimmi », l’infidèle, le citoyen non musulman, de seconde zone et qui n’a pas les mêmes droits que les autres. Le dhimmi est soumis à des taxes particulières, à des restrictions sur le plan du culte; son témoignage auprès des tribunaux musulmans n’est pas recevable et il n’a pas accès à certaines professions. Il ne peut pas se marier avec un conjoint musulman sans se convertir et le prosélytisme chrétien est puni de mort.

            lire la suite sur athéisme.free.fr

            • Causette

              Islamisme et athéisme, tout un programme!

              L’athée est considéré comme une personne dans l’« erreur » la plus profonde, personne qui sortirait de son « erreur » en commençant par respecter, tout au moins, les cinq piliers de l’islam. L’opprobre et les persécutions auxquels sont confrontés les musulmans ayant fait acte d’apostasie et devenus athées sont tels que le phénomène de l’athéisme officiel est inexistant et l’athéisme privé difficile à recenser. (wikipédia… la discussion de l’article athéisme est intéressante 😆 Bonjour, il faudrait modifier la partie qui dit que selon l’Islam les musulmans doivent tuer les athées. Les versets cités sont hors-contexte. Ceci ressemble à une manoeuvre d’islamophobe désespérée)…

              29.08.2012
              Athées en Tunisie: passez par la case prison
              Ces deux chômeurs diplômés, anciens collègues de travail à la gare de la ville, ont commis l’imprudence de vouloir faire part au monde de leurs idées, diffusant sur internet des textes et caricatures contraires à l’islam. Ils se sont retrouvés l’un en prison, l’autre en exil.

  • ranta

    Celle- là elle est trop belle pour la laisser passer :

    « Souviens toi d’un de vos arguments contre Morice. Il faisait semblant de ne pas voir certains types de coms, les mouche-zélée, no-fly et autres dalamix et s’acharnait sur vous. Oui, mais vos indignations sélectives, elles existent, celles de toi, calito, léon, furtif, lapa, cosmic dancer, pour répondre à marc gélone/schweizer.ch le raciste biologique, aux malades libertariens comme péripate, aux fans d’Ayn Rand comme John-john, y avait plus personne, un cas qui défie toutes les lois de la statistique, sauf si l’on admet qu’il y a un certain type de coms, et durant votre présence sur AV, sans parler de vos retours sous des pseudos plus ou moins déguisés, que VOUS NE VOULIEZ PAS CONTREDIRE, je ne dis pas que vous les approuviez à 100%, mais vous aviez, comment on dirait, l’indignation sélective. »

    Ma brave loulette, à moins que tu préfères loquedu, ce qui a été reproché à morice l’était à juste titre, c’était sur ses propres fils, et comme tu le sais, toi, en tant qu’auteur tu reçois sur ta boite mail chaque commentaire, donc dire qu’on ne l’a pas vu c’est du foutage de gueule.

    Me concernant et nous concernant : Faut te rappeler pourquoi on a été viré ? Que je sache tu ne l’as pas été toi ! regarde toi donc dans une glace. Maintenant, si tu viens nous dire qu’on a pas tout dénoncé, et bien c’est vrai, on a jamais eu ce privilège de recevoir tous les comms sur nos boites mails et de surveiller toutes les saloperies?

    je te le redis, regarde toi dans une glace, car toi non seulement t’as rien dénoncé mais qui plus est tu as continué à participer.

  • Buster

    Je ne comprends pas trop ce que dit cet Anonymus ?

    A part son plaisir évident à ressasser de vieilles inimitiés ou rancoeurs personnelles, en quoi peut-il penser qu’il fasse avancer d’un quart de poil la réflexion ?
    Sur le seul passage que je retiens, et qui pourrait avoir un vague rapport avec le sujet, c’est toujours le même angle d’attaque : La confusion volontaire entre la critique argumentée, la vigilance intransigeante sur la religion de Disons (et sur une religion plus particulièrement puisque c’est celle là qui manifeste le plus de difficultés à se conformer au moule républicain français) et… un supposé racisme… puisque la religion en question est amalgamée par eux à une race qui serait exclusivement concernée.
    Mais cette religion serait demain prônée par autant de français « historiques » que de français « plus récents », la critique n’en varierait pas d’un iota !

    Il ne sert visiblement à rien de chercher à expliquer et à définir les mots employés.
    Lapa parle dans le vide, comme nous tous.
    Désespérant de ne vouloir voir dans Disons que ce que l’on veut à tout prix (et pour quelles raisons ?) lui coller comme étiquette.

    Je m’interroge sur les limites de l’expression que doit prendre cette critique de la religion et sur les conséquence à tirer des constats qu’il faut bien en faire.
    J’écrivais dernièrement à un ami pour résumer mes doutes :
    « Le problème principal c’est que c’est ma propre islamophobie qui me pose le plus gros problème.
    Une fois constatée l’incompatibilité de cette religion, et de ceux qui veulent absolument en faire leur Alpha & Omega, une fois constatée l’incompatibilité totale de tout ce bazar avec nos valeurs laïques et républicaines…
    Une fois que c’est dit, redit , re-redit …
    Qu’est-ce qu’on en fait ?
    On constate l’impasse et on constate du même coup que la seule solution qui va s’imposer sera un communautarisme renforcé, avec des vraies parcelles de « shariah modérée » dans notre belle terre républicaine ? Et ça je ne veux pas l’accepter.
    OU
    On prône une sorte de guerre civile au son de : « Virez-moi tous ces gens d’ici ! » Et ça je ne veux pas plus l’accepter.
    OU alors ….
    … ??? Rien ! Parce que penser que la religion cessera comme par enchantement, si j’y ai cru un moment, j’y crois tout de même de moins en moins.

    Ou alors on évite d’y penser, on met son mouchoir par dessus, on se cache, on parle d’autre chose.
    … D’ailleurs je ne parle plus que de ça !
    Et ça m’emmerde d’être perpétuellement confronté à ce truc à la con sorti tout droit de la préhistoire, ou presque.« 

    .
    Mais nos donneurs de leçon me semblent visiblement faire partie des aveugles volontaires.
    Rien d’autre à nous dire que : « Chut, n’en parlez pas ! »
    Des courageux !

    • ranta

      Ben oui Buster, une fois qu’on a compris on renonce ?

      C’est bien la démarche que tentent de faire suivre tous ceux que cette vérité emmerde. Et là, la palette est large, à force d’être isolé, d’être traité de racistes, identitaires, nazis, de fachos beaucoup de guerre lasse abandonne.

      Pas moi, j’abandonnerai pas.

      • Buster

        Renoncer parce que quelques non-voyants professionnels emploient toute la palette d’insultes qu’ils connaissent ? 😆
        Surtout que tu verras, le jour où la connection se fera dans leurs esprits, ce seront eux qui deviendront les plus acharnés, en vrais résistants de la dernière heure ou en nouveaux convertis … à l’islamo-réalisme.
        En attendant, il n’y a qu’à continuer à chanter dans le désert, chacun avec sa musique personnelle.
        J’aime les longues ballades, toi t’es plus Rock’n Roll, d’autres sont Heavy Metal.

        • ranta

          Il y a peut-être que quelques aveugles mais malheureusement ils sont quasiment tous des politiques ou leurs conseillers.

          Ranta un peu moins vieil anticlérical que Furtif.

  • ranta

    😳 P’têt que j’ai voulu dire que j’étais un anticlérical plus récent ?

    P’têt ben.

  • Lapa

    Merci pour cette tranche de rigolade. Une excellente démonstration qu’il faut surtout ne rien changer tellement il n’a pas encore refermé sa boîte à rage. Faudra qu’il bosse néanmoins son argumentation quand même parce que là ça se voit qu’il y croit même plus à ses films. Il va vite arriver en bout de course, mais comme ce qui l’intéresse c’est raconter sa vie en pensant que ça nous passionne alors qu’on a déjà vu Intouchable…

  • D. Furtif

    Je suis allé sur Rue 89 sous le Blog de Pascal Riché
    On est arrivé à près de 800 commentaires
    J’ai interpelé l’auteur……..PFFFFFfffffffffffff……..
    Autant pisser dans un violon!
    .
    Monsieur Pascal Riché où est la campagne en faveur de Salmab Rushdie que vous n’avez pas manqué de propulser…?
    Un homme tel que vous……….
    Vous n’avez sans doute pas oublié le 14 février 1989. 😯

  • Causette

    euh! en décembre 2011 une de ses dernières révoltes c’est…

    Oh, écoutez… Une de mes dernières révoltes, c’était l’autre jour. J’ai acheté «Elle», il y avait de quoi se mettre en colère. C’est vraiment prendre les femmes pour des gourdes, que de leur dire ce qu’elles doivent porter! Et il est question de robes qu’on ne peut pas acheter! A 500 euros! Je pense aussi au monde tel qu’il est: une femme a accouché dans la rue il y a quelques semaines, saviez-vous ça?
    Mais tout ça, je ne peux pas en faire de la littérature immédiate. Ou alors il faudrait que j’écrive dans un journal, ce que je ne ferai pas. Je me dis que j’aurais pu faire pire. En écrivant, j’ai peut-être donné un peu de conscience sociale. Un petit peu. Je ne sais pas… Mais venger ma race…

    ça vole bas hein!
    …une femme a accouché dans la rue il y a quelques semaines, saviez-vous ça? 🙄 mon dieu! c’est torrible! mais que fait la police?

  • Causette

    On ne compte plus le nombre d’articles de journaux, livres, documents, discours, thèses etc qui ont été écrit sur l’islamophobie des Européens = entendu comme du racisme et non comme une critique d’une religion.

    On ne compte plus le nombre d’articles de journaux, livres, documents, discours, thèses qui dénoncent le racisme des Occidentaux tels que Les Le Pen, les identitaires européens, Wilders… pour leurs discours sur l’immigration toujours traduits comme anti-musulmans.

    Par contre on entend peu dénoncer le racisme qui sévit dans les sociétés dominées par l’islam, où des milliers d’employé-es/esclaves étrangers sont privés de leur passeport dès le premier jour pour les empêcher de fuir. Pourtant tous celles et ceux qui vivent dans ces pays -ou y font des séjours régulièrement- sont parfaitement au courant de ces coutumes scandaleuses.

    Dans un article Jeune Afrique de 2004 Le racisme au Maghreb on peut lire:
    ..le racisme maghrébin est d’abord un problème d’attitude et de comportement. Il transforme le quotidien de ceux qui en sont victimes en enfer. Mais c’est un racisme qui ne se réclame d’aucune idéologie, d’aucune vision du monde, si abjecte soit-elle. C’est un racisme sans militants. Il ne se trouve personne pour le revendiquer et encore moins pour l’expliquer. Pourtant, chaque Maghrébin y a un jour cédé, même sans le vouloir, tellement il imprègne le langage, en se glissant derrière les dictons de grand-mère et les mots les plus ordinaires du dialecte.

    Sur ce racisme-là on ne les entend pas nos humanistes islamiens des lumières?

    Maroc
    « Oui, je me fais traiter d’esclave et de sale Noir‘ »

    Liban
    Le calvaire d’une Éthiopienne révèle le sort des employées de maison étrangères au Liban.
    Beyrouth, Alem Dechasa, jeune employée de maison éthiopienne, est traînée à terre, battue, puis forcée d’entrer dans une voiture par un groupe d’hommes. Parmi eux, l’employeur libanais de la jeune femme. Le 14 mars, quelques jours après ces violences, Alem Dechasa se suicide dans l’hôpital psychiatrique de Beyrouth où elle a été internée.

    Algérie El-Watan
    Les Algériens sont-ils racistes ?
    «Le fait est que les Algériens ont une attitude hostile au point que certains comportements sont à la limite du racisme : les Chinois sont des mangeurs de chats, les Egyptiens sont des amateurs de fèves, les Marocains sont adeptes de la sorcellerie, etc.» A la limite hein!

    Tunisie
    …tous ceux qui sont férus du Net et de Facebook ont dû constater la campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux dont a été victime récemment Néjiba Hamrouni, la secrétaire générale du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT).Certaines pages multiplient même les injures ouvertement racistes à l’encontre de la journaliste noire traitée de tous les noms d’oiseaux. On en compte même une avocate «voilée» qui s’est permis de publier des caricatures racistes sur son mur.