Il doit démissionner…

Lectures :3829
L’inconvénient avec un Président de la République inamovible entre deux élections et donc responsable politiquement devant le peuple seulement une fois tous les 5 ans, c’est qu’en cas de désaccord profond entre le pays et lui il n’existe aucune procédure autre que l’insurrection pour le faire partir.

Dans la mesure où par une dénaturation des institutions de la Ve république c’est désormais lui et non le premier ministre qui « conduit et dirige la politique de la nation » il n’existe aucun « fusible » qui puisse sauter : c’est toute l’installation qui doit exploser en cas de surtension. Le prochain remaniement ministériel, tout le monde s’en moque car depuis longtemps on a compris que la politique se faisait à l’Elysée et par des « conseillers » sans aucune légitimité institutionnelle. Ce remaniement sera de la comm. Maintenant les Français le savent, ils sont habitués.

Si le gouvernement persiste dans cette attitude intransigeante et, qu’à force de journées de salaire perdues et de lassitude, les manifestations classiques et les grèves s’étiolent, il aura gagné claironnera-t-il. La Pravda de la droite jubilera, et les voix de leur maître nous expliqueront longuement que la « pédagogie » a payé et que les Français ont fini par se résigner à cette réforme « inéluctable »des retraites. Très franchement, cela m’étonnerait que cela soit la vérité. Les enquêtes le diront. Mais ma conviction est qu’il y aura probablement et paradoxalement un prix politique à payer pour les vainqueurs de ce qui sera plus qu’une défaite, probablement une humiliation syndicale.

N’ayant pu se faire entendre dans la rue, les électeurs se souviendront qu’ils ont un bulletin de vote. Sauf rebondissements extraordinaires, Sarkozy a aujourd’hui, déjà perdu les élections de 2012. Avec le problème qu’il va entraîner derrière lui toute la majorité actuelle, ce qu’elle ne lui pardonnera pas. Revenus dans leurs circonscriptions, aux contacts de leurs électeurs, les députés verront bien la réalité de cette amertume et plus on approchera de l’échéance électorale plus on sera nerveux au sein de l’UMP et de ses alliés.

L’autre prix politique à payer sera certainement une radicalisation syndicale, non seulement à la base mais également au sommet. Les directions syndicales actuelles risquent de payer cher leur échec et seront peut-être remplacées. À mon avis, pas par des gens modérés…

Franchement,  le mieux serait qu’il prenne conscience que le pays hait sa politique, comme son style, comme sa personne et qu’il démissionne ; que l’on dissolve l’Assemblée Nationale et que l’on procède à de nouvelles élections.

139 comments to Il doit démissionner…

  • Ph. Renève

    Il ne faut pas oublier aussi que c’est Sarkozy et ses sbires qui ont trahi la démocratie en se faisant élire sur des promesses trompeuses comme de ne pas toucher à la retraite à 60 ans, et en ne tenant aucun compte des élections intervenues depuis 2007, où les citoyens ont massivement manifesté leur désaccord. Une telle malhonnêteté fonde la légitimité des citoyens à agir hors de la démocratie; qu’ils ne viennent pas leur reprocher, eux qui l’ont piétinée si honteusement…

    Et puis. Qui peut soutenir un dirigeant qui donne une aussi exécrable image de notre pays qu’il est censé représenter, jusqu’à tapoter des SMS devant le pape et dire en public et devant des caméras « casse-toi, pauv’con » ?
    Quelles que soient ses idées et ses actes, il restera dans l’Histoire par son comportement détestable le pire chef d’Etat français depuis que la démocratie existe dans notre pays, et le moins digne d’être respecté.

    • mmarvinbear

      Trahi, trahi, c’est vite dit…

      A ce compte là, autant qualifier Mitterrand de traître aussi. La « pause » et la « rigueur » de 83 n’étaient pas franchement dans son programme électoral de 81.

      On ne peut pas reprocher à un dirigeant, quelqu’il soit, de tenir compte des nouvelles données économiques pour modifier son action politique, fut-ce au prix d’un virage à 180°.

      La seule trahison, le seul mensonge de NS, c’est d’avoir fait croire à ses électeurs lambdas que le programme économique de l’UMP allait leur profiter à tous alors que seuls les riches allaient voir la couleur du bouclier fiscal.

      Mais ça, c’était visible si on avait eu l’idée de creuser sous l’image lisse et séduisante du candidat.

      Encore fallait-il avoir l’idée de le faire…

  • Buster

    On se dirige vers une nouvelle partie du fameux jeu :
    « Je te renvoie la balle »
    Appelé aussi  » C’est pas moi, c’est toi » ou encore  » C’est lui qu’a commencé, M’dame »

    • Léon

      Je ne comprends pas ce que tu veux dire, Buster …

      • Buster

        Ah, ce que je veux dire ?

        C’était justement pour ne pas faire trop long que j’avais résumé de façon obscure (j’en conviens), ma pensée.

        Que restera-t-il de tout cela ?
        Une nouvelle occasion loupée par tout le monde de pouvoir réfléchir intelligemment aux problèmes qui sont posés et que tout le monde connaît.
        Ni le gouvernement, qui aurait pu trouver texte et méthode pour désamorcer préalablement sa bombe, ni le PS, champion des seules réformes qui font plaisir et qui nous coûtent un argent fou et un retard toujours plus grand sur nos voisins, ni les syndicats qui au jeu de je manipule et je me fais déborder, sont devenus des maîtres… aucun de ces 3 acteurs n’a innové dans sa partition trop bien écrite.

        Alors la recherche des responsabilités ne pourra être qu’un jeu où chacun renverra la faute sur l’autre, comme d’habitude.
        As usual.

        « Souris puisque c’est grave
        Seules les plaisanteries doivent
        Se faire dans le plus grand sérieux
        Souris puisque c’est grave
        Si les dieux te déçoivent
        Offre-leur un visage radieux
        Puisque c’est si grave
        Souris un peu »
        (Alain Chamfort)

  • Bof… D’abord, il est trop jeune (55 ans) pour prendre sa retraite anticipée. Ensuite, le remplacer par qui ? Il est vrai qu’une démission-éclair bloquerait l’accès à l’Elysée de DSK, son clône rose coinçé au FMI et candidat-chouchou des seniors et de la drouâte, ce serait toujours ça de pris. Et remplacer le sarkozysme par quoi ? Moi je préfèrerais qu’il reste jusqu’au bout de son mandat afin qu’il mange son chapeau de Pinocchio jusqu’au bout et qu’il applique consciencieusement le programme fantomatique du PS pendant l’année et demi qui lui reste en détricotant tout ce qu’il a fricoté à l’ombre de Guy Mocquet campée sur les ruines de la Politique de Civilisation de la Laïcité Positive et du Fouquet’s TEPA-capable & co. Par contre une procédure d’impeachment pour raisons psychiatriques, ça aurait de la gueule : le guignol à talonettes secoué de tics nerveux parvenus à leur stade ultime quittant l’Elysée encamisolé de force, encadré par deux mastards en blouse blanche. I have a dream

    Le vrai problème, c’est le sort de Carla. Que va-t-elle devenir quand le guignol aura fait son dernier tour de piste, désormais privé du pouvoir nucléaire donc plus très sexy ? Quelle star du showbizz aura-t-elle désormais tout son amour de bombe anatomique ? Hein ? Je vous le demande ! Vu qu’elle préfère les chanteurs, jetons un œil sur les actuelles meilleurs vendeurs de disques pour essayer de nous faire une idée. Yannick Noah ? Pourquoi pas… Raphaël ? Trop jeune et puis… Eric Clapton ? Il figure déjà sur le fuselage lifté de son avion de chasse. Santana ? Un peu has been et vioque mais ça pourrait encore le faire…

    Non, il faut que le guignol reste jusqu’au bout. Au moins jusqu’au bout.

  • Léon

    Le remplacer par qui ? Mais à ce stade, par n’importe qui, ce sera difficile de faire pire.
    Moi je veux bien que l’on passe en revue ses « réformes » et qu’honnêtement on les juge pour leur pertinence et leur efficacité. Très franchement qu’y a-t-il à sauver de ce qu’il a fait ? Moi je ne vois que quatre choses : l’autonomie des universités, la fin de la pub sur les chaïnes publiques le soir, l’interdiction de la burqua et la gratuité des musées pour les jeunes. Tout le reste, absolument tout le reste est soit bidon, inefficace, soit très injuste, soit catastrophique.
    Franchement S. Royal ne pouvait que faire mieux ( et pourtant ce n’est pas vraiment ma tasse de thé…)

    • @ Léon

      Euh… Au cas où tu serais mal réveillé du pied gauche, mon commentaire était légèrement sarcastique, quoique non dénué de savante analyse politique. Il est évident que n’importe qui ou presque d’à peu près sensé serait moins pire que ce guignol inepte. Et je te trouve encore trop charitable avec son bilan. L’autonomie des universités ? Mort de rire… La fin de la pub sur les chaïnes publiques le soir ? Mort de rire… L’interdiction de la burqa ? Mort de rire… La gratuité des musées pour les jeunes ? Mort de rire

      Non, il n’y a rien à sauver, sinon, après son départ, certaines usines fabriquant des produits spécialisés.

      • Léon

        Non quand même, l’autonomie des universités, m^me si elle a été mal faite (comme à peu près tout) est une bonne idée que je soutiens avec quelques réserves. La fin totale de la pub est certes repoussée mais est effective après 20h 30 et c’est déjà un immense soulagement… La gratuité dans les musées pour les jeunes coûteuse ? A mon avis moins que ce qui est annoncé , mais c’est un peu au pif. Que ce soit coûteux n’est pas une critique. Il faut surtout voir si cela attire une nouvelle clientèle de jeunes.
        Pour la Burqa, j’attends surtout de savoir comment la loi sera appliquée… Quand on pense que le référendum d’initiative populaire attend toujours ses décrets d’application….

        • COLRE

          Non, Léon, l’autonomie de l’université, c’est du pipeau, de la poudre aux yeux, du flan, comme tout ce qu’il fait : marqué du signe de l’incompétence, de l’enfumage et au final, de la gabegie.

          • Léon

            Colre, c’est une question sur laquelle j’ai peu de lumières, je n’ai pas trop suivi : en gros on donne une autonomie aux universités sans les moyens qui vont avec et elles ne peuvent rien en faire, c’est ça ?

            • @ Léon

              Dans le lien que j’ai fait ci-dessus, Thomas Piketty explique très bien le problème : effectivement, pas de moyens financiers pour cette réforme.

              • mmarvinbear

                La méthode habituelle quoi… NS fait pareil avec les collectivités locales, mais exprès cette fois-ci : comme elles sont en majorité à gauche, sans moyens, elles doivent lever des impôts nouveaux pour faire face à leurs engagements.

                Et on parie combien qu’en 2012, un des points forts du programme UMP, ce sera « la gauche augmente les impots nous on y est pour rien ? »

  • Buster

    N’ayant plus beaucoup d’espoir, ni n’entrevoyant aucune suite positive à ces éruptions anarchiques, je viens de quitter la France définitivement, au moins dans ma tête.

    J’hésite entre plusieurs démocraties pour y faire ma demande d’asile politique.
    La Corée du Nord, où je serais sûr d’une stabilité sans faille du régime.
    Les îles Cayman, pour pouvoir défiscaliser au soleil.
    J’ai écarté le Québec, trop de rejetons de français, cela a du laisser des traces.
    Il y aurait bien Le Vatican, si je pouvais y ouvrir un Sex Shop. (Les éminences ont certainement des moyens à la hauteur de leurs besoins.)

    • chantelois2010

      J’ai écarté le Québec, trop de rejetons de français, cela a du laisser des traces

      ____

      Buster. Nous survivons. Nous survivons je vous rassure. Petit peuple gaulois à côté de César l’Auguste, notre voisin du sud. 😆 😆

      Léon. S’il y avait une mesure d’impeachment en France. Il faudra y penser sous une prochaine république 😆

  • Léon

    Pour la sex-shop au Vatican, Buster, tu devrais demander à Paul Villach, il s’y connait je crois…

  • ranta

    Sarko a déjà perdu les élections de 2012. Pas sur du tout, tout dépendra à la fois de Mélenchon et du FN. Il les perdra si le PS est au second tour, si il n’y est pas il gagnera avec un front d’union républicain, on a déjà vu ça. D’un autre côté, sera t’il au second tour ?

  • snoopy86

    D’abord les grèves s’étiolent ….

    Dans les manifs, de moins en moins de travailleurs, toujours autant de retraités, plus de lycéens et d’étudiants

    Le secteur privé n’a jamais été atteint, et les syndicats s’y décribilisent chaque jour un peu plus ( qui n’a pas rigolé hier sur antenne 2 en entendant une responsable CFDT de la Banque de France parlant de la pénibilité du secteur bancaire ). La radicalisation et les blocages servent Sarkozy. Ecoutez donc ce qui se dit dans les files d’attente où les damnés de la terre attendent de pouvoir obtenir 20 euros de gas-oil 😆

    Il est de moins en moins sûr qu’il perde 2012 …

    De toutes façons, si cela doit continuer, comme Buster j’ai fait mon choix …

    • @ Snoopy

      Oui, tu nous as déjà dit que tu étais prêt à t’expatrier au royaume du golf irresponsable au cas où tu serais privé de sarkozie, ce qui est du joli pour un soi-disant patriote comme toi. Et à part ça ?

      • snoopy86

        Le rôle des golfs dans la pénurie d’eau : tissus de conneries des khmers verts :mrgreen: que je pourrais développer sur des pages … Un des aspects du démago-populisme ordinaire . Et même si c’était vrai, j’accepterais de payer pour cela…

        Mais on assiste aujourd’hui aux derniers soubresauts du syndicalisme bolchévique. Et précisément ce que je reproche à Sarkozy c’est d’utiliser le phénomène et de chercher la radicalisation. Je te garantis qu’avec quelques gendarmes mobiles on peut vite débloquer un dépôt d’essence bloqué par douze lycéens, 4 cheminots et 3 postiers …

        Lui et Thibault jouent avec le feu. Les socialos sont dépassés. Marine Le Pen rigole ..

        • @ Snoopy

          « Le rôle des golfs dans la pénurie d’eau : tissus de conneries des khmers verts que je pourrais développer sur des pages » : essaie de développer avec quelques liens crédibles démontrant ta thèse, et s’ils sont convaincants, tu as gagné un yoyo en bois du Japon ! Autant dire que tu vas être privé de paupiettes

          • Ph. Renève

            Penses-tu, Marsu, les golfs ne consomment pas un litre d’eau, non, voyons, c’est encore un coup du « syndicalisme bolchevique », ça ! 😀

            C’est drôle comme les gens de droite emploient un langage aussi stéréotypé et caricatural que ceux d’extrême gauche qu’ils dénoncent…

            • snoopy86

              En France 530 golfs, en moyenne 40 ha dont moins de la moitié arrosés soit environ 10.000 ha arrosés à 53% par leurs ressources propres et à 8% par la récupération des eaux de stations d’épuration…. à comparer à 32 millions de terres cultivées

              Tiens, pour faire plaisir à Philippe, les golfs consomment moins d’eau que les immigrés clandestins 😆

              • Ph. Renève

                Les « ressources propres » ? Laissez-nous rire : elles ne sont que des prélèvements sur lacs, rivières et nappes phréatiques, au détriment de la collectivité. Même la récupération des eaux de stations d’épuration est un prélèvement sur des eaux pouvant être utilisées par ailleurs.

                Votre défense est tout simplement impossible.

        • Ph. Renève

          Sur la consommation d’eau par les golfs, voir ce document de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse – de dangereux bolcheviks verts, comme il est notoire.

          Extrait.

          « Le volume d’eau utilisé pour l’irrigation des golfs haut de gamme varie entre 300 et 300.000 m3/ha, la moyenne est de 13.000 m3/ha. Un golf haut de gamme de 18 trous a une consommation moyenne de 5.000 m3/jour, ce qui correspond à la production nécessaire à la satisfaction des besoins d’une collectivité de 12.000 habitants. »

          • Ph. Renève

            Et encore :

            « Le volume d’eau utilisé par les golfs rustiques est en moyenne de 3.800 m3/ha.

            Le prélèvement moyen, tous golfs confondus, est estimé à 6.800 m3/an (données actualisées en 1995) ou plutôt 6.800 m3/sur six mois (puisque l’irrigation n’a lieu en pratique que pendant six mois).

            La consommation totale de 107 golfs identifiés en 1995 dans le périmètre de l’agence RMC est estimée à 7,5 millions de m3/an, soit la consommation annuelle d’une ville de 120.000 habitants.

            En extrapolant les données 92-95, on peut estimer la consommation totale d’eau liée à l’irrigation des golfs en 2002 à 36 millions de m3, soit la consommation annuelle d’une ville de 500.000 habitants. »

            • Philippe, c’est déjà 10 fois trop, mais ça correspond à à peine plus d’un m3/seconde au total, soit le débit d’un gros ruisseau. Il faut mettre ça en rapport avec les débits du Rhône (1800 m3/s)ou même de la Seine (500). Ca ne représente même pas un trentième de la capacité maximale de Serre-Ponçon. De toute manière, ce qui consomme et de loin le plus d’eau, c’est l’agriculture irriguée, pas les villes.

          • Léon

            Dans des pays où il flotte tout le temps comme en Grande bretagne, je suppose qu’une telle consommation d’eau ne pose pas de pb, mais entretenir des golfs aux Canaries ou dans le sud de l’Espagne est carrément criminel. Vous aurez beau accepter de payer pour ça, Snoopy, ça ne fera pas une goutte d’eau en plus….

          • snoopy86

            Sauf que ce document n’est pas à jour et que la consommation des golfs est aujourd’hui d’environ 3800 m3 par ha arrosé.

            Et quand bien même ce serait le cas les golfeurs vous emm…

            • Ph. Renève

              C’est exact.

              Bravo pour cette honnêteté mais elle révèle un lamentable état d’esprit, conforme à l’ultralibéralisme ambiant il est vrai.

            • Léon

              Dans les golfs « rustiques » seulement, Snoopy ! Voilà vous n’avez pas bien choisi votre lieu d’expatriation, c’est en Angleterre qu’il faut aller : climat clément, immobilier bon marché, nourriture de qualité, médecine publique de pointe, multiculturalisme et fiscalité modérée…. 😆 😆

              • Léon

                … et j’oubliais, bien sûr : golfs impeccables !

              • snoopy86

                Non, le chiffre de 3800 m3 vient de l’AGREF ( association des green-keepers ) et de la FFG. De trés gros efforts ont été faits ces dix dernières années.

                Idem pour les engrais et les phytosanitaires, plus que du « bio » et ce n’est pas toujours plaisant 😆

                Pas un gramme de nitrate sur un golf ….

                Enfin les golfs contribuent largement à l’absorption du CO2, et plus ils sont arrosés et plus ils le font 😆 Une même étude de l’AGREF a établi qu’un golf contribuait à l’élimination du CO2 produit par 4.000 personnes

                Mais on ne parle que de 0.03 % de la surface cultivée en France !

                Alors les conneries des verts, vous comprendrez vite où on se les met 😆

                • @ Snoopy

                  Et en plus, tu nous fais de la propagande de greenwashing ? Allez, cadeau : un nouveau slogan pour l’AGREF : Les greens, c’est vert ! Non à l’AGREF reconductible et générale !

                • Ph. Renève

                  Plus que du « bio » comme engrais et phytosanitaires ?

                  Donc en plus vos greens empestent les excréments… Cela dit, l’ambiance olfactive est peut-être adaptée aux pratiquants ! 😀

                  • @ Philippe

                    Allons allons, tu sais bien que l’argent n’a pas d’odeur…

                    • Ph. Renève

                      Ah oui, mais les golfeurs, peut-être que si: le purin, la naphtaline, le bourge, quelle fragrance… 😀

                    • snoopy86

                      Je voulais aussi vous signaler que tous les matins, je pose CGT et ensuite je tire la chasse…

                      Est-ce vraiment citoyen ?

                    • Ph. Renève

                      Parlons donc un peu du golf.

                      Le golf n’est pas seulement un sport d’adresse comme la pétanque ou le bowling en très ennuyeux, mais toute une façon de se comporter, de voir le monde et de se faire voir de lui.

                      En effet, il faut un état d’esprit tout à fait particulier pour taper comme un sourd dans une baballe minuscule au risque de se démonter une vertèbre, marcher des kilomètres dans une herbe purinée en traînant une grosse poussette de marché, et de plus payer à cet effet des sommes rondelettes, voire exorbitantes, qui nourriraient toute une famille du Sahel. Tout cela au seul but de s’assurer un standing, se faire voir au clubhouse et pouvoir dire qu’on côtoie le gratin du coin, sans préciser toutefois ni la condescendance qu’il vous manifeste ni que la majorité de ses membres prétendus n’est elle-même là que pour se faire voir.

                      Finalement, il n’est pas certain que le but soit atteint: le plus souvent, les faux notables, les tripiers ambitieux, les promoteurs marrons et les petits patrons arrogants sont si nombreux sur le practice ou le green que leur nombre cache les puissants, les vrais riches, les bling-bling estampillés Sarko, qui préfèrent du reste choisir leurs horaires pour éviter que le regard des maçons enrichis se pose sur leur Rolex 18 carats et leurs maîtresses kohlantes.

                      Le poker, c’est parfois payer pour voir; le golf, c’est payer pour se faire voir.

                    • snoopy86

                      Bis repetita placent :

                      En dehors du fait que tu n’y connais strictement rien,

                      Les golfeurs t’emm….

                      Ils n’en ont rien à foutre des envieux, des traîne-misère, des aigris, des mal-baisants et des mal-baisées …

                      Pas davantage des familles du Sahel …

                      Est-ce clair ?

                    • @ Philippe

                      Snoopy n’a pas tort en ce qui concerne la composition sociologique des joueurs de golf, un sport qui s’est énormément démocratisé depuis une quinzaine d’années. La preuve, même les pauvres hères de l’UMP avec de mauvaises manières comme lui sont désormais admis sur les greens… c’est dire si le niveau d’exigence aristocratique a baissé !

                    • Ph. Renève

                      Eh bien voilà, tout fout le camp monsieur: même les enseignants – tous des gauchistes surpayés – ont accès à ces arcanes verdoyants sans eau.
                      A quoi ça sert de payer des mille et des cents pour se retrouver avec les mêmes pingouins qui manifestent et prennent-les-zusagers-en-otage ?
                      Une honte.
                      Saint Nom la Bretèche, peut-être, quand même ? Mais c’est loin. Il faut l’hélico ou le jet, et le carburant, surtout… Pris en otages, je te dis.

                    • Ph. Renève

                      Blague à part, je maintiens l’essentiel de mon opinion sur le golf.
                      Tous ceux qui le pratiquaient que j’ai pu rencontrer dans ma vie étaient à titres divers les plus somptueux imbéciles que la terre, la pauvre, ait jamais portés.
                      M’as-tu-vu, intéressés, satisfaits de tout leur être, ils rivalisaient de cuistrerie et de fatuité comme des paons faisant la roue pour épater plus stupides qu’eux.

                    • @ Philippe

                      Ben tu n’as pas rencontré de golfeurs sympas, c’est tout. Un de mes potes est un mec très sympa qui ne se la pète jamais et qui est un fana invétéré de golf. Faut dire qu’il est chef d’une petite entreprise et qu’il ne branle plus rien depuis au moins 15 ans, laissant ses employés – qu’il paye et traite très bien par ailleurs – bosser à sa place, ce qui lui permet de golfer comme un malade presque toute l’année, avec un look à faire peur à un hooligan. Et il fuit comme la peste ceux que tu décris et évite les golfs où ils sont en surnombre affairiste et ramenard.

                    • Léon

                      Personnellement, Philippe, je ne vois pas le rapport entre le sport en lui-même et ceux qui le pratiquent, à part que son coût élevé opère de fait une sélection parmi les gens qui ont les moyens. Ta critique s’adresse non pas aux pratiquants du golf mais aux mecs friqués. Parmi eux il y a de tout, et de plus comme l’indique Marsu c’est un sport qui, comme le cheval, s’est beaucoup démocratisé. Aussi ta critique des golfeurs en tant que tels est un peu de l’ordre du lieu commun. A Montpellier, c’est dans les loges du stade de la Mosson ( foot) que se réunit la bourgeoisie du coin…

                  • Ph. Renève

                    Les lecteurs apprécieront la qualité des arguments et la profondeur de la pensée.

                    Faut-il que j’aie visé juste.

                    • snoopy86

                      provoc pour provoc 😆

                    • Ph. Renève

                      Décidément, les insultes sont votre seule réponse aux questions embarrassantes, même sous des formes caricaturales.

                      Il est ainsi facile d’estimer votre volonté de débattre, qui ne dépasse pas les propos de salon.

                    • snoopy86

                      Allons Philippe, où vous ai-je insulté ?

                      Et je ne me sens nullement concerné par votre diatribe anti-golf qui n’est pas autre chose qu’une caricature grotesque …

                      Pour votre info la profession la plus représentée dans mon golf est celle d’enseignant…Vient ensuite le personnel hospitalier…

                      Mais par contre, j’assume pleinement ma parfaite indifférence ( voire pire ) à toutes les catégories que j’ai cité. Idem pour les sahéliens 😆

                    • snoopy86

                      J’admets bien volontiers qu’il y a des cons chez les golfeurs à peu prés dans les mêmes proportions que chez les amateurs d’orchidées 😆

                      On n’aura jamais assez de munitions 😆

    • Léon

      Snoopy pour ce qui concerne les grèves : quel enseignement peut-on tirer qu’elles s’étiolent ? Vous croyez que les gens peuvent se permettre de perdre tant de jours de grève sur leur salaire ? Vous n’allez tout de même pas en tirer comme conclusion que la réforme est finalement acceptée ?
      Sur la présence du privé dans les manifs, pour Paris je ne sais pas. Sur Montpellier j’ai au contraire été surpris par des cortèges nombreux( Sanofi, Renault, Sytème U, Carrefour, Salins du Midi, comme ça de mémoire…). D’un côté comme de l’autre il faut éviter de prendre ses désirs pour des réalités…

      • snoopy86

        Vos travailleurs du privé dans les cortéges c’était pas un samedi 😆 ?

        Reconnaissez aussi que le nombre de manifestants baisse malgré l’apport des lycéens et des étudiants….

        Grève « dure » à la SNCF : 2 TGV sur 3

        • Léon

          Béé non, hier … Et les manifestants sur Montpellier étaient nettement plus nombreux. Mais sans doute surtout à cause des mômes…

          • yohan

            C’est bizarre mais sur les médias, hormis peut-être RMC, je ne retrouve pas la proportionnalité des opinions que j’entends au comptoir du zinc, ni ai boulot, ni chez moi

  • Causette

    Bonjour Léon, bonjour à tous

    « Le Roi ne peut mal faire »

    Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour ➡ voir l’article 68
    – L’article 68 ne dit rien des actes accomplis durant le mandat mais non liés à l’exercice des fonctions (si le président tue son épouse, par exemple) ainsi que des actes antérieurs au mandat. L’immunité est totale. Aucune juridiction ne peut engager des poursuites.

    « L’élection présidentielle directe n’a pas été inventée pour consacrer le pouvoir populaire mais pour le contrecarrer. Elle est une institution monarchique, un détournement du suffrage collectif destiné à le transformer en son contraire, la soumission à un homme supérieur servant de guide à la communauté. Elle a été instituée en France en 1848 comme contrepoids à la puissance populaire. Les républicains avaient cru en limiter le risque par un mandat de quatre ans non renouvelable. Le coup d’État de Louis Napoléon fit prévaloir l’esprit monarchiste de l’institution sur sa forme républicaine. Après 1870, il n’en fut plus question jusqu’à ce que De Gaulle la rétablît en 1962. Il s’agissait, dit-il, de donner à la nation un guide au-dessus des partis. Il s’agissait en fait de donner tout pouvoir à ce guide en mettant l’appareil entier de l’État au service d’un parti minoritaire. Toute la gauche alors le comprit et vota contre cette institution. Apparemment, tous l’ont oublié : les socialistes qui découvrirent, avec les avantages pratiques du système, les charmes privés de la vie de cour ; les communistes et l’extrême gauche qui y trouvèrent les moyens de monnayer leurs voix en vue des partages de circonscriptions ou de faire un peu de propagande pour leur boutique. Rien d’étonnant à ce que tous, ou à peu près, aient fait cœur en 2002 pour plébisciter le candidat de cette « démocratie »  » Extrait de l’article de Jacques Rancière, « Élection et raison démocratique » (Le Monde, 22/03/2007)

    L’article 16 permet au président dans des périodes de crise de concentrer tous les pouvoirs

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Coup_d%27%C3%89tat_permanent

  • COLRE

    Je suis d’accord sur votre analyse, mais pas votre message : il doit démissionner…

    Ce type est la calamité absolue parfaitement prévisible dès 2006/2007 par tous ceux capables d’ouvrir un peu les yeux sur ce phénomène de foire, dévoré de tics et de signes pathologiques d’un ego en lambeaux qui sont l’habituel terreau des dictateurs.…
    Dans d’autres contextes, il nous l’aurait joué « culte de la personnalité » et « Génie des Carpates »… on a eu chaud !

    Les électeurs (une petite majorité) se sont laissés convaincre par des groupes médiatiques amis et aux ordres, par des promesses mirobolantes, par une phraséologie populiste de la dernière grossièreté, par le tour de passe-passe ahurissant qui a laissé croire qu’il représentait la rupture après 5 ans au pouvoir (!!!)… et parallèlement, par une démolition en règle et tout azimut, interne et externe, mensongère, de son opposante à la Présidentielle : une intox et des attaques d’une phénoménale bassesse, comme j’en ai rarement vu dans mon observation du monde politique…

    La façon de Sarko d’opposer systématiquement entre eux, 2 à 2, toutes les catégories de personnes (on dit maintenant « cliver ») était tellement criant qu’il était SÛR qu’il allait créer et attiser tous les conflits, provoquer de la guerre sociale, du ressentiment, de l’injustice. Il allait casser la société.

    Et c’est ce qu’il s’emploie à faire depuis 2 ans, une démolition en règle, une démolition programmée au profit de ses amis du monde le l’argent qui, eux, ont droit à toutes ses largesses (les nôtres, en fait), à toutes les indulgences, tous les passe-droits, tous les cadeaux… Et là, on parle de milliards, avec plusieurs zéro !
    N’oublions pas le gimmick de ces manifs : à eux les couilles en or, à nous les nouilles encore

    Maintenant, doit-il démissionner ? je pense que c’est trop tard. Mais il faut peser de tout son poids dans l’opinion pour que sa majorité de droite, craintive comme tous les élus, redresse la barre à l’approche de 2012, sauve ce qui peut encore l’être.
    Déjà, j’espère que le Sénat va bientôt changer de couleur… ça fera une sacrée différence.

    Et que ce type disparaisse dans les poubelles de l’histoire, avec un couvercle dessus, et l’oubli pour cacher la honte de tous ceux qui se sont fait blouser et ont participé à cette immense imposture et à ce désastre de 5 ans.

    • @ COLRE

      Là où on a eu très chaud et un peu de bol paradoxal quand même, c’est que la crise de 2008 a flingué en plein vol le programme de thatcherisation de la France que le guignol avait programmé.

    • Léon

      Colre, si vous n’êtes pas d’accord avec la démission, que suggérez-vous ? Une balle entre les deux yeux ? 😆
      Pour l’autonomie des universités, je n’ai pas bien suivi les modalités qui, paraît-il foutent la bonne idée en l’air (comme d’habitude chez Sarkozy, voir le pôle-emploi…). Je maintiens toutefois que c’est une bonne idée. Indispensable, même.

  • L'enfoiré

    « L’inconvénient avec un Président de la République inamovible entre deux élections »
    C’est inconvénient j’en parlais récemment.
    Je concluais: « Ne faut-il pas remonter à la source des problèmes et se demander si la Constitution, elle-même, n’est pas à revoir pour répondre à ce souci de démocratie, avec une devise « Liberté, d’Egalité et de Faternité »? Le régime présidentiel dont le représentant est sans limites d’autorité et de pouvoirs fait plus penser à un autre, moins démocratique. Les révisions inter-mandats ne concourent jamais à résoudre les problèmes quand elles restent sans effets. Dans une première phase, il était question de donner à l’équipe gouvernementale des points de bonus-malus en fonction de leurs réalisations. Tout le monde semble l’avoir oublié. Mais, même cette formule de rattrapage n’incluait pas le Président intouchable. Pour corriger, pas de révolution, une révision de la Constitution suffirait.

    Un septennat, même réduit à un quinquénat, reste long, très long…

  • Tankonalasanté

    Bon, c’est l’heure du casse croute :

    Le Nicolas, faut pas croire qu’il a été aux écureuils de Neuilly pour vider son livret de caisse d’épargne et payer sa campagne pour se faire élire .

    Il a de toutes évidences des commanditaires , des lobbys , qui l’ont mis en orbite pour faire une certaine politique ; par exemple tout privatiser et casser définitivement le programme national de la résistance .

    Car le Nicolas et sa famille n’ont pas été vraiment des résistants…

    Alors Léon, je suis d’accord avec ton analyse , mais tant qu’il pourra faire du mal à la population et enrichir ses commanditaires , le noyau de Neuilly et celui du Fouquet’s club , il ira jusqu’au bout .

    Quitte à mettre le pays à genoux : il le redressera au taser .

    Il en a rien à battre de ses électeurs , des promesses qu’il a pu faire et même des élus de l’UMP qui commencent à avoir les foies de perdre leurs mandats .

    Et comme tu l’as expliqué , tout se décide à l’Elysée avec ses « conseillers  » , ceux qui te parlent de J.Jaurès, Guy Moquet , bref qui se fichent de notre gueule et nous enfument .

    Voilà , pour l’instant le renard a le fromage et je ne sais pas si les corbeaux font réussir à s’entendre pour le lui retirer .

    A suivre.

    Au fait Léon , il est super ton blog ! Accroche toi , d’accord Léon ? 😛

    Ai-je assez léché les bottes du patron?. On ne se refait pas NDLR

  • COLRE

    ‘tain ! un vrai morpion… Bon 👿 , à +

  • Léon

    😆 😆 😆 😆

  • snoopy86

    J’adore le peu de cas que vous faîtes de la liberté du travail ( le droit de ne pas faire grève 😆 ) et de la liberté de circulation …

    Thorez n’est pas mort 😆

    • Léon

      Ce sont de toutes façons deux droits contradictoires. Alors, chacun son tour Snoopy !

      • snoopy86

        En quoi sont-ils contradictoires ?

        Piquets de gréve, blocages, barrages sont strictement illégaux et méritent simplement le recours à la force publique…

        Vous êtes de drôles de démocrates 😆

  • ranta

    C’est vrai que la grève telle qu’elle est faite me mets mal à l’aise.

    • snoopy86

      Ils sont en grève tes gars ? ils ne commencent pas à râler contre ce bordel qui leur est imposé ?

      • ranta

        Non, mes gars ne sont pas en grève, il sont payés à ce qu’ils font tu le sais bien. Et oui, ça commence à râler sec et à angoisser, parce que plus de gasoil signifie pour eux rester à la maison et donc ne pas être payés.

  • yohan

    Comment voulez vous qu’on puisse discuter intelligemment quand un leader syndical comme Didier Le Reste, CGT cheminot, persuadé d’être une pauvre victime lésée du système des retraite vient la gueule enfarinée devant les micros tendus en déclarant n’avoir que 2.300€ de pension après avoir bossé 34 ans comme contrôleur, un métier « hautement pénible » comme on s’en doute, une aumône à l’entendre.
    Ces gens là vivent dans une bulle et ne savent que se comprer aux grands patrons du CAC 40 qu’ils jalousent, il faut le croire. Franchement, est-que ces gens là sont crédibles pour nous représenter face à Sarko ?
    Qu’ils aillent demander celle de la caissière de Prisunic et on verra qui se fout de la gueule de qui… 👿

  • yohan

    Ce que je vois surtout, c’est que ces gens autorisés censés discuter de notre avenir, discutent plutôt du leur.
    Pour discuter, il faut abattre ses cartes, faire tapis. Là, les cartes que l’on nous cachent, celles des parlementaires, des leaders syndicaux sont truquées, et ce le Reste a fait une belle bourde sans le savoir, car beaucoup vont pouvoir comparer et découvrir qu’ils se sont fait entuber.
    Comment dès lors faire confiance à ces gens là pour nous ficeler un système de retraite perenne et équitable ?

  • yohan

    La logique serait que les mouches changent d’âne. Mais à quoi bon changer, puisque nous sommes des ânes.

  • Causette

    Le dossier Sarkozy est tellement fourni en affaires diverses et variées :mrgreen:

    Souvenez-vous
    A l’été 1995, un certain Mazarin publiait dans Les Echos la correspondance fictive de Jacques Chirac, alors nouvellement élu président de la République. Ces échanges fictifs, intitulés « les lettres de mon château » s’adressent tant au président de la République alors en fonction, qu’à François Mitterrand ou au général de Gaulle… voire à Nicolas Sarkozy lui-mêmeL’auteur n’était autre que Nicolas Sarkozy. Ce Mazarin va signer 24 échanges épistolaires fictifs publiés dans le quotidien Les Echos (alors dirigé par Nicolas Beytout)- L’auteur n’était autre que Nicolas Sarkozy.

    Sarkozy, ministre de l’Economie, coupable d’avoir soutenu la candidature Balladur à l’élection présidentielle, entamait sa traversée du désert et avait accepté moyennant rémunération la proposition des Echos de rédiger ces lettres, publiées entre le 24 juillet et le 25 août et signées Jacques Chirac, François Mitterrand, Philippe Séguin, Edouard Balladur… ou Nicolas Sarkozy.

    Extraits des missives « Lettres de mon château », publiées au cours de l’été 1995 dans Les Echos:
    Une lettre signée Jacques Chirac à Mazarin-Sarkozy : « Je t’avoue que tous les soirs je me postais devant la télévision pour assister à ce spectacle si réjouissant des Guignols de l’Info. C’est ainsi que, durant des semaines, j’ai pu passer mes nerfs (…) Mets-toi bien dans la tête que j’ai changé. Désormais, je ne pardonne plus. En tout cas plus tout de suite ». Sarkozy-Mazarin avait répondu: « Si étonnant que cela puisse paraître, je n’ai jamais cessé d’être chiraquien. Je l’ai été en suivant scrupuleusement votre exemple. Car enfin, il y a quelque injustice à me reprocher de vous avoir trahi. Vous étiez membre de la famille quand vous avez trahi Jacques Chaban-Delmas pour Valéry Giscard d’Estaing. Et, quand il a fallu trahir Giscard, avez-vous hésité à le faire ? » Il avait même offert ses services au nouveau président: « Peut-être pourrais-je recommencer à vos côtés comme simple conseiller ? Au bout de quelques heures, une fois mes preuves faites à nouveau, seriez-vous heureux d’avoir avec moi un homme de confiance et de fidélité qui puisse fournir une heureuse alternative aux différends médiocres et sempiternels qui opposent Juppé à Séguin ».

    Dominique de Villepin est la victime d’une lettre adressée à Jacques Chirac par François Mitterrand. « Je crois bien que c’est votre première erreur (…) Faites attention, car on me dit qu’il est de par nature agité, ce Villepin », écrit l’ancien président au nouveau, après avoir pris pour cible les diplomates: « La forme est leur unique préoccupation. Pour le fond, on s’adapte. Ils se croient d’une race supérieure, confondant en permanence la qualité du col de chemise avec la pertinence d’une analyse ».

    Le terme de démence en médecine est classiquement définie comme un affaiblissement psychique profond, global et progressif qui altère les fonctions intellectuelles basales et désintègre les conduites sociales. Elle atteint la personnalité dans sa structure d' »être raisonnable », c’est-à-dire dans le système de ses valeurs logiques, de connaissances, de jugement et d’adaptation au milieu social.

    L’empêchement du Chef de l’État : l’empêchement peut être provisoire (maladie grave, enlèvement ou disparition, long déplacement, etc.) ou définitif (trahison, démence, déchéance physique grave et irréversible, scandale consécutif, par exemple, à un comportement personnel indigne ou une atteinte intolérable aux droits de l’homme, etc.).
    😯

    Mais QUI? est susceptible de donner l’alerte dans l’entourage puisque l’on sait que le médecin personnel du président est lié par le secret. http://www.youtube.com/watch?v=OGnB3D2LI1c&feature=related

    • ranta

      C’est vrai cette histoire ? prouvé, avéré ?

      Si c’est le cas c’est encore plus grave que ce que je pensais, on dirait du Shawford ou du Vilistia.

    • @ Causette

      La vidéo de « Sarko ivre » que tu mets en lien est un fake : elle a été ralentie au montage et d’ailleurs faut voir la bande-annonce qui défile… Dans la vraie vidéo Sarko a certes pas l’air net, mais pas autant que dans cette vidéo au son trafiqué. Et de toutes façons, ça fait plus penser à un mec qui n’a pas l’habitude de boire et qui pour une fois a bu deux verres, pas plus, qu’à un véritable alcoolique qui, lui, tient très bien l’alcool en public en général… Il a quand même pas tous les vices, le guignol !

  • snoopy86

    Sauf que la « grève générale » aujourd’hui, les salariés n’ont pas l’air chauds du tout 😆

    • snoopy86

      Furtif ! tu t’es garycoupé …

      • D. Furtif

        Bin Ouiiiii j’étais trop long alors j’ai installé ma réponse en article pour demain…
        Quand je lis ton post de 14h56 puis un autre d’Asinus plus bas ( quel bordel depuis quelques jours une vache n’y retrouverai pas son veau)Eh bien oui la grève générale ne se décide jamais dans l’enthousiasme, surtout pour ceux dont c’est la seule arme.

  • asinus

    @snoopy
    bonjour les filles chez nous gagne 1250e c est pas des cgtiste elle vont subir et subissent l’effet colateral de la greve . Mais elle savent qui est l ennemi elle ne seraient pas foutue de t’expliquer la lutte des classes mais elle savent pertinement qui leur fait la guerre économique .Certaines savent ce que c ‘est d’etre caissiere au prisu elle ne reve pas du grand soir elles savent qu ils aura toujours des riches
    mais confusement elles savent deviner pour qui travaille le gang d avocats d affaires
    au pouvoir .bien sur que nourrir des gosses avec les dettes qu elles ont les empechent de rever à la greve generale , ce pouvoir qui croyait a la fin de l histoire vas par sa morgue son insenssibilté transformer la lutte des classes en haine de classe , reviens faire un tour parmis nous  » tu y a été » comme cadre non ? reviens ecouter les gus surtout les plus jeunes faute d ecouter les camarades délégués que tu moques  » pas toujours a tord » faute d ecouter leur parole ben moi je predis que tot ou tard la parole vas passer au camarade Berretta!

    • snoopy86

      Asinus

      1) tes « filles », j’en croise tous les jours et leurs maris aussi. Elles n’aiment pas Sarko ( moi non plus …) mais elles savent trés bien que ce que leur racontent les guignols fonctionnaires de la CGT « faire payer les riches » c’est du flan …

      Si j’ai bonne mémoire tu es à Marseille. Dis-nous ce qu’elles pensent des dockers ou des employés de mairie …

      J’ai été cadre avant d’être chef d’entreprise, en effet. Hier la CFE-CGC a annoncé qu’elle se retirait de ce mouvement compte-tenu de ses dérives…

      2) Tu prédis que la parole va passer au camarade Beretta ( moi c’est SW 45 plus MR 73 hérité du paternel ) . Tu es aussi un ancien militaire… Vois-tu ceux d’aujourd’hui mettre la crosse en l’air ? Ceux que je connais seraient plutôt ravis de tirer dans le tas

      • @ Excités de la gâchette

        Est-ce trop vous demander dans quels « tas » vous avez envie de tirer afin d’essayer d’éviter d’en faire partie, voire même de vous dézinguer avant que vous n’ayiez défouraillé (j’étais très bon tireur au colt et au pistolet dans le temps, je manque d’entraînement depuis plus de 40 ans mais ça se récupère vite, et un flingue j’en ai pas, mais c’est pas si difficile à trouver). Merci d’avance pour vos réponses bien calibrées.

        • snoopy86

          tu devrais relire Marsu 😆

          • D. Furtif

            Je viens me mettre ici par ce qu’il y a de la place et que toutes les places sont bonnes sur ce blog

            Je tenais à dire que si je ne suis pas intervenu hier et aujourd’hui ➡ c’est que j’étais à Poitiers pour des motifs sérieux et non que je me retenais d’écrire.
            C’t’aprem je me suis mis à écrire sous Léon , pour entrer dans la danse et je me suis dit que ça allait faire trop long pour un commentaire…alors je vous l’ai mis en forme pour demain

            😀 😛
            Tout ça pour annoncer un commentaire sur le Golf
            Il se trouve que
            1_ le golf où joue Snoopy est juste à coté de la maison de mon beauf qui ayant besoin d’en faire , du golf , m’a demandé de l’accompagner
            2_ je compte bien aller souvent aller faire du Golf avec mon beauf à peine sorti d’une opération à coeur ouvert. Il se pourrait même que je rencontre Snoopy.

            Ça nous réjouit tous les deux car chez nous, face à l’invasion de ce putain de chancre absolu de Maïs qui nous pompe la flotte au canon tous les étés on n’a trouvé que le Golf et c’est tant mieux.

            Sport pour Sport j’ai une très nette préférence pour le Golf contre le foot car il ne traine pas derrière lui une nuée de supporters avinés et briseurs de vitrines. De plus Ballesteros est un Monsieur charmant qui a embrassé ma fille il y a 25 ans comme ça parce qu’elle était jolie et il lui a donné sa balle. 😛

            • snoopy86

              Merci Furtif

              Mais j’ai quelques partenaires avec qui il m’arrive de m’aviner aussi 😆

              • Causette

                Le golf, le sport de l’inaccessible perfection, qui vous rappelle chaque fois que vous n’êtes qu’humain. http://www.iblogyou.fr/Photos/maxi/maxi_64556.jpg

              • Asinus

                vous allez rire c est un de rare sport que je regarde sur canal je trouve rien de plus apaisant !

                • Et puis le golf, c’est vachement politique : « En France, il n’y a eu que François Mitterrand pour afficher un certain goût pour le golf, mais en toute discrétion, très loin des caméras et des objectifs des photographes, même si VSD, en 1992, réussit à en faire une couverture titrée Le golfeur tranquille. Mitterrand jouait souvent le lundi matin au Golf de Saint-Cloud et donnait ainsi «du temps au temps» selon sa célèbre expression. Car le golf reste avant tout une école de la patience où l’impétueux Nicolas Sarkozy aurait peut-être beaucoup de choses à apprendre au lieu de se mettre en danger et d’effrayer la nation en courant comme un dératé au cœur de la canicule ».

                  • snoopy86

                    Le golf c’est effectivement trés apaisant.
                    La dernière Ryder Cup a été un trés grand moment de sport télévisuel.

                    Mimitte était effectivement golfeur et jouait à Paris avec son copain le docteur Raillard dont Elf avait racheté à prix d’or la vieille demeure tout en l’embauchant comme gardien 😆

                    Mais c’est Chaban-Delmas qui l’avait mis à Hossegor où Isidore Hausseguy ( une grande famille de pros ) lui donna des leçons …

                    Lui et Chaban se retrouvaient régulièrement en Lot-et Garonne chez le Docteur Pierre Esquirol dont la propriété comptait trois trous de golf … D’autres personnes les rejoignaient au repas : Bousquet, madame Baylet ( La Dépêche et mère de Jean-Michel ..) et en quelques occasions un colonel en retraite ami et adjoint d’Esquirol à sa mairie qui fut un peu surpris de trouver Bousquet. Chaban qu’il appréciait et Esquirol qu’il vénérait lui firent comprendre que les amitiés radicales ne s’encombraient pas des détails de l’histoire …

      • Asinus

        yep

        pour le tir  » nous allons causer de nouveaux deboires au triumvirat » 😆 comme s/off j’en suis resté
        au trés proletarien MAC 50 j ai commencé par l avoir en dotation comme tireur aa52 ,comme chef d équipe feu
        je me sentais « un brin nu » je m’etais octroyé un sig 540 je vous rappelle qu on a déboulé en finul avec des mas 49/56 quand le moindre gamins des amals ou des fedayins avaient des kalasch sans compter les fous furieux des kataeb qui exhibaient leurs m 16.Redevenu civil je vaque benoitement avec un winchester en 44/40
        et une us m1 rechambrée en 30short  » je sais ça releve du blaspheme » 🙄

        voila marsu ce site est desormais perdu de reputation pour les bisounours et autres pacifistes 😈

        • Asinus

          @ je m adressais à snoopy
          un rien érratique le positionnement des posts on dirait une de mes conversation 😛

          • snoopy86

            Ne dis pas de mal de mes amis Kataeb et encore moins des Tanzim 😆

            Il n’y a pas plus gentil ni plus accueillant 😆

    • Causette

      et oui, ces personnes qui gagnent laborieusement 1250€/mois BRUT, ont contre elles les caïds du gang du neuf-deux, mais également les directions syndicales branchées en permanence aux instances gouvernementales.

      Les caissières, les femmes de ménage… n’intéressent pas (ou très peu) les têtes dites pensantes des boutiques syndicales car ce sont des travailleurs/euses qui n’ont pas assez de fric pour cotiser.

      « Le syndicalisme est une force vive et sa mission fondamentale est l’émancipation des travailleurs. »

      Huit salarié(e)s sur cent seraient adhérents à un syndicat et cinq confédérations dites représentatives se disputent les éventuelles adhésions !

      Aujourd’hui, au-delà des déclarations à l’emporte-pièce, il n’y a plus que compromissions et reculades. Pour ne parler que de la CGT, il y a des manifestations de grogne syndicale. Cela se traduit par des tensions avec la « direction » parisienne. Voire du retard conséquent dans les cotisations syndicales. . 🙁
      Ces syndicats ne vivent que des financements de l’État, des communes, et des patrons, par l’intermédiaire des mises à disposition et entretiens des permanents et des locaux. Droits arrachés au patronat et à l’État, certes, mais sans l’argent public ou des employeurs, que resterait-il de ces organisations ? Conséquences bien connues : institutionnalisation et bureaucratisation des syndicats !
      Le syndicalisme réformisme a t-il encore un avenir?

  • Buster

    Demain, je me mets en grève et je manifeste.

    J’ai pas de syndicat,
    Je ne coûte rien à la société, je lui rapporte plutôt bien.
    Chuis pas jeune, pas vieux.
    J’voudrais juste pouvoir bosser sans mfaire em….
    Pouvoir payer le plus possible d’impôts pour que d’autres puissent en profiter.

    Je vais défiler tout seul, je vais bloquer la circulation, couper le courant, le gazoduc, la voie de chemin de fer…
    J’vais foutre la sono à donf, arborer mon drapeau blanc.
    Ca va chier !

    • ranta

      Je vais avec toi.

      Sauf que moi, c’est pas du boulot et le droit de bosser que je veux. Je veux juste du pognon.

      • Buster

        D’accord, mais chacun chez soi, hein ?

        J’ai horreur de la foule.
        Agoraphobe 😉

        • ranta

          Ok, on fait ça via le ouèbe. Je commence tout de suite, je vais pas chez 100 pap.

          • Buster

            Je te suis…….
            J’y vais pas non plus.

            • ranta

              Oh, oh… comment tu fais pour me suivre si j’y vais pas ❓ … C’est d’un compliqué c’te grève 🙄

              • @ Ranta

                Je te suis pour faire la grève des commentaires sur Centpapiers contre le gros magnat de la presse honteux exploiteur des DW, Jules, momoriSSe & co, Citizen Kane PJCA himself. Grève extrémiste reconductible à l’infini, bien entendu, vu que le suis manipulé comme un djeunn !

                • ranta

                  Acré vain diou, on est en train de crée un mouvement anti trust ouèbien. Le rupert Murdoch Quebecois du journalisme cimoyen va s’en étrangler.

  • asinus

    yo Buster , moi je respecte celui qui crée se défonce fait tourner une boite comme je respecte le fonctionnaire qui fait son job correctement , je me doute bien ou je suppose que la saine gestion et la plus viable ainsi que la plus équitable  » ce qui est different d’égalitaire » des sociétés se situe à mis chemin du dogme de gauche et du dogme liberal.Tres clairement tout effort  » fut il justifié et explicité » qui m’est demandé par ce gouvernement la  » je ne parle pas de sa couleur politique » est définitivement disqualifié par la tare originelle  » bouclier fiscal » et les apparentements WOERTH COPPE ect avec meme pas les decideurs mais plus trivialement avec « le Pognon ».

    • Buster

      On est pas loin d’être d’accord sur le coup.
      Juste que le bouclier fiscal, en 2007, qui n’était pas ce que la gauche en a dit, ça aurait presque pu être une bonne idée, mais c’était une balle dans le pied, inutile.
      Et puis après la crise, ralentissement de l’économie, chômage… il fallait vite annuler tout ça.

      Pour le Beretta, c’est pas mon instrument de musique préféré.
      Je préfère nettement la carabine à flèches de mon enfance.

        • D. Furtif

          En allant par là on en apprend de belles

          http://marais-poitevin.org/html/MAIS.htm

          Le maïs et l’irrigation
          1. Une plante excessivement gourmande en eau… une culture qui épuise nos ressources en eau…

          Sur l’ensemble du cycle de culture, la demande en eau d’un hectare de maïs-ensilage approche 6 700 m3(1)

          * Ce chiffre correspond à une consommation réelle, puis cette eau est évapo-transpirée (et donc exportée) à 99,5%.
          * rapportée à un pied de maïs, cette consommation équivaut à 74 litres (50 bouteilles d’ l litre ½, soit à l’hectare : 4 500 000 bouteilles d’1 litre ½ !)
          * Les besoins en eau du maïs sont particulièrement importants (environ 50% du total) dans la période de 40 à 60 jours qui encadre la floraison femelle. Cette période se situe en moyenne, et selon les variétés, entre le 20 juin et le 20 août.
          * Or, la pluviométrie des mois de juin-juillet-août dans nos régions du Centre-Ouest est faible (en moyenne, de l’ordre de 130 mm, soit 1 300 m3/ha ; et 1 année sur 5 : moins de 50 mm).

          _____
          1. Le besoin total/ha est évalué à 6 693 m3 pour une production de 52 t/ha de matière fraiche, et 18 t/ha de matière sèche.
          D’après La Gestion des ressources en eau à l’échelle d’un bassin versant ; aspects quantitatifs. collect., CRDP Poitiers, 1990).
          2. La folle logique de l’irrigation :

          L’irrigation a pour objectif de répondre aux besoins de la plante pendant sa période de sensibilité au déficit hydrique.

          * Ce déficit varie selon les années. Cependant, l’apport de l’irrigation est, en moyenne, de l’ordre de 2 000 à 2 500 m/ha.
          * Les prélèvements estivaux de l’irrigation dans la seule plaine vendéenne tendent désormais chaque année vers les 40 000 000 m.

          Ce volume excède largement la consommation totale annuelle des abonnés au syndicat départemental d’alimentation en eau potable du département de la Vendée (en moyenne 120 m3 par abonné, soit un total de 27 800 000 m3).

  • D. Furtif

    Si vous avez la flemme d’aller voir le lien
    je poursuis sur les subventions….Mais au fait Marsu avait fait un super article sur le Maïs

    3. Une « économie » entièrement basée sur un système de subventions à la production

    LES AIDES COMPENSATOIRES AUX CULTURES
    (céréales, oléagineux, protéagineux) :

    * Elles ont été instituées dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) en 1992.

    Le montant par hectare de ces aides est calculé en multipliant un montant fixé au niveau européen par un rendement de référence (valeur moyenne établie par département).

    L’irrigation assure une élévation de ce rendement dans une fourchette de + 30 à + 40 quintaux/ha pour notre région.

    LE MONTANT DES PRIMES A LA PRODUCTION CEREALIERES EN 1999 :

    cultures irriguées :

    non irrigué :
    Charente-Maritime :
    2 672 F/ha

    1 965 F/ha
    Deux-Sèvres :
    2 716 F/ha

    1 915 F/ha
    Vendée :
    2 644 F/ha

    1 972 F/ha

    (montants prévisionnels. La France agricole, 24.10.1997.
    voir aussi les montants 2000)

    En gros voire en très gros on paye l’eau qui part dans les canons à eau
    alors que l’arrosage de mes pieds de tomates à la même époque est strictement contingenté.

  • Zen

    Le « syndicalisme
    bla bla bla comme d’hab
    Moi je sais
    moi j’ai vu
    moi j’ai dit
    On verra…

    • Asinus

      moi j en fais parfois mais comme vous le demontrez si bien nous sommes dans une société qui admire ceux qui disent au lieu de ceux qui font

  • Zen

    Merci ?
    bla bla bla bla
    Merci beaucoup
    Merci encore
    Merci!

    • snoopy86

      C’est la logique de Disons.fr, pas de limite aux digressions furtives 😆 , on n’est pas sur agoravox 👿

      Faut vous y faire monsieur le philocycliste …

      A part celà, un dernier commentaire ? le der des der ?

  • asinus

    Si quelqu’un peut m’expliquer comment on est passé de Sarko (pertinent billet de Léon)aux herbicides?

    heu comme ça d’un coup ? ben la chienlit non?

    • D. Furtif

      Asinus faut pas s’alarmer

      M’en parle pas
      Je me fais honte tellement je mélange tout.

      Mais t’inquiète , il ne démissionnera pas.

      T’as vu ? Il y en a encore un qui vient nous demander des comptes sur ce qu’on fait ou on ne fait pas

      Alors digression ultime

      On fait ce qu’on veut , et on ne doit de compte à personne. Ceci étant bien sûr destiné non pas à Asinus mais à tous les Shadoko qui pourrait s’égarer sur Disons.

  • D. Furtif

    Décidément on a un congrès de Shadoko

    Tankon est revenu , insultant tout le monde, insultant jusqu’à l’épouse de son autre compère Shadoko

    Je l’ai mis en Corbeille et ses prochains post iront aussi à la corbeille

    Il est des maladies qui ne se soignent pas