Cessez cette imposture, Monsieur Joffrin !

Lectures :3568
Bien que prévenu et sachant  à quoi je pouvais m’attendre de votre part, Monsieur Laurent Joffrin, à  la lecture de votre édito sur le Nouvel Obs, j’ai dû me frotter les yeux à plusieurs reprises : non, ce n’était pas possible. Et pourtant si…

Eminent représentant de la gauche quantique, celle qui a visiblement oublié ce que Marx disait de  l’opium du peuple, vous vous réjouissez que les musulmans aient « fait preuve de sagesse » en acceptant de ne plus prier dans la rue, « sans faire de vagues ».

Il ne manquerait plus que ça, qu’ils « fassent des vagues » ! On croit rêver: ils n’ont fait qu’enfin,  respecter la loi républicaine !

Et vous oubliez, Monsieur Joffrin, dans cette affaire, un léger détail : si ces musulmans ont (presque) cessé ces prières inacceptables dans la rue, ce n’est certainement pas grâce à vous ni à vos semblables, mais à ces Identitaires, ces Riposte Laïque, ces Caroline Fourest pour lesquels vous n’avez que l’invective et la bave à la bouche, et parce que l’Etat, sous la pression de l’opinion (dangereusement relayée par le FN, a-t-on sans doute jugé), a enfin tapé du poing sur la table et montré de la fermeté face à une situation intolérable qui durait depuis des années.

On est atterré devant un certain nombre d’autres assertions comme « les prières dans la rue ne gênaient pas grand monde ». On a presque envie de vous dire, pour montrer l’imbécillité de l’argument, que les meurtres en France sont de l’ordre de 700 par an pour 65 millions d’habitants: diriez-vous aussi, compte tenu de ces chiffres, qu’ils « ne gênent pas grand monde » ?

Mais on relèvera surtout votre phrase relative à la loi de 1905 qu’il faut citer dans son entier, à propos de la sempiternelle et fausse jérémiade sur l’insuffisance de lieux de culte musulmans :
« Contrairement aux catholiques, aux juifs ou aux protestants, les musulmans souffrent du manque de lieux de culte qui soient à la fois dignes et en nombre suffisant. La loi de 1905 n’est pas le seul obstacle – contournable [ c’est nous qui soulignons]– à la construction de mosquées. L’intolérance d’une partie de l’opinion à l’Islam, serait-il parfaitement pacifique, comme dans l’immense majorité des cas, explique la misère dans laquelle s’exerce cette religion du Livre. »

On appréciera donc à sa juste valeur votre opinion sur l’utilité et l’intérêt de la laïcité telle qu’elle a été définie par cette loi-obstacle que vous vous félicitez de pouvoir contourner. Il faut, selon moi, être totalement inconscient et irresponsable pour adopter une telle position qui piétine un élément constitutif  original du vivre-ensemble au sein de la République française. On doit vous recommander la lecture des premiers chapitres de «L’empire du moindre mal» où JC. Michéa explique pourquoi et comment les guerres de religions ont été vécues comme le« mal absolu »; tout comme il est urgent  de vous informer sur cette soi-disant « religion du Livre » qui souffrirait d’intolérance là où il n’y a que lucidité, sur ses possibilités d’une «intégration harmonieuse à la République» – mais à la condition qu’elle renonce à 80 % de son contenu. Quant à son « pacifisme » « dans l’immense majorité des cas», les scientologues aussi sont «pacifistes » «dans l’immense majorité des cas ». Je n’ai même jamais entendu parler d’un attentat scientologue. Jamais.

Surtout, cessez de faire croire que vous vous intéressez au sort des ces musulmans: ce que vous réclamez vis à vis d’eux c’est seulement le droit à l’indifférence. A la vie séparée.

Faut-il donc que la gauche soit tombée bien bas pour soutenir l’obscurantisme au pays des Lumières, le communautarisme religieux au pays de l’universalisme républicain…

Franchement, Monsieur Joffrin, vous avez le droit d’avoir toutes les opinions que vous voulez, nous sommes dans un pays libre.
Mais cessez l’imposture de vous prétendre de gauche.

41 comments to Cessez cette imposture, Monsieur Joffrin !

  • Lapa

    La loi de 1905 n’est pas le seul obstacle – contournable [ c’est nous qui soulignons]– à la construction de mosquées. L’intolérance d’une partie de l’opinion à l’Islam, serait-il parfaitement pacifique, comme dans l’immense majorité des cas, explique la misère dans laquelle s’exerce cette religion du Livre. »

    cette phrase est énorme.
    d’abord le fait que ce type puisse se féliciter que la loi de 1905 est contournable. Bon. ensuite le fait de laisser croire -mais nous prend-il pour des idiots?- que cette loi ne permet pas la construction de mosquées. Comme si les musulmans ne pouvaient pas se payer un lieu de culte haha! que croyez vous que les autres religions ont fait depuis 1905? Comme si l’état était un financement indispensable. je rigole.
    ensuite on appréciera l’islam pacifiste « dans la majorité des cas ». ça veut dire quoi cette langue de bois. toute idéologie et religion à quelques exceptions notoire peut-être est pacifiste « dans la majorité des cas ». mais c’est quoi déjà ce pourcentage: pacifiste à 51%, à 65%, à 99% ?? et le non pacifisme c’est quoi? jeter des boules puantes dans un cinoche qui passe un film blasphématoire? faire une manif? tirer sur tout ce qui bouge? appeler à la guerre sainte? poser des bombes dans le métro?
    on nage en plein relativisme dégoulinant.

    on appréciera aussi la misère de la religion du Livre. on va finir par leur faire l’aumône.

    encore une fois ce sont les autres les intolérants, ceux qui refusent cette déculturation archaïque, ce « Livre » aux lois en désaccord total sur les principes égalitaires et humanistes, ces tentatives d’imposer des rites religieux discriminatoires et dangereux pour la santé (mutilation, jeûne prolongé…) rites qui contrairement à de nombreux autres interfèrent avec la vie publique (le ramadan rend les pratiquants moins lucides, d’avantage fatigué ce qui pose de nombreux problèmes à tous les niveaux par exemple) et tentent d’imposer une communautarisation de notre société.
    mais en aucun cas c’est le mec qui bloque la rue, impose ses rituels de nourriture, impose sa vision de la femme inférieure en la voilant, en ne lui permettant pas d’être approché par un médecin, impose des horaires de piscine séparés, impose le respect total de son prophète sous peine de représailles, impose un mariage forcée, impose ses lois moyenâgeuses à l’ensemble de son entourage qui lui est le symbole même de la tolérance et du respect.
    une certaine gauche a toujours été championne dans le renversement des valeurs,mais là c’est une médaille d’or.

  • Buster

    Bonjour Léon,

    Plus ou moins d’accord avec ta critique de l’édito de Joffrin.
    D’accord évidemment sur la nécessité de faire enfin respecter la loi républicaine et la laïcité telle que nous la comprenons, ici, en France.
    D’accord sur le fait que Joffrin traite d’une façon bien évasive, laxiste et dilettante de ces questions religieuses et particulièrement des questions posées par la place de l’Islam en France.

    Mais je ne comprends pas ton titre, ni ta dernière phrase.
    Peut-être faut-il ne pas se sentir trop de gauche pour reconnaître dans les propos de Joffrin la tendance lourde d’une partie de la gauche, qui a toujours existé : Celle d’un humanisme alambiqué, à géométrie variable et pourtant éternellement donneur de leçons, soutient indéfectible et quoiqu’il arrive des supposés « les plus faibles ».
    Ici et maintenant, pour Joffrin et consorts, les faibles sont les musulmans, tous rangés sous la même étiquette, tous amalgamés certainement contre leur volonté dans cette appellation unique de musulmans, sans faire aucun détail entre ceux d’entre eux qui pratiquent un islam de conquête, d’occupation du terrain, et ceux qui s’adaptent très bien aux lois républicaines, qui les adoptent et pour lesquels elles sont même un soulagement, celui de pouvoir échapper à une certaine pression communautaire.
    Cet humanisme forcément de gauche, forcément généreux, bienveillant… et aveugle, on en a soupé depuis des lustres.
    En paraphrasant Sartre, j’entends dans le discours de Joffrin (et consorts) : « Il ne faut pas désespérer Mohamed ! » (Et tant pis pour Leila)
    Il est urgent de nous taire sur ces questions épineuses, casse-gueule, clivantes au sein de la gauche elle-même. Il faut toujours plus les enfouir et mettre un mouchoir par dessus.

    C’est aussi cette tendance de fond ( toujours chez certains à gauche ) de nous dévaloriser, de ne voir du racisme que dans les seuls rangs de la population française de souche, de s’excuser, de se mortifier, de ne jamais en finir de faire son « travail de mémoire ».
    La faute initiale étant la colonisation, ce qui nous arrive aujourd’hui n’est que la conséquence logique et JUSTE de nos turpitudes passées.
    Pour eux nous n’en aurons sans doute jamais fini de payer pour nos erreurs et nous devons éternellement tout accepter comme une infime réparation du grand tort que nous avons causé à ces populations.
    D’autant que c’est à cause de notre politique coloniale ET du capitalisme, qu’ils furent conduits à venir émigrer chez nous pour assurer notre richesse, à nous. (En oubliant au passage la responsabilité de la gauche et le même humanisme qui nous avait conduit à vouloir faire le bien et apporter le progrès à ces populations)

    Alors non, pas d’accord avec ton titre.
    Cette gauche là existe depuis toujours, elle est même une fraction importante de la gauche et elle se sent le droit moral de se revendiquer à gauche et de te rejeter à droite, avec tout son mépris.

    Quant aux féministes qui renâclent à ce discours simplificateur, ce ne sont après tout que des « bonnes femmes » incapables de comprendre les grands enjeux que poursuivent nos fins stratèges de gauche.

    • Lapa

      la colonisation pour nous c’est un peu comme Eve pour les femmes, le péché originel qui justifie tout les retours de bâton.
      bien d’accord Buster.

    • Léon

      Si je comprends bien, Buster c’est surtout mon titre et sa confirmation dans la dernière phrase avec lesquels tu es en désaccord.
      C’est plutôt que tu n’es pas concerné par ce débat-là, ne t’étant jamais revendiqué de gauche, contrairement à moi. Tu ne comprends pas à quel point c’est douloureux pour moi et ceux qui se reconnaissent dans cette critique de la « trahison » de nos idéaux.
      Je comprend évidemment pourquoi cette gauche-là prend ces positions: tu parles des « faibles », mais eux raisonnent en termes de « prolétaires », de culpabilité post-impérialiste etc. Ils ont toujours plus ou moins existé mais ils étaient très minoritaires au sein de la gauche : ce qui change tout c’est qu’ils sont devenus désormais majoritaires. C’est le virage « bobo » du PS, si bien représenté par le courant Terra Nova, le Paris-plage ou la technoparade.
      On a affaire à un virage à 180 ° : les fondamentaux de la gauche étaient jusqu’à présent la solidarité, la nation, le protectionnisme, le rationalisme voire l’athéisme et l’anticléricalisme. Elle est devenue majoritairement mondialiste, individualiste ouverte aux religions, relativiste etc. Et Joffrin en est quasiment l’archétype.
      Il y a un truc que je voudrais dire : même Joffrin trouvait « anormales » ces prières dans la rue, mais qui a fait en sorte qu’elles cessent ? Eh bien c’est une victoire éclatante, la première d’ailleurs, de Riposte Laïque. Eh bien moi cela me fait vraiment mal que cela ne vienne pas du PS et/ou du PC/Front de gauche…

    • yohan

      Buster
      « grand tort que nous avons causé à ces populations » ???????. Grand tort de leur avoir construit des routes, des maisons, des ponts, des écoles, de les raccorder à l’électricité….sûrement. Beaucoup d’algériens continuent de nous en remercier malgré toute la rancoeur et beaucoup regrettent notre départ, mais ça la presse ne le dit pas. Nous n’avions certes pas fait le voyage pour rien, mais nous en avons payé l’addition et nous n’avons d’ailleurs pas fini de payer.

      • Buster

        Yohan,

        Le « grand tort … etc … » est évidemment à mettre dans la bouche des Joffrin, et non dans la mienne. (je parlais pour eux)
        J’entendais un architecte algérien, d’Alger, regretter qu’aucune amélioration, aucune nouvelle infrastructure citadine (dont l’amélioration de la voirie) n’ait été réalisée à Alger depuis l’indépendance.

        • yohan

          J’avais bien compris ;). D’ailleurs, ce que dit Joffrin prouve qu’il est un des chantres de la culture de la repentance, même les algériens sont plus nuancés. Si l’on se donne la peine de parcourir leur presse et les commentaires laissés sur Al Watan par exemple, on s’aperçoit que l’opinion publique algérienne est bien plus sévère s’agissant des comportements délinquant des algériens de France et nous trouvent trop naïfs de distribuer autant de subsides sans aucune contre-partie à leurs congénères dégénérés.

  • D. Furtif

    L’obscurantisme et le patriarcat archaïque souffriraient de ne pas être aidés dans leur entreprise millénaire de soumission et d’oppression des peuples? L’oeuvre d’émancipation n’est pas la vôtre on le voit bien .Vous vous inquiétez fort de l’autre camp.
    Monsieur Joffrin il y a de la noirceur aux pays des Lumières dans vos accommodements.
    Comme vous l’ignorez car vous n’en êtes pas , sachez que la gauche met tout son honneur à faire obstacle à cette perversion de gangrène religieuse et à la chasser de l’espace public.Attendez vous à être malmené bientôt par ceux là même que vous défendez, ils s’en font une spécialité.Nous savons que vous ne vous plaindrez pas on vous a vu tant de fois tant de fois humilié et sali par ceux à qui vous ameniez la soupe.

  • D. Furtif

    Merci Buster

    En paraphrasant Sartre, j’entends dans le discours de Joffrin (et consorts) : « Il ne faut pas désespérer Mohamed ! » (Et tant pis pour Leila)

  • COLRE

    Je partage ce coup de gueule : il y en a MARRE de ces imposteurs auto-proclamés « de gauche » qui jettent le discrédit sur cette population qui, elle, vote à gauche, alors que si on l’interrogeait, cette population, elle serait fort loin de partager l’avis de Monsieur Joffrin et ses semblables, sur l’insécurité, les nuisances civiles ou la défense résolue de la laïcité.

    Cette partie-là de la population doit subir de s’entendre « représentée » par ces individus qui sont cooptés, sur tous les plateaux, comme « représentants » de gauche alors que leurs discours (comme leurs journaux) adorent s’acheter une pseudo objectivité sur notre dos à vil prix, en bradant la laïcité, en se gaussant ouvertement des déclarations programmatiques des diverses gauches, en rabaissant la dignité politique par leur seul goût vers la guéguerre des petites phrases et par la guignolisation des personnes politiques, quand ce n’est pas pour se coucher, en réalité, devant Sarkozy (qu’ils admirent et remercient, dans le fond, de ses cadeaux fiscaux).

    Cette partie-là de la population va finir par ne plus se sentir de gauche si la gauche, c’est « ça » !
    Elle va finir comme on sait, vers l’extrême-droite qui, elle, répercute son ras-le-bol et ses peurs.
    Et (le comble !), elle devra alors subir les leçons de morale des messieurs Joffrin qui lui diront à quel point ces électeurs-là sont des salauds, et qui depuis leurs 200 m2 face à la Seine, lui expliqueront avec condescendance que « les prières de rue ne gênent pas grand monde » (et surtout pas eux) ou lui donneront sans vergogne des conseils pour « contourner » la loi (sic !), « l’obstacle » (re-sic) que représente, pourtant, l’un des fondements de notre modernité républicaine : la loi de 1905

    On m’expliquera comment on peut se prétendre un journaliste « de gauche » en frayant au Siècle avec l’élite libérale et droitière de la France qui décide de tout.
    Comment on peut ne pas être sarkozyste en gagnant au bas mot 25 000 euros par… mois (!) et en ayant des prébendes à espérer d’une sympathique fiscalité pour les très riches.
    Comment on peut oser donner des leçons de morale à ceux qui vivent dans les zones déshérités, les zones rurales paupérisées, et non à Neuilly ou dans les beaux quartiers sécurisés et socialement favorisés où on ne brûle pas les voitures.

    Oui : y en a marre de ces imposteurs qui ne sont que des apprentis-sorciers… marre qu’ils fassent de Riposte laïque leur fond de commerce tout en déroulant le tapis rouge de l’extrême-droite.
    Marre de ces « élites » qui ajoutent à leur incompétence l’irresponsabilité et l’imposture (et la morgue !).
    MARRE.

  • yohan

    Il y a de faux laïcs comme il y a de faux athées. Jusqu’où iront-ils ?. Certains tenants de la gauche pro palestinienne a décidé de tout accepter d’eux, y compris le fanatisme religieux, l’obscurantisme, la violence. Cette gauche est dorénavant tournée vers la Mecque et elle semble ratisser large. La preuve, DSK nous a dit que nous avons besoin d’immigration,(de peuplement), il semble bien qu’ils aient choisi laquelle. Damned, la préservation de notre système de retraite vaut bien tous les reniements…
    Si le PS vient aux commandes, je ne doute pas qu’ils demanderont aux français d’accepter que l’on construise des mosquées, au nom de l’équité territoriale

  • yohan

    J’ai personnellement cessé de voter PS et voté Bayrou (par défaut) à l’élection précédente. Cette déliquescence de la gauche, je l’ai vu venir de loin, méfiance des partis politiques oblige. Trop de mensonges, trop de promesses non tenues, trop de laxisme en matière de sécurité et d’immigration, bref un gros ras le bol de m’être fait entuber. Depuis, je ne regrette rien, car la gauche, c’est devenu pire, lâcheté en prime.

  • COLRE

    Léon, je ne pense pas que cette gauche bruyante « qui cause » soit devenue « majoritaire ».
    Il ne faut confondre les politiques, les électeurs et le tam tam de la sphère intello-médiatique.

    Il ne faut pas oublier que la gauche politique est cadenassée par le pouvoir médiatique. Je l’ai vue lutter contre cette course à la médiocrité et petitesse que propose la « grande » presse, et finir par céder petit à petit sur le terrain des valeurs affichées au profit de la fameuse « communication ».
    Hors communication, point de salut.

    J’ai vu la gauche enfermée de gré ou de force dans cette morgue libérale et donneuse de leçons :
    – renvoyée au fameux archaïsme (alors que « l’archaïsme » a sauvegardé la France en 2008 un peu mieux qu’ailleurs et que la droite a bien été obligée de louer le modèle français et d’oublier tout soudain ses valeurs ultra-libérales),
    – renvoyée à la caricature d’une idéologie dépensière et irresponsable (alors que la droite vide les caisses sans vergogne (sous Balladur, sous Chirac/Sarkozy), double régulièrement la dette tandis que l’ère Jospin a remis de l’ordre dans les déficits)
    – renvoyée à l’insécurité (alors que la délinquance et les violences aux personnes ont explosé sous Sarko).
    – renvoyée enfin au diktat des petites phrases et des zizanies montées en épingle, au règne de l’image et de la com, à la forme plus qu’aux idées (ce que j’appelle la guignolisation ou pipolisation de la scène politique).

    J’ai vu la gauche empêchée de se plaindre de ce traitement médiatique indigne et stupide, empêchée de s’en prendre aux journalistes et aux sondages. J’ai vu la gauche trop souvent courber la tête devant les diktats médiatiques sous peine d’être encore plus maltraitée sur les plateaux et dans les journaux.

    J’apprécie que l’opposition (comme ce mot aujourd’hui paraît désuet ! tant cette haute fonction démocratique est dévalorisée par la bien-pensance !), que l’opposition essaie de relever la tête, ne soit pas dupe et s’en prenne régulièrement aux médias et à leurs comparses (pas bénévoles !) les sondeurs : Mélanchon, Bayrou, Royal, Montebourg et qques autres… Encore un effort, et j’espère que d’autres vous rejoindront.

    Les Joffrin sont énorme danger pour la république.

    Non, ces gens-là ne représentent pas la gauche. Ils ont usurpé cette position. Ils font écran aux vraies valeurs historiques de la gauche, portées par des millions de petites gens qui votent (encore) à gauche et n’ont RIEN à voir avec cette presse dévoyée !

  • Léon

    C’est vrai que dire qu’elle est « majoritaire » est sans doute fondé sur rien. Elle est surtout sur-représentée médiatiquement, vous avez tu as sans doute raison.

  • Tall

    rien de tel que la gauche belge
    ils enfreignent l’islam tous les jours
    même pas peur …

  • Léon

    Un truc très marrant : cet abruti mononeuronal de Morice fait aussi un article vaguement sur le sujet et tout ce qu’il en tire comme conclusion c’est que Riposte Laïque est bien feinté car du coup ils n’auront plus de quoi faire des articles !!!!!!
    C’est au contraire, il faut le crier sur tous les toits, la première grande victoire de Riposte Laïque : sans eux, cette situation qui durait depuis des années n’aurait jamais cessé.

  • Léon

    Extrait : « L’ouverture d’une mosquée dans une ancienne caserne prive également le mouvement Riposte Laïque, d’un des ses arguments majeurs de campagne islamophobe ». Bin oui, si les prières dans la rue cessent il n’y aura plus lieu de s’en plaindre : il est d’une intelligence sidérante Morice …

  • Causette

    C’est sûr que c’est pas sous les fenêtres de Joffrin que les prieurs se réunissent tous les vendredis, dommage! Il habite où le bougre? qu’on y aille :mrgreen: en burqa.

    D’accord avec vous Léon, mais Laurent a t-il été un jour de gauche 😆

    Tout de même 2000m2 à 30000 euros par an = 15 euros/mois, ça fait rêver les nombreux Parisiens qui ne trouvent pas à se loger (une piaule de 15m2 faut compter dans les 450 euros/mois). Mais bon, les élus parisiens trouvent sûrement plus urgent de subventionner des mosquées plutôt que des habitats à loyer modéré.

    • COLRE

      Merci m’sieur Joffrin de vous réjouir d’offrir (avec nos sous, rigolez pas) aux seuls hommes d’une communauté des lieux de culte où les femmes ne vont pas, n’y étant pas tolérées.

      Pas grave, l’Etat français répare enfin cette fameuse injustice faite à l’Islam, et JOffrin n’est pas regardant.
      Qu’importe le sort des musulmanes ou des valeurs républicaines de laïcité ou d’égalité entre les hommes et les femmes face à un traitement aussi effroyable d’une religion et des croyants par d’odieuses officines comme RL ?!

      De toute façon, c’est bien à cause des « plus énervés des procureurs islamophobes » que s’explique « la misère (sic !) dans laquelle s’exerce cette religion du Livre », non ? (si si, c’est écrit)

      Fermez le ban.
      Bravo Joffrin… là, tu as fais très fort… 🙄

      • Léon

        Cette histoire d’admission des femmes dans les lieux de prières est incertaine : ce qui est sûr c’est qu’elles ne sont pas mélangées avec les hommes et même carrément dans des pièces différentes, avec des entrées différentes etc… Mais, bien entendu, lorsque la place est insuffisante, lorsque ces dispositifs de séparation n’existent pas, par exemple lors des prières dans la rue, elles étaient priées de rester chez elles… Priées de prier dans des lieux appropriés, en quelque sorte. De toutes façons, les musulmans n’aiment pas qu’elles se baladent en dehors de la maison, même bâchées jusqu’en haut.

  • Papy

    C’est l’histoire d’une intégriste musulmane : regardant sa boule de cristal, elle dit : « j’y vois, j’y vois, j’y vois rien avec cette burqa!!

  • Causette

    Sur cette fameuse caserne de pompiers, je viens de lire un commentaire sur un site halal assez euh comment dire… un qui compare Guéant à Himmler 😯 je vous envoie le lien (l’article est pas mal non plus, on parle d’accord stalinien 🙄 ) ICI

    • COLRE

      Super, ce nartik, Causette, je l’avais lu.

      Donc, il se plaignent que c’est pas chauffé (les rues si), qu’il n’y a pas de sanitaires (dans les rues si), que les locaux des pompiers sont « quasi » insalubres (les rues, en revanche, c’est propre), et… « plus d’un milliers de musulmans ont dû prier dehors… » (c’est pas comme dans la rue !!!)
      :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  • Causette

    Et j’ai retrouvé cet article du Monde du mois de mai dernier, on peut y lire:

    M. Glavany a ironisé sur « l’UMP nouvellement convertie à la laïcité » et justifié le refus de vote de son groupe par la préférence donnée dans le texte au principe de « liberté religieuse » sur celui de « liberté de conscience ». Il a aussi pointé « les ambiguïtés de la résolution sur le respect de la loi de 1905 », se félicitant toutefois de l’intervention du ministre qui, au nom du gouvernement a « exclu tout financement public des lieux de culte ».

    Il n’a pas tout à fait tort Jean Glavany. Il est socialiste, il me semble?

  • COLRE

    J’adore les Savants islamiques qui ont l’art d’arranger leurs petits intérêts avec la loi…

    Question : Pourquoi les femmes ne sont pas autorisées dans les Mosquées ?

    Réponse : (c’est encore mal barré pour les femmes) « Le Prophète a déclaré que, si une personne prie dans la mosquée, sa prière reçoit une récompense 27 fois supérieure qu’à la maison »… 😆

    (Mince alors… et pourkoi ke les hommes ont un avantage en récompense du ciel et tout ?)

    Mais, dans sa grande sagesse, un Hadith vient à la rescousse :
    «la prière des femmes est meilleure dans leur maison que dans la mosquée et la prière des femmes est meilleure dans leurs chambres que dans leur maison»… ben voyons… !! :mrgreen:

    Sur le site, un commentateur ne s’y est pas trompé. Il déclare :

    « Le prophète a dit
    toute la femme est awra.
    Le croyant qui voit une femme perd tout contrôle de lui même
    au lieu de prier Allah, il veut forniquer la femme sans même l’ epouser ni lui payer son jabr.

    Quardaoui, Tarik Ramadan sont d’accord
    la femme c’est la cuisine et la chambre pas la mosquée
    Sources :
    http://islamcomicbook.com/« 

    😆 😆 😆

  • Léon

    Colre, il y a là à peu près toute la doctrine sur la présence des femmes à la mosquée. C’est plutôt hilarant…
    Comme dit le 2e commentaire : « Les avis des écoles juridiques sont partagés sur la question de la prière de la femme à la mosquée. »

  • COLRE

    Un autre site à propos des mosquées de la république (kes kon rigole…)

    Question : salam alakaikom
    je veux savoire si la femme est autorisée de faire sa priére à la mosqué?chokran

    Réponse : Les avis des écoles juridiques sont partagés sur la question de la prière de la femme à la mosquée.

    Selon l’école hanafite: La prière en congrégation (Djama’ah) à la mosquée n’est obligatoire que pour les hommes.

    Mais les hanafites vont plus loin et précisent que les femmes doivent à tout prix éviter d’aller à la mosquée, en raison de la dégradation des mœurs des sociétés en général.

    Selon l’école Châféite: Il est déconseillé aux femmes d’aller à la mosquée pour faire la Salat, et il leur est donc préférable de prier chez elles.

    Selon l’école malékite, les femmes ont tout à fait le droit d’aller prier à la mosquée, à condition que cela ne contienne pas de risques. (les risques, c’est les menstrues… :mrgreen: )

    Selon l’école hambalite: Il est autorisé aux femmes de prier à la mosquée, mais il est mieux pour elles de prier dans leur propre maison.

    Pour ce qui est des récompenses, les Hadiths affirment de façon unanime que les femmes qui prient chez elles ont plus de mérite que celles qui prient à la Mosquée.

    Pour conclure, il est nécessaire de rappeler que la femme … ne doit pas être parfumée quand elle sort de chez elle; elle ne doit pas être maquillée; elle doit porter des vêtements simples; les hommes et les femmes ne doivent pas se mêler…

    • AGNNP

      M’enfin! Corlre vous allez pas râler ?

      Au moins elle sont dispensées de cette corvée, pas comme les cathos « pur jus » d’antan, ou c’est les femmes qui se tapaient les messes, les angelus, les vêpres, pendant que les hommes étaient à « l’annexe » , le bistrot.

      Parcours d’une femme revenant de ses devoir religiieux, sortie de l’église, puis la brouette pour le lavoir, puis toujours la brouette pour rammener môssieur du bistrot, trois pater, deux avé, et une caisse de gros rouge :mrgreen:

      Ho! mais elles ont pas droit au bistrot les musulmanes ? y’a pas un ch’ite sourate, un texte savant, pour cela :mrgreen:

  • Léon

    Rhaaa, on s’est télescopés, là !

  • Papy

    Les magasins Carrefour avaient raté leur intégration dans certains pays arabes car ils n’avaient prévu qu’une seule entrée commune. Ils avaient fait un énorme flop. Ils ont depuis rectifié le coup et ont installé une entrée pour les hommes et une entrée pour les femmes….

  • Léon

    A verser au débat:

    • COLRE

      Domenach se débat comme un beau diable, avec une mauvaise foi absolue !

      Domenach, très précisément, fait partie de ces « grands » journalistes que j’ai dans le collimateur depuis son bouquin « Off » dont j’ai parlé ici et qui reflète son vergogne les manipulations que cette grande presse fait subir au citoyen.
      Le plus incroyable est qu’il n’a même pas compris où pouvait être le problème quand il fut (avec Szafran) TRÈS légèrement critiqué dans le journal…

      Comme Woerth : le conflit d’intérêt ? il sait pas c’que c’est ! « je suis un honnête homme », martèle-t-il. La main sur le coeur, les trémolos dans la voix : « est-ce que j’ai la tête de quelqu’un qui pique dans la caisse ? »… OUIIIIIII ! 😈