La Troisième est pour bientôt!

Lectures :2931

T72Je suis retombé sur un texte écrit en 2008 lors de la crise Géorgienne (résolue comme vous le savez tous par l’hyperprésident de l’UE, Nicolas S.), pour parler de la frénésie liée au réveil de « la guerre froide ». Je n’ai pas eu à changer beaucoup de choses pour vous le représenter vu ce qu’il se passe en Ukraine actuellement.

Quelques semaines après l’annonce de la nouvelle carte militaire excluant toute existence d’un risque venant de l’Europe de l’est et se fondant exclusivement sur de l’interventionnisme anti terrorisme barbu  le destin farceur a voulu que le spectre rigolo d’une mise sur la gueule de deux blocs en Europe ne se soit jamais autant rapproché.

Peut-être d’ailleurs les Russes ressortent-ils leurs vieux plans des années 80 où il était prévu de conquérir notre cher pays en deux jours ouvrés (ce qui en dit long sur l’estime qu’ils portent à notre potentiel défensif). En tout cas les termes sont lâchés dans le grand cirque informatif mondial :« nous n’avons pas peur d’une nouvelle guerre froide ! ». Superbe déclaration apte à filer l’orgasme à tout journaliste et des palpitations à tout directeur de chaîne télé. Ça sonne  bien. C’est une valeur sûre et vendeuse, un peu comme la mode des années 70, ça revient sur le devant de la scène après quelques décennies d’oubli.

Bien sûr, le fait que la guerre froide ne puisse être rééditée puisque les deux systèmes libéraux (étasunien et russe) sont parfaitement semblables -au contraire des années passées où la survie d’une idéologie était en jeu- n’effleure pas les mass media qui, avec un peu de chance,  pourront voir les T72 arriver porte de Pantin, encore que si c’est avant 16h je leur conseillerais plutôt porte de Bercy.

Car quoi de plus vendeur qu’une guerre près de chez nous ? Une guerre chaude cette fois. Avec des belligérants que tout le monde connaît, des vieux habitués. Des soldats en uniformes, une vraie armée, qui changent des sempiternels barbus insaisissables s’immolant sur les bus ou tirant nos soldats comme des lapins. Par ces temps de hausse du carburant, ne plus avoir à exporter ses envoyés spéciaux à l’autre bout du monde dans un désert impersonnel permet en plus des économies à la rédaction.

Enfin une vraie guerre comme l’Europe sait si bien les faire (on a des références sérieuses!) car, soyons honnêtes,  les délocalisations liées à la mondialisation n’ont pas permis aux autres pays de rivaliser avec  les européens pour ce qui est de détruire son voisin.  Malgré quelques belles idées (Irak-Iran, Congo…) , les résultats ne sont pas à la hauteur, et chose grave,  l’inintérêt du public est croissant. Certes, quelques cadavres déchiquetés et explosions font encore recette, mais pour combien de temps encore ? Alors que là, avec un peu de chance et grâce aux budgets militaires ainsi qu’à la capacité extraordinaire de l’Homme à se montrer très inventif quand il s’agit de tuer son prochain, les 100 millions de morts pourraient être atteints. Sans oublier l’esthétisme certain d’un champignon thermonucléaire au 20h! Alors que la guerre contre l’Iran semble une fois de plus faire défaut tel l’Arlésienne, voilà de quoi réjouir nous tous qui le répétons sans cesse : « ce qu’il faudrait ce serait une bonne guerre ! ». Comme disait Desproges, encore ne faut-il pas que l’appeler de nos vœux !

Talonnettes premier ayant été remplacé par Mouprésident, inutile de dire que la diplomatie européenne court à l’échec.  Enverrons-nous quelques bataillons de femen combattre Poutine en première ligne? Vite messieurs  (et mesdames) les journalistes, préparez vos logos qui tournent et vos flash spéciaux:

Elle arrive!

Notifier de
D. Furtif

Faudrait peut-être qu’ils mettent à jour leurs cartes d géographie…quand ils en ont une …
Il ne serait pas inutile de lire ou relire les premiers chapitre des Bienveillantes;

Léon
Léon

Woouououo, la guerre civile entre population pro et antirusses est, à mon avis, plus probable que les affrontements entre deux armées régulières…

Léon
Léon

J’en ai marre que les gens bien meurent. Il devrait y avoir des exceptions.

ranta

Bon, déjà nous Franzeuzeux on est un peu hors jeu occupés que nous sommes dans les républiques bananières… A la limite la seule chose qu’on pourrait négocier c’est les deux jours ouvrables pour nous envahir et demander à Poutine qu’il tienne compte des RTT, ce qui nous menerait à 3 ou 4 jours.

Sinon, bah ben les soi-disant pro-Européens Ukrainiens sont avant tout et surtout anti-Russes :mrgreen: Rigolo de voir un Domenach, par ex, se réjouir du vent de révolte et de liberté en faveur de l’UE et ignorer que les gentils révolutionnaires sont avant tout menés par des authentiques néo-nazis… Ah le quantisme lorsque tu nous tiens !:lol: Rigolo aussi de le voir en quasi érection à l’idée que Poutine avait reculé…. en disant :c’est bien la preuve que lorsque l’on est ferme avec lui Poutine sait où est sa place… 😆

Manque plus qu’un véritable financier à la Qoros s’investisse vraiment pour financé une nouvelle révolution Orange ! semblerait que Poutine fasse hésiter !

ranta

« Manque plus qu’un véritable financier à la Qoros »

Soros

Asinus

yep semblerait que le navire amiral de la minuscule flotte ukrainienne ait fait défection , un blog mili donne a peine 50%
de l’armée ukrainienne fidèle au nouveau régime

ranta

Apparemment oui, il a hissé les couleurs Russes.

ranta

le Premier ministre Arseni Iatseniouk :

 »
La Russie n’avait aucune raison d’envahir l’Ukraine et nous pensons que nos partenaires internationaux et toute la communauté internationale soutiendront l’intégrité territoriale et l’unité de l’Ukraine et feront tout ce qu’ils peuvent pour arrêter le conflit militaire provoqué par la Russie »

M’ouarffffffff ❗ Sûr qu' »on » va aller mourir pour Kiev.

ranta

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-paris-suspend-sa-participation-aux-preparatifs-du-g8-de-sotchi-02-03-2014-1796986_24.php

Ouatche, là Poutine il est fait comme un rat ❗ C’est qu’on rigole pas nous autres Français 8)

Léon
Léon

Y a du vrai là-dedans.

ranta

Argggggggg, les casques à pointes refusent le match retour les cons ❗ 😯

Les v’là en train de resserer le collier sur le cou de la diplomatie Européenne 👿

Asinus

yep sait pas si il a la volonté politique de la baston mais c’est pas des figurants qu’il à envoyé , il semblerait que les casernes à Pskov de la 76ème division parachutistes sont aujourd’hui pratiquement vides  » russia today » le 104 et 112e bataillons c’est que des professionnels z’ont fait la géorgie et la Tchétchénie sont stationné régulièrement au daghestan , une rumeur prétend que les spetsnaz qui en proviennes aident les chinois a coxer les ouïgours et font l’instruction aux forces spéciales d’Assad bref que des tendres .De mon avis le message de Poutine est clair :donnez des garanties sur notre présence en Crimée ou ça vas saigner !

Choase
Choase

Comme après l’holodomor en Ukraine, il y a eu un grand vide que Djougashvilli s’est fait un grand plaisir de combler, du coup la moitié de l’Ukraine est russophone. Mais Putin risque de chercher d’autres Russes qui « souffrent ». Il en trouvera dans les pays baltes. Ensuite ce sera le tour de la Pologne, la Tchequie, la Slovaquie, la Roumanie, l’Hongrie – tous les pays possédant une minorité russe. Voilà le pacte de Varsovie reconstitué. En effet, sous l’URSS, les Russes se sont largement installés dans les pays slaves conquis. Aidé par le fidèle Loukashenko le bielorusse, Putin continuera à en trouver en Allemagne, en Autriche, ensuite en France. Vlad rêve de la grande Russie, de Vladivostok à Lisbonne. On a intérêt à se mettre au Russe dare-dare.Вы не понимаете по-русски? Вы американский шпион?

Asinus

bonsoir Choase , j’imagine que Poutine qui veut garder à la Russie un accès aux mers chaudes savoure de se faire faire la leçon
par la France dont la flotte veille jalousement aux eaux territoriales de Papeete , par une Angleterre qui en 1982 !!! a envoyait un corps expéditionnaire reprendre les Malouines , par les usa considérant Hawaï et Porto Rico sans compter Guantánamo comme relevant de la continuité territoriale.Je me suis laissé dire que les russophone sont majorité « très faible’ en Crimée n’est ce pas au nom de
ce principe que les usa et leurs valets otanesques ont amputé la Serbie du Kosovo?J’attends le moment ou les yankees vont rendre Californie et Texas au Mexique vu que les latinos y sont majoritaire.Vladimir Poutine n’a rien d’un démocrate vu qu’il se passe de l’avis de sa population , un peu comme nos eurocrates se torchant avec le notre !La différence c’est que Poutine même dans l’erreur agit pour l’intérêt de son pays !
est ce dans l’intérêt de mon pays que le président français est allé s’aplatir au dîner annuel du crif?

Choase
Choase

Asinus,je ne pense pas qu’un referendum donnerait la Californie au Mexique. Ni le Texas d’ailleurs. De toutes façons, il est clair que les USA et ses laquais (dont nous) ne sont pas des blancs-comme-neige, reste que, si j’ai le choix de l’occupation, je préférerai nettement le grand Satan étasunien que la victorieuse Armée Rouge, vu la façon dont ils ont géré leurs satellites dans le pacte de Varsovie. Je sais, si chez les Russes c’est « ferme ta gueule » et chez les ricains « cause toujours », la différence est, certes, minime, mais elle existe. Surtout qu’avec internet, le « cause toujours » peut être assez redoutable.
Quant au Kosovo, j’ai eu « la chance » de grandir en Yougoslavie. Les histoires y ont commencé dés la mort de Tito en 1980. Les mineurs en grève (interdite sous le socialisme triomphant), le racisme ordinaire envers les Shqipers (Albanais), montée des idées nationalistes chez les Serbes ruraux, Milosevic surfant sur les revendications économiques qu’il transforme savamment en nationalisme agressif, le « mémorandum » de l’académie serbe qui a avalisé l’idée de la Grande Serbie. Et de l’autre côté les musulmans, qui répondent à la pression serbe en se resserrant autour de l’Islam, un terreau fertile pour la corruption et les mafias. Sale histoire, ce Kosovo que l’Albanie a fauché à la Serbie sans coup férir, simplement par une explosion démographique.