Le 7ème mirage de l’islam

Lectures :6973

En Octobre 2011 Disons publiait un article dont j’étais l’auteur concernant les mirages que l’islam(isme) semblait créer dans notre société occidentale. En effet j’étais interpellé par différentes choses:

  • tout d’abord du peu de véhémence ou d’implication de nombreux penseurs chantres du progrès social et humain pour critiquer une idéologie qu’on pourrait qualifier de rétrograde, ségrégationniste, inégalitaire et hégémonique,  cherchant à imposer des particularismes communautaristes.
  • ensuite du mutisme de la plupart des agitateurs professionnels toujours à même de combattre le discours de certaines religions (les cathos et la capote par ex) ou personnalités sur les propos tenus par certains responsables de l’islam, parfois même invités à des colloques organisés par des centres culturels. Propos souvent édifiants et qui pourraient faire passer les Lefebvristes pour des champions du progrès et de l’émancipation.
  • enfin par le soutien même que semble obtenir cette religion particulière, cette bienveillance mollement désintéressée de nombreuses personnalités -j’avais cité les propos de Prince- bienveillance qu’on peut retrouver parfois dans notre entourage où le simple fait d’essayer une critique de ces principes religieux vous fait regarder de travers. Pourtant avant on se moquait joyeusement des curés à table…

Nul doute que le terrorisme intellectuel qui brandit l’islamophobie, cette terminologie toute politique créée par les plus extrémistes pour dénoncer toute personne critiquant leur système religieux, a fait, et continue de faire, beaucoup de mal. Le principe de l’interdiction du blasphème est un des nombreux point d’attaque où les religions sont prêtes à s’engouffrer dans toute brèche (dans ce cas là, les concurrents et adversaires deviennent des alliés, Dieu après tout, reconnaîtra les siens) pour peu que la vigilance collective et la raison, bercées par ces discours apaisants, muselées par la judiciarisations des opinions et lassées de ce combat de dupes, baissent la garde. En ce sens, cette « obligation » de penser correctement joue un véritable rôle d’inhibition des défenses collectives.

Nous sommes bien placés à Disons, pour connaître les effets de la critique raisonnée de l’islamisme. Mais nul extrémiste salafiste pour nous demander de nous taire. Non, ce sont de grands penseurs de gauche autoproclamés qui le font. Des pourfendeurs des idées rétrogrades et des éminents promoteurs du progrès social (1). Des gens tellement bons dans leur combat contre le fascisme qu’ils sont incapables de le voir ailleurs qu’à l’extrême droite. Extrême droite d’ailleurs dont ils affublent systématiquement leurs contradicteurs, dans l’impossibilité qu’ils sont d’apporter d’autre argument.

Du vomi de leurs tentatives d’argumentation, placées généralement entre quelques insultes pour  donner plus de confiance en soi, il est ressorti récemment une raison pour laquelle il leur fallait défendre l’indéfendable, mais qu’ils appelleraient eux, patrimoine culturel. Cette illusion montre à quel point ils sont en mode quantique, c’est à dire, incapables de se positionner correctement et en contradiction face à toute logique. Mais cet argument je l’ai retrouvé plusieurs fois sur différents forums de discussion et autres commentaires liés à l’actualité chargée concernant les méfaits commis au nom de l’islam.

Je l’ai appelé le 7ème mirage, il prend parfaitement sa place après les 6 autres (2).

Figurez-vous donc qu’il convient de ne pas critiquer l’islam ni sa volonté d’interférer avec notre république (mais également avec tout gouvernance d’état dans le monde) parce que le musulman est une minorité ethnique (sic).

Le coup de la minorité qu’il faut respecter à tout prix et pour laquelle on est ultra tolérant là où les mêmes agissements chez la majorité (comprenez le bourgeois catho de base) créerait pétitions, manifestations et critiques, a été ressorti à toutes les sauces et toujours de la bouche de pseudo révolutionnaires athées de la vraie gauche ((1)certificat en cours de validation).

Le musulman une minorité ethnique à préserver

Évidemment c’est trop gros, trop idiot pour être un argument valable qui pourrait sortir d’un cerveau non déficient, ou alors aveuglé par quelque autre objectif.  Pourtant, plus c’est gros, plus ça passe. Mentez, mentez, disait l’autre, il en restera toujours quelque chose (3).

Car ce genre  d’ineptie, c’est comme les bouteilles de ketchup: on pense avoir tout vidé, mais quoi qu’on fasse, il en reste toujours un peu accroché aux parois. Rappelons néanmoins quelques points importants:

Tout d’abord notre société est constituée d’une multitudes de minorités. L’argumentaire de toujours vouloir séparer en deux camps la population est un phénomène lassant et complètement idiot. Ainsi on a les homos d’un côté (minoritaires a priori) les hétéros de l’autre, puis on a les musulmans d’un côté et les non musulmans de l’autre, on peut continuer loin comme ça: les agriculteurs d’un côté, les non agriculteurs de l’autre, les chômeurs d’un coté, les actifs de l’autre, les vieux, les jeunes, les gros, les blonds, les femmes, les cons… évidemment, quand on prend une seule caractéristique d’un groupe hétérogène, la population ainsi ciblée aura une chance sur deux d’être minoritaire.

Cette idée suppose dans l’inconscient de celui qui la pond une vision du monde complètement bipolaire avec d’un côté la majorité qui est supposée être parfaitement homogène et de l’autre une minorité exclue  de ce groupe. Parce que forcément la majorité gouverne à sa convenance, vu que c’est un groupe homogène. Alors de ce concept, on reconnaît la lubie éternelle du minoritaire qui n’accédera jamais au pouvoir, il en ressort que la majorité doit forcément s’enrichir de cette minorité qu’on doit donc favoriser. Sauf que la majorité elle, est en fait un amalgame de minorité liées entre elles par le seul truchement de ne pas avoir la caractéristique de ce groupe minoritaire défini.

On pourra également faire remarquer que le fait d’être minoritaire n’est pas un motif suffisant pour être intéressant à protéger. Beaucoup de comportements et d’idéologies sont heureusement minoritaires dans notre pays, ils ne vont pas recevoir de facto un soutien appuyé, car exclus de la méchante majorité. Cette idée fait d’ailleurs penser que les auteurs de ces propos pensent aux musulmans comme une espèce en voie d’extinction qu’il faudrait sauvegarder pour la bio diversité de notre société. Mais on parle pas population là, il faut bien comprendre qu’on parle d’une idéologie religieuse. Et qu’à aucun moment il n’est question de sauvegarder ou soutenir des comportements archaïques et antidémocratiques pour l’enrichissement de notre patrimoine culturel.

Enfin le côté ethnique est des plus cocasse. On comprend tout à fait pourquoi il est glissé dans l’argumentaire. L’auteur n’ose employer le mot race car ses connaissances doivent lui faire savoir que ce terme est assez inapproprié concernant l’espèce humaine. Alors il sort ethnie, histoire quand même de donner une dimension raciste à ses contradicteurs. Pensez-donc, une ethnie minoritaire qu’on attaquerait! Ça sent le génocide des indiens, l’apartheid, le nazisme en quelque sorte! Il retombe donc en terrain connu: la bête immonde ne passera pas, et tout les réflexes inculqués dès le le plus jeune âge par les groupuscules de lutte contre le fascisme, prêts à beugler dans la rue après avoir couvert les murs de la fac d’affiches dégueulasses et persuadés d’avoir faite reculer le FN (avec le succès que l’on sait). Le musulman devient donc  l’objet lui permettant de transcender sa nouvelle lutte des classes. L’islamisme, forcément un enrichissement contre la culture bourgeoise. Voilà le mirage, surtout si on rajoute par dessus un nécessaire besoin de repentance coloniale.

En réalité ce réflexe d’assimiler le musulman au « bougnoule immigré » qu’il faut défendre est un des pires réflexe raciste très similaire à celui du beauf de droite, le pendant pour un diptyque de la connerie en quelque sorte. On notera une parfaite symbiose avec les propos de Sarkozy sur « les musulmans d’apparence ». Toute attaque contre l’islam est une attaque contre la culture arabe et donc contre les arabes et donc digne des heures les plus sombres de notre histoire…etc…

La réalité évidemment rend caduque toute théorie dans le sens d’une ethnie musulmane. Comme  toute religion, l’islam s’est imposée sur de très nombreuses populations de type ethnique différents. Et manque de pot encore pour ceux qui continueraient avec cet argument, preuve également que c’est bien l’idéologie islamique qui est un danger et certainement pas l’appartenance à une ethnie particulière à la naissance, les événements récents sont un excellent rappel. Pour la filière islamiste de Cannes, il s’agit de convertis. Zut pas d’arabes immigrés, le type s’appelle Jeremy Bailly et pas Mohamed. Re-zut encore, le complice présumé de Merah est de même un gitan converti à l’islam. La liste est longue…Bah elle est où l’ethnie musulmane?

Alors pourrait-on croire que c’est la misère qui force ces pauvres gens à se tourner vers un islam radical, suivant le fameux dogme bien connu chez Lefloc Prigent , Kerviel et consorts que c’est la misère qui crée la délinquance (4), et bien que nenni. On pourra se référer aux attentats de Londres et bien d’autres où nous avons affaire à des personnes qui étaient bien intégrées, cultivées, gentilles et sans doute avec lesquelles ont devait pouvoir discuter boulot ou météo(5). Parce que justement « je suis un gros connard lobotomisé par des principes complètement absurdes  » n’est que rarement écrit en gras sur la gueule des gens, surtout à la naissance.

« jeune Allemand, fils de médecin et d’ingénieur, qui se convertit à l’islam pour se mettre ensuite au service d’un réseau terroriste (…) Au premier abord, le présumé terroriste semblait mener une existence « normale » à Ulm, ville de taille moyenne du sud de l’Allemagne. Dans la modeste maison en périphérie de la ville où il avait loué un appartement, au rez-de-chaussée, avec sa femme d’origine turque épousée en janvier, l’étudiant à l’épaisse chevelure brune, « plutôt bel homme », a surtout marqué son entourage par sa discrétion. »

Voir sur cet itinéraire banal.

Pour conclure sur ce mirage, il faut bien comprendre que ce qui intéresse les personnes intelligentes ce n’est pas de savoir si l’ethnie de quelqu’un fait partie d’une majorité (toute relative) ou d’une minorité, mais simplement savoir si il est possible de construire quelque chose avec elle à partir de valeurs communes, non négociables et qu’on considère comme essentielles pour le progrès humain.

J’ai juste envie de dire à nos détracteurs: quelles valeurs partagez-vous avec l’idéologie islamique ? Car tous les jours nous avons l’exemple du prix à payer partout dans le monde pour accéder aux désirs de cette idéologie qui ne tolère pas d’autres choses qu’elle même.

—-

(1) En réalité, sur le net du moins, le seul certificat de gauche qui est brandi à tour de bras par ces hurluberlus comme une sorte de laisser-passer moral, c’est leur haine de Sarkozy et de l’extrême droite, et souvent aussi des riches ou des mecs qui réussissent, parce que eux ont généralement tout raté. Vous en conviendrez: ça fait peu. A la rigueur on ne leur a jamais demandé de nous fourrer sous le nez leur certificat et leurs proclamations de bonne moralité. Il ne suffit pas de dire haut et fort qu’on vote à gauche pour être honnête.

(2) Je les rappelle: un syncrétisme plus proche de la vérité, une culture enrichissante, une religion qui va forcément s’ouvrir car elle n’est qu’à son moyen Age, un bon outil d’éducation, une lutte contre l’impérialisme américain, profiter de la remise de « Dieu avant tout » dans le débat.

(3) Cette citation qu’on voudrait attribuer à Voltaire est une sorte de concaténation de proverbe plus ancien Audaciter calomniare semper aliquid haeret et d’un passage de Voltaire Il faut mentir comme un diable, non pas timidement, non pas pour un temps, mais hardiment et toujours. On la retrouve dans Beaumarchais et JB.Rousseau.

Messieurs, disait un fameux délateur
Aux courtisans de Philippe, son maître :
Quelque grossier qu’un mensonge puisse être,
Ne craignez rien, calomniez toujours.
Quand l’accusé confondrait vos discours,
La plaie est faite; et, quoiqu’il en guérisse,
On en verra du moins la cicatrice.

(4) http://envoye-special.france2.fr/les-reportages-en-video/delinquance-en-col-blanc-13-octobre-2011-3818.html un exemple parmi d’autres…

(5) bah oui le coup du pote avec qui on discute et qui va pas tuer 300 personnes le lendemain on peut le faire avec toutes les idéologies à combattre. Tiens hier, j’ai tapé la discute avec un ingénieur sympa qui vote FN, bah il va pas aller flinguer des jeunes à l’université du PS. Ah bon donc la doctrine du FN est acceptable? C’est d’ailleurs la caractéristique beaufique de base d’avoir toujours un « mamadou de service » vachement sympa et cool, un mormon super décoincé ou un arabe qui bosse mieux qu’un portugais sous la main; ça permet aussi de raconter sa vie en étalant des clichés qu’on fait semblant de combattre.

—-

Quelques exemples parmi la multitude d’actes violents commandités par la croyance à la religion de paix et d’amour:

http://blogs.mediapart.fr/edition/istanbul-not-constantinople/article/020710/sivas-les-plaies-du-massacre-des-alevis-de-1

http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaques_de_novembre_2008_%C3%A0_Bombay

http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Reid

Je ne vois pas se détacher nettement une ethnie musulmane qui serait en cause…

31 comments to Le 7ème mirage de l’islam

  • Lapa

    je tiens à dire que les illustrations façon anticléricale du début du XXème siècle ne sont pas de moi! 😀

    Pour en revenir au sujet, une précision: certes le commentaire mis en lien a déclenché l’écriture de cet article. Néanmoins, comme je le rappelle, c’est un argumentaire qu’on retrouve assez souvent. Ainsi, lors de l’histoire des caricatures de Charlie Hebdo, celles qui ont valu au journal un petit coktail molotov et quelques manifestations de barbus fanatiques remplis de paix et d’amour, j’avais pu lire le même genre d’arguties dans les commentaires du Monde ou de Libé.

    Que Charlie Hebdo se moque du Pape c’est normal, mais de Mahomet non, car il ne doit pas se moquer d’une minorité. Une personne de gauche doit soutenir les minorités.

    On attend donc avec impatience que Charlie Hebdo fasse l’éloge du grand patronat (largement minoritaire), des violeurs en série (idem) et de Gilbert Bourdin, voire marine Le Pen…

  • D. Furtif

    Bonjour Lapa.
    Tant que tu n’auras pas réussi à me faire boire de l’or potable , je resterai un vieil anti clérical du début du XXè siècle, je persisterai et je signerai que l’athéisme est un , et que toutes les idéologies religieuses sont elles aussi un tout cohérent.
    Je continuerai à dire que les deux sont inconciliables.
    Je continuerai à dire que toutes ces religions monothéistes sont oppressives archaïques et rétrogrades.
    L’islam et son argument de minorité n’est de la part des prétendus athées quantiques qu’un catholicisme mal lavé et surtout une hypocrisie conservée et maintenue dans tous les moments de leur vie .
    .
    Il ne faut pas avoir beaucoup combattu les curés pour montrer tant de complaisance envers les mollahs.
    .
    Il faut voir et lire les contorsions de ces prétendus amis de gauche de l’Islam quand ils se mettent à parler de ce qui se passe au Caire ou à Tunis .
    mais mais mais….au fait.
    Ces répugnants personnages, toujours en quête d’un maître à servir , n’ont rien à nous dire sur le combat des athées arabes .Il faudrait pour cela qu’ils se mettent à traiter de racistes les militants politiques et syndicaux de Tunis et du Caire.
    .
    J’ai longtemps ressenti un profond mépris pour Frère Tarick et ses semblables …C’est une erreur je devrais réserver ce sentiment pour ceux qui lui tracent la voie. Ils ont avec l’islamisme la même relation qu’avec le patron de la galerie marchande la soumission et les scrupules à épisodes.
    On a déjà parlé de cette intermittence et de cette rigueur morale à géométrie variable.
    .
    Je peux ………j’ai un moment donner un argument ou une application de la méthode quantique aux principes.
    Quel est le groupe oppressé dans sa culture et son patrimoine parce qu’il est en minorité ❓ ❓ ❓ ❓

    Allons c’est facile ❗
    .
    Les Afrikaaners

  • D. Furtif

    La connexion se fait comme suit
    Furtif du XXè siècle ➡ poitou ➡ Diane de Poitiers ➡ Secret de Jouvence ➡ Or potable

  • Causette

    En Europe, particulièrement en France, les islamistes sont encouragés dans leurs prosélytismes puisque les politiques ont décidés qu’ils avaient besoin de leurs votes. Alors nos barbus ne se gênent pas pour faire la promotion de la charia! Tout d’abord pour ces rétrogrades décomplexés marquer leurs femmes pour les distinguer des autres, commencer par le voile, puis le niqab pour finir sous la burqa ; prières à Allah dans les rues pour réclamer des salles et des mosquées subventionnées par les mairies avec l’argent des contribuables ; imposer le hallal partout où c’est possible ; construire des écoles coraniques près des mosquées ; faire admettre le délit de blasphème… et pourquoi pas la lapidation!

    « La véritable démarche de l’islamisme est l’extermination de l’autre » Boualem Sansal n’hésite pas à parler de « national-islamisme » et de cités (algériennes et françaises de banlieue) tombées sous la coupe de gangs islamistes et de réseaux du salafisme international. son roman est interdit en Algérie..

  • Causette

    Il n’y a pas que les socialistes et l’ump a vouloir nous convertir
    Eux aussi y n’en veulent!

    Extrême-droite et le parti des musulmans de France
    Un parti religieux ouvertement « antisioniste » créé en 97 fondé sur les valeurs et les principes de l’islam. Le dirigeant du PMF, Mohamed Ennacer Latrèche serait un proche du général Syrien Tlass, celui-là même qui aida financièrement à une époque le GUD. Ils défilaient aux côtés des mouvements Égalité & Réconciliation… apéros Quenelles&thé-al-amenthe.

    Extrême-gauche et sa candidate voilée
    Dans le numéro du printemps 2004 de Socialisme international, trimestriel édité par un groupuscule ouvertement « antisioniste » tendance de la LCR, on peut lire: « Puisque les mouvements islamistes ont surgi comme une réponse à cette domination impérialiste, nous pouvons nous trouver dans les mêmes luttes aux côtés de certains de ces mouvements, sans faire des concessions politiques. Dans ces luttes, il peut être possible de convaincre de jeunes islamistes que les idées révolutionnaires répondent infiniment mieux à leur besoin de lutter contre l’impérialisme. C’est pour cela que c’est une erreur grave, et malheureusement courante en France, d’exclure par principe toute organisation musulmane de la lutte contre l’impérialisme. » Depuis 2009, la revue ne paraît plus. Les militants anciennement de S.I. militent pour la plupart au NPA… L’islamisme radical a remplacé la lutte des classes!

    Euh!!! Mais le jihad a la priorité 😯

    • D. Furtif

      1 – C’est bien ça Causette
      On les retrouvera aux côtés des anciens du PSU et de la Gauche Maoiste honteuse à la base d’une organisation foutoir sans programme mais avec plein de chefs adoubés par les plateaux de télévision qui invite Ramadan et qui tente de bourrer les urnes à son propre congrès.
      Ça te fait un mélange ce foutoir ….Mais c’est à la mode , ça défend la nature , le paysan et les espaces verts ça jargonne le financier international …et ça offre à des vieux kroumirs qui n’ont jamais levé le petit doigt de finir leur vie en se rêvant militants ……
      ..
      Heu d’accord militants de la galerie marchande….. mais qui n’a pas ses faiblesses?
      .
      2 – Mais faut faire gaffe à ne pas oublier que
      À l’origine le grand Mufti de Jérusalem (contrairement à ce que racontent les tenants de l’islamogauchisme) était reçu à Berlin en grande pompe , que c’est bien à Damas que certains réfugiés porteurs de croix gammés trouvaient refuge, à Damas , à Rome ou à Madrid…
      Drôles de capitales pour des gens de gauches…
      .
      3 – Ce qui conduit une certaine gauche , au nom d’un prétendu martyr d’une prétendue minorité , à défendre ceux qui les envoyaient à la chambre à gaz main dans la main avec les nazis.
      car qui était l’allié d’Hitler sinon le Mufti et les racailles qui allaient fonder les frères musulmans..
      .
      Nous allons sans doute recevoir la visite des combattants émérites de la galerie marchande venant nous apprendre l’histoire , …….

      • Causette

        Faut pas stigmatiser!? ne retenir que l’histoire fantasmée d’une Al-Andalus heureuse où l’entente avec Chrétiens et Juifs était magnifique!? J’ai entendu souvent ce conte.

        Pourquoi certaines pages d’Histoire sont-elles camouflées par les autorités françaises et européennes, et n’apparaissent pas dans les programmes scolaires?

        (deux liens à garder sous le coude)
        La croix gammée et le turban en 3 parties sur Médiapart
        +
        Les Réfugiés Oubliés
        En 1945, un million de juifs vivaient au Moyen-Orient en dehors des frontières de la Palestine mandataire et en Afrique du nord. Quelques années plus tard, ils n’étaient plus que quelques milliers.
        Témoignages des Juifs qui ont fui l’Egypte, la Libye, le Maroc, l’Iraq et le Yémen, les histoires de ces réfugiés sont entrecoupées par des images d’archives.

        • D. Furtif

          Bien oui c’est ça.
          Et tous ceux qui devraient le savoir le savent.
          Alors si…s’ils ont une mémoire à épisodes c’est tout simplement volontaire.
          Ils passent d’une indignation à l’autre comme les girouettes
          Ils n’arrivent pas à voir que les meilleurs alliés des sionistes ultras sont tout simplement le hamas et ses sbires enturbannés.
          Les juifs de gauche, les juifs athées et communistes sont morts dans les camps de Sibérie et leurs adversaires politiques se sont rangés derrière Washington et ses magouilles qui dans le monde entier font germer les madrassas comme des poux.
          Qui a favorisé les islamistes de Rabat au Qatar et jusqu’à Kaboul, qui joue à les agiter pour voir ce que ça pourrait donner au Sing Kiang
          Ces types là les quantiques ne sont capables que de faire du karaoké d’indignation, il faut leur dire les paroles
          .
          Heu Causette tous ces beaux liens me font penser
          Que je t’avais demandé une récapitulation hebdomadaire
          et que tu nous a donné ton accord…. 😉
          Je n’ai pas pu consulter le moitié.
          .

          Tiens j’ai moi aussi un truc pour toi Causette et pour tous ceux qui sont intéressés par la Région
          Penchez vous sur le démembrement du Turkestant Chinois et sur les accords entre Russes et britanniques et sur la ligne Durand
          À demain

  • Buster

    J’avais récupéré ça quelque part et je ne crois pas vous en avoir déjà fait profiter.
    Je me suis juste contenté d’ajouter une ligne.

    Un bref guide des religions comparées

    Ils sont : Ils disent

    Taoïste : Lao Tseu a dit : « ça peut merder ».
    Confucien : Confucius a dit : « ça peut merder ».
    Hindouïste : Cette merde a déjà eu lieu.
    Boudhiste : Si ça merde, ce n’est pas vraiment la merde.
    Boudhiste : Zen Quand ça merde, ça fait quel bruit ?
    Panthéiste : Tout peut merder.
    Hédoniste : Il n’y rien de tel qu’une bonne merde.
    Stoïcien : La merde est sa propre récompense.
    Zoroastrien: Ça merde la moitié du temps.
    Catholique : Ça merde parce que tu es coupable.
    Protestant : Faites que ça merde pour un autre !
    Juif : Pourquoi ça merde toujours pour nous ?
    Musulman : Si ça merde, c’est que c’est la volonté d’Allah.
    Agnostique : C’est quoi, cette merde ?
    Athée : Merde, non !
    Nihiliste : Ça m’emmerde !
    Béhaviouriste : Merder est une expression corporelle.
    Déconstructioniste : Ça merde dans les méta-narratives hégémoniques.
    Existentialiste : La merde est absurde.
    Marxiste : La merde va exploser.
    Psychanalyte : Ça a merdé… pendant la petite enfance.
    Scientifique : « Ça peut merder » est une théorie infalsifiable.
    Adventiste du 7ème jou :r Pas de merde le samedi.
    Aumiste : Le permis de construire du Mandarom a merdé.
    Bahá’í : Nettoyons la merde.
    Calviniste : Ça merde parce que tu ne travailles pas assez.
    Hare Krisna : Rama… Krishna… Ça pourrait merder…
    Moon(iste) : Trop content ça merde pour de vrai.
    Mormon La merde va revenir.
    Pentecôtiste : Au nom de Jésus, purifiez cette merde !
    Raëlisme : Ça ne peut pas merder dans les ambassades extraterrestres.
    Rasta : On la fume, cette merde ?
    Science Chrétienne : La merde est dans ta tête.
    Scientologue : L. Ron Hubbard a écrit que ça merderait à la page 152 de la Dianétique.
    Témoin de Jéhovah : Toc, toc, toc… Ça va merder !
    Quantique : La merde est éminemment respectable. ou : Faudrait pas stigmatiser la merde.

  • Buster

    Help, mon post a merdé ! 😆

  • ranta

    « J’ai juste envie de dire à nos détracteurs: quelles valeurs partagez-vous avec l’idéologie islamique ? « 

    t’es con toi Lapa, t’as de ces questions ❗

  • ranta

    Moi, je dis qu’enseigner le Lapa devrait être obligatoire.

  • Causette

    Sondage 2008 Csa l’islam et la citoyenneté

    page 8
    La charia doit être appliquée intégralement / en partie = 54%
    – par âge:
    les moins de 30 ans sont 60%
    15 à 24 ans = 61%
    25 à 29 ans = 59%
    de 30 à 49 ans ça descend à 46%

    Femmes au foyer = 49%
    Etudiant, lycéen, collégien = 61%

    Niveau de diplôme
    Bac+2 = 43%
    supérieur à bac+2 = 58% (43% d’entre eux pensent que la charia doit être appliquée en partie, on peut l’adapter aux règles du pays où on vit).

    http://www.islamlaicite.org/IMG/pdf/sondage-monde-des-religions-aout2008.pdf

    page 20
    Polygamie

    31% —> Etudiants, lycéens, collégiens pensent que la polygamie doit être autorisée en France pour les personnes dont la religion le permet.

    • Lapa

      quoi, vouloir l’application de la charia ne serait pas l’œuvre de vieux reac encore restés au pays dans leur tête et sans aucune culture?

      Non, ne me dites pas que c’est nos chers enfants nés et élevé dans la république et cultivant les diplômes qui seraient les plus radicaux, euh les moins modérés euh enfin vous voyez?

      La mosquée d’à côté réfléchit. Un saut quantique en perspective pour leurs cellules grises.

  • yohan

    Je recommande à tous cette vidéo édifiante, mise un ligne par un algérien de surcroît, bavard mais tellement juste

  • Léon

    L’article de Lapa mais aussi le post de Gazi Borat à propos du mufti de Jerusalem, rappelé par Snoopy sous le jardin d’hier, m’interpellent :

    Oui, c’est typique : Gazi Borat ne peut pas nier les accointances nazies de ce personnage alors il fait tout pour en minimiser l’importance. Il vous explique que Mufti, ce n’est pas un titre important, qu’il a été peu suivi et que ces musulmans pronazis n’ont eu aucun poids dans la guerre. Une amusante morale de l’efficacité…
    Ensuite il quitte le terrain de l’argumentation factuelle pour lancer les classiques anathèmes : ceux qui dévoilent cela, en parlent, le pointent du doigt sont des partisans de la théorie du choc des civilisations, ce dont tout le monde se contrefout.(Sauf lui, visiblement, pour qui cela semble être un péché mortel…)
    Enfin pour impressionner le lecteur et cette fois tenter l’argument d’autorité, il étale sa science en faisant référence à des évènements ou des personnages peu connus (les chemises vertes, François Genaud).

    Ne nous y trompons pas, le but de ces argumentaires est de dédouaner les musulmans de tout ce que l’on peut leur reprocher et, avant tout du plus gênant pour un défenseur du relativisme culturel et de l’islamocompatibilité républicaine : leur antisémitisme. Jusqu’à l’argument hilarant selon lequel plein d’adolescents, même pas arabes du tout, tombent dans la fascination du nazisme à un moment de leur vie, alors pourquoi le reprocher seulement aux arabes et aux musulmans ?

    Chacun appréciera comme il se doit les contorsions de ce qu’il faut bien appeler un idiot utile de islamisme à moins qu’il ne s’agisse d’un authentique complice qui fera toujours tout pour dédouaner l’islamisme de ses turpitudes.

    Ceci mérite sans doute un article : comment comprendre ces soutiens de la part d’une partie de la gauche ? ( ou prétendue telle…)

  • Léon

    Au fait : bonjour à tous.

  • Leon

    Il faudra qu’on donne suite un jour à l’idée de Lapa de rééditer les articles importants de Disons.
    Comme me le disait tout à l’heure Furtif au téléphone, c’est curieux qu’avec le recul on ne changerait pas une virgule ni de ces articles ni des commentaires.

  • D. Furtif

    Je vous ressers un extrait de mon commentaire du 10 dec 2012 à 10h46

    1. J’ai longtemps ressenti un profond mépris pour Frère Tarick et ses semblables …C’est une erreur je devrais réserver ce sentiment pour ceux qui lui tracent la voie. Ils ont avec l’islamisme la même relation qu’avec le patron de la galerie marchande la soumission et les scrupules à épisodes.
      On a déjà parlé de cette intermittence et de cette rigueur morale à géométrie variable.


    Depuis on a vu les mêmes pitres trouver très drôle de lancer des Allaouh Akbar en plein massacre et afficher des Je Suis Charlie de pacotille

  • Leon

    Petite citation.

    Les libéraux qui défendent l’islam ne le connaissent pas. L’islam, c’est l’union indiscernable du spirituel et
    du temporel, c’est le règne d’un dogme, c’est la chaîne la plus lourde que l’humanité ait jamais portée. Toute
    personne un peu instruite des choses de notre temps voit clairement l’infériorité actuelle des pays
    musulmans, la décadence des Etats gouvernés par l’islam, la nullité intellectuelle des races qui tiennent
    uniquement de cette religion leur culture et leur éducation. Tous ceux qui ont été en Orient ou en Afrique
    sont frappés de ce qu’a de fatalement borné l’esprit d’un vrai croyant, de cette espèce de cercle de fer qui
    entoure sa tête, la rend absolument fermée à la science, incapable de rien apprendre ni de s’ouvrir à aucune
    idée nouvelle.
    E. Renan, « L’islamisme et la Science ». Conférence du 29 mars 1883 à la Sorbonne.

  • D. Furtif

    Incapables de reprendre pour eux mêmes les racines historiques de la pensée de gauche…
    Des matérialistes grecs au libertins du XVIIè , de la pensée des lumières au matérialisme scientifique…..ils adoptent les postures et le jargon et pensent s’en tirer comme ça dans les salons et sur les estrades…
    Mais leur ignorance réelle ou feinte leur sert surtout à nous débiter une autre daube.
    Une défense acharnée des systèmes en place, et la négation jusqu’au principes de la pensée libre et républicaine….
    Il se maintiennent et imposent leur pacotille frauduleuse contre toute vérité contre toute évidence…
    Les bourreaux sont les victimes pour qui ils ont de la commisération et les héros de l’émancipation sont leurs véritables ennemis….

    On ne peut que reprendre ce que nous dit Lapa

    .

    1. Nous sommes bien placés à Disons, pour connaître les effets de la critique raisonnée de l’islamisme. Mais nul extrémiste salafiste pour nous demander de nous taire. Non, ce sont de grands penseurs de gauche autoproclamés qui le font. Des pourfendeurs des idées rétrogrades et des éminents promoteurs du progrès social (1). Des gens tellement bons dans leur combat contre le fascisme qu’ils sont incapables de le voir ailleurs qu’à l’extrême droite. Extrême droite d’ailleurs dont ils affublent systématiquement leurs contradicteurs, dans l’impossibilité qu’ils sont d’apporter d’autre argument.