Les Gilets Jaunes 8 mois de Gestation

Lectures :922

Huit mois en jaune….Essai de bilan.

Incontestablement le « Mouvement des Gilets jaunes » a été l’événement le plus original de l’année écoulée. Le plus marquant , certes , le plus important ce n’est pas sûr. Ne nous cachons pas derrière des boites d’allumettes, le paresse seule n’explique pas une absence d’article sur le blog à ce sujet ….

Si je n’en ai pas fait , c’est que mon opinion me semblait juste, bien sûr, mais l’exprimer aurait été très prématuré.

L’histoire vous surprend souvent avec ses retournement.

Pour ceux qui lisent Maisdisons attentivement un commentaire sous l’article

Heinrich Mann, peintre social au vitriol

Par D. Furtif, le 09.01.19

……..ce commentaire donc , apportait toutes les réponses à ces questions.

Six mois plus tard , je n’en changerais pas un mot , ……….

Ce commentaire s’applique parfaitement à mon opinion sur le « mouvement ??? » des Gilets jaunes. Mais si j’osais…

Je dirais en préambule qu’il ne s’adresse pas à tout le monde .

Et j’aurais tort car Maisdisons m’a apporté la preuve que des esprits d’autres horizons que les miens partagent mon souci de vérité , mon refus des malversations médiatiques et les fausses candeurs des reporters citoyens se targuant d’une innocence de costume.La grande confrérie des imposteurs.

Et on peut dire qu’en cette affaire= les Gilets jaunes ils furent nombreux.Mais il n’empêche que je m’adresse d’abord aux miens , à ceux qui l’ont été pendant 50 ans et que je retrouve embringués dans ce sinistre fiasco.

Alors camarades qu’attendiez vous de cet magma « inconstitué », contredisant tous vos pronostics , toutes vos analyses et toute votre expérience.De cette aventure soumise à toutes les dérives et à tous les gangster de la pensée spontanéiste donnant la main aux agents du coup de force toujours aux aguets

Qu’attendiez-vous ?

Aviez vous observé avant d’agir ?

.

S’attaquer à l’Etat à son chef à sa police et puis ?????

Et puis quoi, ?? pour quelle alternative , quelle revendication , ?

J’ai le souvenir de manifestations qui, ayant fait le travail politique préalable , rassemblaient les centaines de milliers de citoyens . Et où les malfaiteurs n’avaient aucune possibilité de pénétrer .

Car une organisation ouvrière ça se respecte et ça se fait respecter.

Les forces de l’ordre dans ce cas là, on les voyait là bas ……… loin . Elles avaient des consignes.

Je ne peux que reproduire cet extrait sans penser à l’alternative prophétique de Trotsky .
SOCIALISME ou BARBARIE.
Les petits bourgeois gauchistes veulent voir , dans leur conception mécaniste « obligatoire » ( c’est forcé que ça se passe comme ça) issue de leur formation amputée stalinienne d’un prétendu Marxisme , un rassurant présage.

Tout leur est miel , le moindre attroupement, la moindre violence de rue, le moindre mouvement d’humeur, et c’est pour eux (ils y voient sans aucun doute )les prémices de la REVOLUTION.


Cette référence est à la mode aujourd’hui chez les ignorants des Ronds points.Ignorance compréhensible , raisonnablement normale chez ces néophytes, si elle n’était confortée par les bavards et écrivaillons stipendiés des groupes de presse toujours à l’affût du moindre slogan faisant réclame.
Ces gens là n’ont rien compris ou ils ont tout oublié.
Socialisme ou barbarie est un pronostic désespéré car le chemin est rude vers le socialisme…Il passe par l’abandon des trahisons et des inconséquences confortables, par la mise au rancart de la petite bourgeoisie et de ses ses agents.

On ne va pas à la Révolution , donc à la guerre , sans organisation , ….

sans programme d’action et sans …… Le corps de la Révolution réclame un squelette et une tête.Et c’est ……
C’est justement ce que , unanimement Les Gilets Jaunes ont proclamé ne pas vouloir.

Dès qu’un semblant de structure organisée cristallisait spontanément, les olibrius du Mouv pour le Mouv, mettaient le « Oh là. Pas question.! »
Ce qui nous donne cette situation de déception et d’abandon ajoutée au cynisme des gangsters et des provocateurs..
.
Bien sûr un semblant de masses s’est soulevé, mais les masses se soulèvent toujours. Depuis les révoltes des paysans Égyptiens de l’antiquité , les innombrables et permanentes révoltes d’esclaves tout au long des millénaires.Combien sont ceux qui acceptent de dire que l’échec de Spartacus revient à Spartacus lui même , à son absence totale de projet au départ. On croit savoir qu’il avait l’intention de retourner en Thrace …mais pour quoi faire et avec qui?
Les Masses se révoltent toujours mais, dans leur mouvement aveugle et désemparé elles aboutissent finalement , le plus souvent à se dévorer elles mêmes.

C’est là que les petits bourgeois gauchistes sont les plus pernicieux.
Refusant pour eux mêmes tout encadrement et discipline,

autoproclamés sans mandat démocratique,

ils lancent  » les gens  » dans des affrontements dangereux___ parce que ce n’est pas de la rigolade__ Et les pauvres gens infiltrés par la racaille en prennent plein la tête.


S’en foutent les petits chefaillons rêvant de ZAD partout.
.
On en revient à la troisième condition de la transformation d’une révolte en Révolution : l’organisation de la Masse en Classe …C’est des structures, comités , assemblées générales , délégations , représentants, une expérience, et une réflexion sur la conduite à tenir.

Tout ce que le G.Jaunes n’ont pas et refusent d’avoir.
On leur a menti , et oui on leur a menti de leur plein gré , car ils se mentaient à eux mêmes. Car il ne faut pas idéaliser les masses.
On a vu des familles avec enfants venir sur les Champs Elysées sous la seule protection de gens ( la police) qui étaient là pour les en chasser. C’est criminel.
Une manif sans service d’ordre c’est une masse informe, une nuée de sauterelles, des gnous qui se piétinent eux même avant de se jeter dans la gueule des crocodiles ______ c’est n’importe quoi.
Bien sûr on ne peut voir tous ces gens sans un minimum de sympathie mais un minimum de conscience doit nous en tenir à l’écart.
Ces gens sincères ont en leur sein des perfides et des aventuriers, qu’ils ne pensent pas à chasser loin d’eux car ils se sont interdit eux mêmes de s’en donner les moyens…
Les gens sincères qu’ils comptent encore vont au devant de désillusions toujours plus amères.Car privés de têtes , qui sait où ce troupeau errant peut être conduit? Vers quel précipice?
.
Cette question est posée par Heinrich Mann, par toute la brutalité du constat de l’enthousiasme sauvage qui noie les masses allemandes en 1914 et….L’histoire nous a appris qu’à peine sorties de cette première ivresse elles y replongeront 10 ans plus tard.

.

.

.

Bien sûr nous aurons eu tous l’occasion de lire les puissantes analyses des reporters citoyens qui comprennent , lisent et analysent plus vite que les autres ……….parce que eux sont des reporters citoyens

Leur puissant cerveaux surdimensionné leur en donne les moyens .

Tant mieux pour eux.

.

Cet article n’est certainement pas la ligne de la pensée obligatoire de Maisdisons…..Il n’est qu’une invitation à l’expression des différences . C’est son rôle depuis sa fondation il y a 10 ans….

Maisdisons un blog qui fatigue et s’épuise peu à peu…………….

Pas grave c’est le lot des organismes vivants

Pas grave la flamme est là , suivons la voie de notre camarade de Marseille.

Maisdisons Ne variatur.

12 comments to Les Gilets Jaunes 8 mois de Gestation

  • snoopy86

    Jamais ce mouvement n’a été « révolutionnaire  »
    Tout au plus une jacquerie de la France périphérique, une révolte fiscale comme il y en a toujours eu depuis des siècles,
    Mais un peu aggravée par cette malédiction que sont les réseaux sociaux …

    Comme beaucoup j’ai eu, au début de la sympathie pour ce mouvement qui part d’un refus de la taxe éscrologique sur le gas-oil. Dés qu’elle a été supprimée 80% des gilets jaunes sont rentrés chez eux …

    Mais parmi ceux qui restaient on a vu apparaître tous les dingos du net et une flopée de braillards incultes, d’escrocs et d’abrutis …

    Un peu plus tard tous les couillons de la France insoumise, les ménopausées d’Attac et les professionnels de la ZAD plus quelques « identitaires » à la masse …

    Lorsque Fly Rider, Drouet, Chalençon ou Barnaba constituent l’avant-garde on sait que cela n’ira pas loin

  • Asinus

    pas mieux que snoopy , la jacquerie identitaire du début a fait place a tous les chancres enfantés par cette société !!!

  • ranta

    Contrairement à toi Furtif je pense que c’est précisément le refus d’organisation, de hiérarchie, de projet à long ou moyen terme, qui a permis le mouvement son succès et le sentiment de sympathie qu’il a véhiculé, du moins dans les tout premier moment

    Je crois profondément qu’une bonne partie de la population en a plus que marre des organisations politiques, de leurs mensonges pour exister, de leurs dirigeants qui s’approprie un parti, qui s’approprient le pouvoir de manière unilatérale et qui n’ont besoin d’adhérents que pour la caution morale et électorale qu’ils leurs amènent.

    Il faut se souvenir d’où part ce mouvement : une simple vidéo d’une obscure inconnue qui crie son ras le bol d’être taxée encore et encore, beaucoup se sont reconnus en elle et n’avait d’autre revendication qu’exprimer eux aussi leur colère.

  • D. Furtif

    Incontestablement nous avons tous vu la même chose….

    .

    Succès oui car confiance engendrée par leur innocence…
    Mais on les a traité comme des innocents…
    .

          1. Ranta
            « …..c’est précisément le refus d’organisation, de hiérarchie, de projet à long ou moyen terme, qui a permis le mouvement son succès et le sentiment de sympathie qu’il a véhiculé, du moins dans les tout premier moment…. »

    .
    C’est précisément ce qui les condamne
    surtout si on considère que ce mouvement avait des objectifs
    d’autres prétentions dès l’origine .
    On peut le résumer en un seul mot .= CHANGER LA POLITIQUE du gouvernement
    .
    Mais pour ça il faut des outils, des assemblées , des délégations représentatives pour rencontrer les ministres ou le président……

    Ils sont partis les mains vides face à des gars dont c’est le métier et qui depuis des siècles les roulent dans la farine…
    .
    Et ça
    D’une manière assez exceptionnelle dans l’histoire , on a rarement vu un tel mouvement se priver dès l’origine des moyens d’aboutir..
    Le rassemblement ne fait pas tout
    Il faut des moyens
    Il faut des objectifs

    Et ça c’est faire de la politique
    Refuser d’en faire c’est se condamner à l’impuissance et à tous les dangers de l’aventurisme…
    .
    On le sait les masses ont horreur de la politique . Elles s’y sentent exclues et méprisées;…
    Elles sont donc condamnées à piétiner dans des Jacqueries aveugles si elles ne franchissent pas le pas de se donner des structures.
    Des Structures qu’elles se seront données elles mêmes….
    …….
    Car faire de l’agitation sans structure et sans projet ….c’était se livrer à tous les aventuriers….et c’est ce qui s’est passé…
    .
    .
    .
    Au passage.

    J’ai expliqué en Novembre 18 que le prix de l’essence était inférieur à celui d’il y a 15 ans ….en comparatif du cout de la vie et des revenus moyens

  • Buster

    C’est bien une révolution !
    C’est la première révolution Facebook et « citoyenne »… à la sauce À-gogos-Vox.

    Pourquoi le mouvement des « gilets jaunes » est complotiste.

    « …La deuxième leçon des «gilets jaunes» est peut-être plus importante pour qui souhaite lutter contre le complotisme. En effet, on peut espérer que ce mouvement aura une fois pour toutes démontré que le complotisme n’est pas un problème qui se limite aux malheureux écoliers et adolescents livrés, sans défense, aux manipulateurs qui profitent de leur naïveté, problème qu’il conviendrait de régler grâce à l’«éducation aux médias» et au développement de l’«esprit critique». Non, le complotisme frappe tout autant, sinon plus, les populations adultes et les personnes âgées, qui sont elles, pour le coup, livrées à toutes les manipulations susceptibles de renforcer leurs idées préconçues et d’alimenter leur aigreur, en particulier sur Facebook. »

    • D. Furtif

      Il est vrai que les réseaux ont cru pouvoir se substituer aux formes « traditionnelles » d’organisation des mouvements de protestation populaire.

      …..
      En gros les Gilets jaunes ont cru pouvoir adopter la méthodes Zadiste……
      .
      Macron s’est bien incliné à Nantes….
      Ils pouvaient rêver.

  • Dora

    Bonjour Furtif et à tous,
    Pour avoir découvert en détail en 2011, lors de la sortie du film « Tous au Larzac« ,les conditions de la lutte des 107 exploitants et éleveurs de 1972 à 1981, j’ai eu des éléments de comparaison avec ceux de la ZAD de N.Dame des Landes près de Nantes qui étaient très différents, et pris connaissance de documents exfiltrés ( Le Canard Enchainé ) où l’on découvrait la liste des maraîchers visés par des représailles (confiscation de terres) par le groupe de zadistes pour le motif qu’ils n’étaient pas opposés au projet d’aéroport. Les trois autres ayant subi le même sort avaient laissé faire par peur de violences envers leur famille. Le film est un document à la fois historique et sociologique qui permet de servir de référence aux autres mouvements sociaux et qui confirme ton analyse du mouvement des Gilets jaunes que je partage à savoir l’absence d’organisation et de culture politique ou syndicale.

  • D. Furtif

    Un bref article sur les révoltes fiscales..au XVIIè et XVIIIè siècles…
    https://sms.hypotheses.org/20119
    .
    Refuser l’impôt aux XVIIe-XVIIIe siècles

    par Rachel Renault · Publié 15/07/2019 · Mis à jour 15/07/2019
    .

                1. « ……Les émeutes et révoltes anciennes sont le plus souvent représentées dans l’imaginaire collectif sous la forme de hordes déchaînées armées de piques et de fourches pourchassant des ennemis aux cris de « Vive le roi sans gabelle ! ». Cette brutalité et son déferlement de violence sont au cœur de la représentation, encore largement structurante aujourd’hui.

                  Cette image ne vient pas de nulle part. La plupart des descriptions sont produites par les élites sociales et politiques. Ils présentent la foule comme une masse informe, folle, sans but, que l’on renvoie à son animalité, à son incapacité à réfléchir, à sa soumission à ses instincts. Violente, passionnée, irrationnelle : la foule est faible. Mais cette faiblesse est ambiguë : dans le même temps, la puissance potentielle de la foule effraie. On parle de « fureur » et de « tumulte », les hommes qui la composent sont assimilés à des bêtes sauvages qu’il faut mater…. ».

    .

    img

    .
    Crédits images en CC : Mondes Sociaux, Gallica Rembrandt, Gallica Jan Steen, Pixabay eblo, Pixabay b0red, Patrick Mignard pour Mondes Sociaux

    .
    Cela me fait penser à un grand moment de mes études d’histoire , où, stupéfait, j’avais lu par cet historien vivant sous le Stalinisme plus obscurantiste la description exacte et méticuleuse de la Révolution permanente selon Trotsky
    .

    BORIS PORCNNEV

    Les soulèvements populaires en France 1623 _ 1648
    .

          1. Son ouvrage Les soulèvements populaires en France de 1623 à 1648 a été publié en 1948 en Russie et a seulement été traduit en français en 1963. Cette histoire des révoltes populaires qui se sont déroulées en France sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV, relève d’une histoire « marxiste ».

            Porchnev applique le modèle de la « lutte des classes » à la société française du XVIIe siècle dans son ouvrage. Ses recherches se sont principalement fondées sur des sources trouvées à Leningrad : les archives du chancelier Pierre Séguier. Il a également écrit un ouvrage sur Les buts et les revendications des paysans lors de la révolte bretonne de 1675.

    < img

  • Dora

    Bonsoir à tous, Voici l’analyse d’un observateur étranger présent depuis le début et pendant toute cette période des rassemblements et que nous sommes nombreux à partager en France….

    • D. Furtif

      On peut lire à la fin de cet article….
      .

                1. « ……….Mais il est clair qu’un mouvement qui refuse de se structurer parce qu’il craint la récupération politique est condamné dès que son énergie s’est épuisée.

                  L’arène politique est effectivement frustrante, mais il n’y a aucun changement durable qui ne passe pas par l’action politique structurée. »

Leave a Reply