Mais comment font-ils ? Ils les sélectionnent

Lectures :3958

La momo Team étant temporairement indisponible, et absente de Maboul , je saluerai donc la promotion de Dame Resmora.

Remarquons d’emblée l’acuité perçante du maquignon citoyen qui, sans coup férir, a su repérer et intégrer la cascade de nullités dégringolant du haut de l’à-pic des illusions citoyennes. Une occase comme ça on laisse pas passer. Ya bon Gogos citoyens

En une bataillon groupé issu de la cour des miracles du feu Post ils ont été intégrés. Incontestables et incontestées ils ne déparent pas la ménagerie habituelle de la passerelle du navire citoyen. Il n’y eut pas de surprise. Enfin, on avait trouvé des supplétifs à la couveuse et ainsi on allait pouvoir se permettre d’offrir à la Momo Team des vacances bien méritées.

Le Hufftington Post new- age nouveau capit aine , nouvel équipage savait parfaitement , dès le départ, que le chargement un peu boiteux du navire devait être particulièrement bien Rééquilibré, et c’est sans état d’âme qu’il a délesté les cales des poids morts et autres boulets inutiles. Dame Resmora, et bien d’autres, se retrouvèrent donc débarqués. Sur le quai ils faisaient peine à voir . Un loup survint à jeun et cherchant aventure . Le Costa Concordia Citoyen, croisant dans les parages et faisant escale au lieu même du débarquement du salutaire délestage, ne résista point, tant la tentation d’attraper de l’encore plus gros que d’habitude ne se refuse point.

C’est ainsi que de nouveaux soutiers citoyens furent recrutés. Forts de leur expérience du Post ces derniers démontrèrent très rapidement leurs aptitudes à la nullité qu’on attendait d’eux, tant au travers de ce qu’ils prétendent nommer articles que de leur rigueur morale et intellectuelle. Tout ça méritait une promotion. Dont acte.

Les fureteurs taquins de Maidisants entrevirent très vite, et sans consultation entre eux__ ce qui démontre au passage leur inaptitude à éviter les occasions de rire__ la rafraîchissante fenêtre à ouvrir en grand en ces jours et soirées caniculaires. Il y avait de la mission citoyenne à faire connaître au vaste Monde les nouveaux Flaubert et autre Maupassant…rien que ça. On ne manquerait pas de bras dans ce vaste projet.

Disons le d’emblée, troller bêtement Dame Resmora n’avait aucun intérêt tant sa fatuité et sa vacuité sont à la hauteur de sa médiocrité. Non, il fallait introduire dans le jeu l’assaisonnement had hoc pour en goûter toute sa saveur. Et quel autre assaisonnement aurait pu mieux convenir que celui qui n’aime jamais tant les jeux que ceux qui à tout bout de champ et hors de propos lui donne l’occasion de parler de lui sans que personne ne lui demande jamais rien ?

« Vous ne savez pas mais j’ai un truc super important à vous dire ? »

Celui qui très vite vous confie la profondeur de son mal sans que personne ne s’en inquiète ou conteste . Celui qui seul prétend avoir de ce fait reçu des lumières que le commun des mortels ne peut qu’envier. Qui d’autre que celui qui tient envers et contre tout faire part de ses fulgurantes « Illuminures » ? Monsieur Waldfred Einstein lui même, plus connu pour le moment sous le sobriquet de M’sieur Alfred.

Je me suis donc, Pôvmillet l’a fait pour moi , attelé à la tâche, au sens propre comme au figuré (avec et sans accent). Ces jeux de masques ont ceci de plaisant qu’ils autorisent tous les degrés de difficultés pour peu que l’on veuille manœuvrer le curseur. Attirer le Twin brain est toujours chose aisée. Réagissant tel un canard au son de l’appeau il ne manque jamais de venir se positionner sous la flèche. Toute la difficulté réside dans le choix du moment où l’attirer dans le jeu et lâcher juste quand il faut les informations strictement nécessaires lui permettant d’interpréter ses meilleurs rôles. Celui de la mouche et de sa pitance habituelle qu’elle transporte accrochée aux pattes. Celui aussi de la poutre et la paille il a souvent emporté un podium à ce jeu là.

« Coin coin fit le génial canard » On reconnaît l’animal de classe.

Sans surprise, quoique sans renouvellement dans son jeu d’acteur, le cerveau du 3e millénaire apportera sa pierre à l’édifice, et les pincées de piments nécessaires .Il s’introduira, se m^lera hors de propos et enfin s’arrangera pour que plusieurs fils ne parle que d’une seule chose primordiale : Lui, lui et encore lui.

C’est sa spécialité c’est son seul vice. Il faut qu’il aille faire chez les autres. Et si vous refusez d’accueillir son « oeuvre » il vous fera la guerre. Une vraie guerre de génie avec plein de morceaux de copié collé dedans

On ne se refuse pas de rigoler quand l’occasion et le larron se bousculent à venir se mêler tenter d’imposer leur indispensable avis . La Maison Maboul comme d’hab assurait les frais d’estrade , les acteurs étant bénévoles comme de bien entendu , le décors en place, le scénario s’écrivait au fur et à mesure de la représentation.

Ahhh ce ne fut pas Arcole mais bien tristement Waterloo. Ce fut un moment où comme à l’accoutumée le Waldingué fit étalage de ses écoles .Quelques figurants dans un style Djanelesque, tel l’amoureux transi de Rosemar , redoublèrent de platitudes et de toute l’obséquiosité requise en pareilles circonstances. Pour que le jeu fut équitable j’informais Dame Resmora sur son blog personnel de l’infâme et ignoble prose de Monsieur Alfred . Nous en avons des stocks . Dame Resmora ne trouva rien à redire à ce Monsieur Alfred le félicitant même ! C’est qu’être chef d’équipage sur le Concordia citoyen se mérite, ramper pour mieux faire ramper les matelots est à sa mesure.

Le clou du spectacle fut atteint à ce moment où personne ne sait plus : qui est qui ?, bien que l’on se doute de l’identité des divers pseudos, le débunking survenant ensuite. Qui dit clou du spectacle dit aussi bouquet final; toute œuvre même spontanée a une fin, et il faut savoir terminer un spectacle , fût-il citoyen . J’utilisais donc les canaux habituels, dont un que je veux bien révéler à travers ce post : »Les amis, cette après midi je suis allé à la chasse à la……… vipère !

Faudra que je vous raconte ça !

En ce moment je suis aux prises avec deux Roméo et Juliette »

Signal on ne peut plus explicite à l’officier de quart du Costa Concordia citoyen.

Pour finir, chacun des participants et bien des intervenants indigènes de Maboul auront vu et compris ce qu’est cette pauvre chose de Resmora mais je tiens aussi à réitérer mes remerciements appuyés à Monsieur WAlfred pour les nombreux liens menant sur MaisDisons qu’il a posté sur MaboulConcordia contribuant à augmenter, ces deux derniers jours, le trafic de notre blog d’environ 150 %.

Réussite sur toute la ligne.

Notifier de
Xavier
Xavier

Salut Ranta,

Pour la métaphore maritime, j’aurais bien vu ça aussi :

http://www.youtube.com/watch?v=cJQ1T1zhHAw

😯 😯 😯 😯

snoopy86
snoopy86

Oui l’esprit zozo n’est pas mort 😆

Mais où je me marre c’est quand je vois les  » bannis de Disons  » voir du Fufu partout et voler au secours de la pôv’dam …

Ce Fufu, c’est toutes les plaies de l’Egypte à lui tout seul

La révolte contre lui rassemble les gousses féministes, les imams et les islamophobes, les prof syndiqués 😯 et leurs élèves diplômés , les flamands et les wallons , les humanistes autoproclamés à quequette molle, les psychiatres et leurs malades, les politrouks et les anars à bonnet rouge

Fufu est coupable de crimes contre l’humanité maboulienne . Il mérite une lapidation immodérée. J’envoie sur le champ Tiburce leur apporter quelques pierres 😆

D. Furtif
D. Furtif
snoopy86
snoopy86
D. Furtif
D. Furtif

Il faut savoir y retrouver ses charlataneries délibérées (pas du tout accidentelles) sur les pharaons et leur hérédité et sur le Big Bang prévu par le Coran……..
Et je ne parle pas de son goût pour cette horreur de basilique de Fourvière qu’il citait à l’occasion des calamiteuses Mosquées modernes sujet de son article….
Et le Gogolito d’applaudir.
Quand on lit ça on ne peut que penser à l’ancien article où Patrick Adam nous disait ce qu’il pensait de l’esthétique de sas voisins.

snoopy86
snoopy86

Il faut relire Patrick Adam bien que ce soit sur Maboul

Un caractère de Fufu :mrgreen: mais quels articles !

Les fils, par contre, dés le début, démontrent bien le côté pourrave des commentaires citoyens

Certains, comme le philocycliste y affirmaient déjà leur profonde putasserie

snoopy86
snoopy86

Je ne résiste pas :

Z.. passe son temps à pondre des sentences. Il anote, souligne en rouge et rature ce qui ne lui convient pas. Il n’apporte rien, ne construit rien. Non, il grignote comme une souris déglinguée (pas la vraie car je l’aime bien encore – la « souris déglinguée » pas le z.. dépité). Il veut m’apprendre qui sont les personnages ou les situations que j’évoque. C’est qu’il connaît tout le monde le bougre. Il est l’agent littéraire de tous les noms propres de tous les dictionnaires… Cette fois c’était Machiavel, mais j’ai plein d’autres exemples et je n’ai pas envie de chercher. Le procédé est dérisoire et surtout il est trop prévisible. Pour ce qui est du personnage : no coment. Sur la photo, il semble salement vérolé.

Patrick Adam

A propos du philocycliste le14/09/2006 à 18h44

Rien n’a changé

D. Furtif
D. Furtif

Finalement la vie n’est pas compliquée
Comme on a un peu chargé la mule avec Jojo, il racle les fonds de tiroir et rameute tout ce qu’il peut à grand renfort de proclamation d’amitié.
On ne peut pas faire plus simple.

Lapa
Lapa

Bon voila suffit que je sois pas là pour qu’il se passe des trucs rigolos….