Critiques du programme du PS : le ridicule de l’UMP

Lectures :3353
Il y a vraiment de quoi s’amuser des critiques de l’UMP au programme  socialiste qui vient d’être révélé. Ouf, enfin ils ont trouvé de quoi rendre aux socialistes les reproches  dont ils ont été accablés pour l’action lamentable de leurs  gouvernements  !

Petit florilège :

« Anesthésie nationale » , « condensé de démagogie sociale et de mesures contre la croissance » selon Fillon. Sûr… On a vu à quel point les mesures prises par la sarkozie ont été favorables à la croissance, alors, franchement  il pourrait peut-être adopter un profil un peu plus bas, le Fi-fi, là…

« Démagogie sociale » ? À quoi fait-il donc allusion exactement, notre  Droopy amateur de corridas et de  voitures qui font vroom, vroom?

À ceci peut être : la proposition de réserver les cotisations sociales et les aides de l’État aux entreprises qui signent des objectifs d’égalités salariales entre les hommes et les femmes ? Ben moi, de la démagogie sociale comme ça,  j’en demande tous les jours…

À moins qu’il s’agisse de la limitation des salaires de grands patrons ? Ou de la réforme fiscale inspirée des travaux de Piketty ? Démagogie, de fusionner la CSG et l’IR ? de le prélever à la source ? d’en répartir la charge d’une manière réellement, mais faiblement, progressive ? Ah bon. Et le « paquet fiscal » de Sarkozy alors, il faudrait le qualifier comment ? De «cynisme social» sans doute…

« On remet en place la machine à créer de l’impôt » qu’il a dit le Christian Jacob. Vouaye, mais  si la la dette de la France n’avait pas doublé en moins de 5 ans, peut-être qu’on ne serait pas obligé de le faire ? Il propose quoi le Cri-cri d’amour pour la diminuer  ? De faire une quête au Fouquet’s ?

Quoi encore ?

Ah, oui, le retour des emplois jeunes qualifiés de « vieilles formules ». Si le marché ne crée pas spontanément les emplois et si on identifie le chômage comme un mal absolu, il faut bien les créer « artificiellement » d’autant que leurs résultats en termes d’embauches en CDI avaient été bons, à l’époque ( 74 %).  Donc ils n’étaient pas si « artificiels » que ça, finalement. Là c’est pareil, des recettes « vieilles » mais qui marchent, je ne vois pas pourquoi on s’en priverait…

Bon, quoi d’autre ? Ah, oui, le scandale de la création de 10.000 postes de gendarmes et policiers en 5 ans. La sécurité n’est pas, bien sûr, à ce prix. C’est sûr, ça coûte moins cher de juste faire des lois sécuritaires…

La création d’un grand pôle public bancaire ? Sous réserve qu’on trouve un moyen d’éviter de nous refaire le Crédit Lyonnais , c’est une nécessité évidente et absolue et probablement un moyen important de lutte contre les errements ( relatifs, en France, tout de même) de la finance privée. Il aura fallu tout le poids de l’idéologie imbécile de la droite pour que l’UMP n’y pense pas…

« Un projet nostalgique », il a dit le Portefeux. Ben là encore, après 4 ans de Sarkozy et plus de 10 ans de droite, les Français n’ont jamais été aussi déprimés, inquiets et en colère. Il y a de quoi effectivement être nostalgique…

La pénalisation des concurrences déloyales en matière sociale ou environnementales par des droits de douane ? Alors là, je dis bravo et enfin !…  Jusqu’à quand va-t-on accepter de perdre de l’emploi en France parce que dans d’autres pays on fait travailler des enfants ou des prisonniers ?

Là c’est pas de l’économie mais je suis tombé dessus : l’expérimentation d’un système d’attestations remises par les policiers après un contrôle pour éviter que la même personne soit contrôlée 20 fois dans la journée ? Franchement cela vaut le coup d’essayer. Certes ça ne fait pas rêver, mais si cela change la vie des jeunes de banlieues, voilà au moins une mesure concrète qui peut faire du bien.

Rattrapage des moyens de la justice ? il serait temps. D’autant que la gauche a aussi à se faire pardonner sur la question. Aucune société ne peut fonctionner sans que cette question soit résolue. Il n’y a rien de plus prioritaire que cela.

Dissuader les licenciements boursiers ? Faut voir et attendre le détail de cette mesure. Mais poser comme principe au moins un équilibre de traitement des salariés et des actionnaires est une mesure de justice absolument indispensable et probablement très  bénéfique pour les performances des entreprises.

L’encadrement des loyers? Là c’est évidemment plus délicat: si cela dure trop longtemps il y a un risque que cela décourage l’investissement locatif. Mais à court terme et le temps d’impulser par d’autres moyens la construction de logements ou la réaffectation de bureaux à de l’habitat,  y a-t-il une autres solution ? Ils proposent quoi les huèmepistes pour résoudre un problème évident et surtout urgent ?

Non, franchement, à part ce qui ressemble quand même à des vœux pieux dont on attendra le détail pour se prononcer, comme sur la démocratie et l’éducation, ce programme est plutôt une bonne surprise, en particulier sur le plan de l’économie. Il ne fait pas rêver, non, mais il est sérieux, raisonnable, soucieux de lutter contre la plaie des injustices et des inégalités,  il semble financé et donc faisable. Et il a juste ce qu’il faut d’ambition pour être malgré tout stimulant.

C‘est sûr,  il sera critiqué à l’extrême-gauche , ce n’est pas un programme destiné à remplacer le capitalisme par des soviets. Mais qui croit encore au grand soir ?  Le problème est celui des contre-pouvoirs : s ‘agit-il de détruire le capitalisme ou de le contrôler, de le soumettre ?

Amusons-nous à écouter les incapables qui nous ont gouvernés depuis tant d’années essayer de le débiner, ce programme… On va rire.
( On vous recommande tout particulièrement les réactions de la Voix de son maître et sa belle « une » d’aujourd’hui)

101 comments to Critiques du programme du PS : le ridicule de l’UMP

  • Léon

    Il y aurait bien sûr d’autres mesures à juger. Je vois « l’allocation d’autonomie » pour faire des études que la Pécresse débine, mais quelle est la différence avec une bourse d’études ?

  • Léon

    Pas de réaction de l’UMP, en revanche sur la proposition d’obliger les collectivités locales à se fournir en achats alimentaires de proximité. Ils préfèrent sans doute faire bouffer dans les cantines scolaires des cerises chiliennes en janvier ou des tomates espagnoles cultivées hors sol et utilisant des pesticides interdits en France ?
    Bref, amusez-vous bien…

  • snoopy86

    Le chapitre le plus intéréssant du programme du PS reste quand même celui sur les retraites …

    Que les cocus lévent le doigt ! 😆

  • Léon

    Les cocus ont surtout été ceux qui se sont vus obligés de reculer l’âge de la retraite alors qu’ils avaient largement leurs annuités de cotisations. D’ailleurs, à part le retour de cet âge à 60 ans il n’y a rien dans ce programme. Alors, avant de savoir qui sont les cocus, ou les nouveaux cocus, j’attendrai des précisions… On ne sait pas, par exemple, s’il y a des différences avec ce projet ancien.

    • snoopy86

      Ca ce n’est pas le texte d’hier 😆

      • yohan

        Le programme du PS sur les retraites est spécieux. Proposer de revenir à 60 ans, sans préciser en clair ce qu’on va perdre, c’est quand même un bel enfumage. De toute façon, vu le niveau des retraites de demain, le gros du bataillon sera amené tôt au tard à la solution du cumul emploi retraite subi ou choisi. Autour de moi, j’en connais déjà un et je projette de faire de même dans trois ans pour maintenir mon niveau de vie.

  • maxim

    moi,c’est le terme emploi jeunes qui me chiffonne …

    donc 300000 emplois jeunes .calculés sur quels critères ? quel genre d’emploi ? à partir de quel âge un jeune est il considéré comme employable et jusqu’à quelle limite d’âge ?

    et à partir de quand un jeune n’est plus considéré comme jeune ? donc si je suis ma logique quand la personne aura terminé son contrat d’emploi jeune,qu’est ce qu’on en fait , chômeur ?

    et quand celui qui n’est plus jeune cherchera un autre job,qu’est ce qu’il aura comme références pour intéresser un employeur ?

    • Léon

      S’ils reprennent les mêmes critères que pour les emplois-jeunes c’est là.(moins de 26 ans ou moins de 29 ans si chômeur). Le contrat était évidemment à durée limitée (5 ans maxi) . L’expérience de 1997 a montré que 74 % de ces contrats avaient été transformés en CDI ( ce qui est, je trouve un taux très honorable…). Les secteurs visés sont ceux que le marché a du mal à faire émerger, mais dont tout le monde reconnaît qu’ils seraient utiles: dans l’annonce qui vient d’être faite ce serait dans l’environnement et le social.

      • yohan

        J’ai embauché un emploi jeune à l’époque. Je ne l’aurais pas embauché sans l’aide de l’Etat et cela a été pour elle un marchepied. Son poste a été perennisé bien au delà des cinq ans, même si nous avons dû la licencier récemment en raison de la crise. En tout cas, je sais aussi qu’un jeune qui ne travaille pas coûte aussi à la collectivité et ne rapporte rien. Donc, pourquoi pas, mais avec un encadrement strict pour éviter les effets d’aubaine et les emplois d’inutilité publique.

      • maxim

        bon alors ..environnement et social …bien…et ce sont des boulots qui apportent de la valeur ajoutée ça ?

        et le bâtiment qui manque de main d’oeuvre ,l’industrie,l’hôtellerie,les métiers de bouche ? il y a plein de petites annonces insatisfaites ! et après on se plaint que l’on fasse venir de la MO étrangère ! c’est quand même un comble !

        même quand j’étais en activité dans le BTP avec ma petite PME,j’ai été obligé de faire venir des ravaleurs,et des peintres façadiers d’Egypte ! des platriers Marocains,des menuisiers Capverdiens ! des poseurs de placo Polonais !

        et pareil pour les collègues quand on avait décroché les chantiers de rénovation et mise en conformité HLM de Créteil Mont Mesli,de Nanterre, de Pierrefite,de Marne la Vallée ….bref de pas mal de cités de banlieue !

        je suis allé dans les ANPE poser des annonces ! que dalle !

        les Français ne voulaient rien foutre ! ou alors si…. des emplois de bureau !

        alors qu’on me fasse pas rigoler avec le chômage ! il y a du boulot pour celui qui veut se remuer le cul !

        • Léon

          Euh, tout le monde peut pas bosser dans le bâtiment, faut quelques aptitudes tout de m^me…

        • yohan

          J’ai entendu Boutin dire qu’on avait bien besoin des immigrés, car il y avait des boulots que les français ne voulaient pas faire. Et, bien sûr, on trouve normal que les africains doivent le faire à notre place. Je vois surtout que les traditions colonialistes ne se perdent pas chez nous. Enfin, il va sans dire que ces français qui ne veulent pas bosser dans le BTP iront quand même chercher leurs chèques RSA, CAF, etc… qui leur permettront de prendre le Ricard au comptoir, s’acheter quelques packs de Kro, et leur ticket grattage journalier. Les mêmes qui se mettront à la terrasse d’un café pour s’étonner qu’il y ait trop d’immigrés en France.

  • maxim

    la même personne contrôlée 20 fois dans la même journée ….

    oui d’accord,mais est ce normal que des bandes de branleurs en âge de bosser traînent toute la journée alors qu’il y a des secteurs entiers d’emplois qui passent des annonces et ne trouvent personne !

    ah ,c’est vrai ! il faut bosser ! se lever le matin,et faire ses huit heures !…..

    mais c’est de l’exploitation voire de l’esclavage ça !…et puis ces salauds de Keufs qui nous demandent nos papiers, pour qui ils se prennent ?

    d’abord on est les cadors dans la cité,personne ne rentre !

    qu’est ce qu’on attend pour obliger ces jeunes à justifier d’une activité ou d’un revenu ? parce que ces jeunes,ils roulent souvent avec des voitures haut de gamme récentes …Mercédes,BMW,et Audi ! avec quel argent ils peuvent se les payer ?

    alors evidemment mon post va encore faire scandale,mais ça ! cette situation ,je la vois tous les jours !

    c’est tellement plus facile de se voiler les yeux !

  • Léon

    Hors sujet Maxime : même quand on travaille ou qu’on suit des cours, ce n’est pas 24h/24, ni 7 jours sur 7, on peut être temporairement sans boulot ( les congés payés comme les vacances scolaires, ça existe…), et même en allant et revenant de son domicile à son travail ou son école on est susceptible de se faire contrôler.
    A ce qui m’a été rapporté, les keufs lorsqu’ils sont en action, n’ont aucun discernement sur le sujet, il suffit d’être bronzé et d’habiter certains quartiers. Et même ceux qui n’ont strictement rien à se reprocher en ont plein le c…

    • maxim

      non non non …mon oeil …..congés payés et vacances scolaires en BMW ? faut arrêter là !

      alors oui,les » bronzés » même ceux qui n’ont rien à se reprocher et qui bossent sont contrôlés ….

      mais il doit bien y avoir une raison à l’origine…non ?

  • yohan

    Pas folichon ce projet. Je retiens quand même le plafonnement des salaires des grands patrons. Pas évident à faire dans ce pays, il faudra du doigté. J’ajouterai les retraites chapeau qui s’apparentent à une captation des richesses de l’entreprise. On peut et on doit lutter contre l’entrepreneuriat bananier. Voir cette affaire qui sort aujourd’hui sur la retraite chapeau du patron de Vinci

    • snoopy86

      Le plafonnement des salaires des grands patrons ne concerne dans le projet du PS ( et ne peut concerner ) que les entreprises sous contrôle public : EDF et Areva. Tu parles d’économies ….

      Même France telecom et Renault y échappent 😆

      Douce rigolade, c’est comme s’ils annoncaient leur volonté de plafonnement du salaire de Frankie Bilal au Bayern

      • Léon

        C’est exact, c’est donc très insuffisant. Je suppose qu’ils se sont dégonflés de le proposer pour toutes les entreprises.

  • snoopy86

    Un truc zarbi la fusion IRPP-CSG

    Sachant que plus de 50 % des français ne paient pas d’IRPP on peut comprendre que dans le projet socialo la moitié des français va être à charge de l’autre moitié

    • snoopy86

      C’est sans doute un truc pour la paix sociale 😆

    • Léon

      Pourquoi ? Non. Les deux étant fusionnés avec un barême progressif,s’ils appliquent la réforme proposée par Piketty, c’est dès le premier centime de revenus. Sauf que cette fois tous les revenus sont pris en compte , cela veut dire au contraire que tout le monde le paye ! En particulier ceux qui étaient exemptés de l’IRPP

      • snoopy86

        Tous les revenus sont déjà pris en compte pour la CSG mais le projet socialiste vise à introduire la progressivité de celle-ci. C’est bien connu, la journée d’hopital du riche coûte beaucoup plus cher que celle du loquedu 😆

        • Léon

          Mais il ne s’agirait plus d’une cotisation sociale spécialement affectée à la securité sociale si j’ai bien compris…
          Au fait, oui les riches coûtent plus cher que les pauvres à l’assurance-maladie, cela fait longtemps qu’on le sait. Ne serait-ce que parce que ces salauds de riches vivent en moyenne et à part quelques exceptions remarquables (les profs, les militaires, les curés) plus vieux que les pauvres. Et comme c’est à partir de la soixantaine que l’on attrape les maladies lourdes et coûteuse pour la sécu… En outre, en raison d’une meilleure proximité avec le milieu médical, « à maladie égale » ils ont une consommation médicale plus élevée, utilisant habilement le système d’une manière parfois limite frauduleuse.
          D’une manière générale, les malades coûtent à l’assurance -maladie plus cher que les bien-portants !

          • snoopy86

            Les riches qui fraudent la sécu ? Et ces salauds de vérificateurs qui ne s’en prennent qu’aux congolais et aux maliens 😆

  • snoopy86

    Ils ont aussi prévu  » la revalorisation du métier d’enseignant « 

    Tu m’étonnes 😆 😆 😆

    • Léon

      Si ça consiste uniquement à augmenter les salaires des profs, c’est nul, ce n’est pas le problème. Mais, par exemple quand ils parlent de refaire encore les programmes scolaires, j’attends de voir, tout est possible y compris le pire…

  • maxim

    alors justement …comment expliquer que le PS s’est ramassé deux fois aux présidentielles et que maintenant il a les solutions miracles pour redresser la France ?

    pourquoi ne l’on t-ils pas fait quand ils étaient aux affaires ?

    alors comme ça,ça y’est miracle ! ils ont enfin trouvé la bonne formule ?

    donc,il va leur falloir signer un engagement auprès des électeurs,écrit noir sur blanc! avec le chiffrage réel des mesures qu’ils comptent prendre,et comment financer tous ces programmes,comment ils comptent faire en 5 ans pour éponger la dette,pour faire face à la concurrence étrangère, pour amener des investisseurs chez nous,à relancer la croissance,tout ça sans plumer le contribuable et pénaliser les entreprises !

    ah c’est vrai! tout le monde va être fonctionnaire !!! ah ben alors …ça va baigner dans l’huile !

    au fait comme ça pour rire,les femmes flics qu’on reconduit le soir à domicile,c’est dans le programme ?

    • Léon

      Le PS s’est probablement planté deux fois pour des raisons différentes. La dernière fois, et pas de tellement, c’est surtout que Sarkozy a été bien meilleur baratineur que S. Royal.Tout le monde fonctionnaire ? Mais où avez-vous vu ça ? Je n’ai, pour l’instant vu que des recrutements de policiers et gendarmes.Vous êtes contre ?

      • maxim

        Léon,au moins vous,vous êtes honnête ,vous reconnaissez que le PS s’est planté deux fois ….et peut être une troisième :roll:…..

        oui,Sarkozy a été meilleur baratineur que Royal,d’ailleurs c’était couru d’avance vu qu’elle n’était même pas crédible parmi les siens ….

        mais bon,pour nous la « Drôate » nous allons faire comprendre à Sarkozy que nous nous passons de ses services,il a foiré,tant pis pour lui ! vous connaissez la suite ..on attend 2012 !

        salut Yohan …..

        depuis que je connais le PS sur la scène politique,ça a d’abord été ce fameux programme commun avec le PCF de Marchais qui devait avec les Socialos remettre la France sur les rails avec le bonheur à la clé pour tous les Français !

        on avait même vu Mitterand chanter l’Internationale !! ça valait le jus ! lui qui n’a jamais été de gauche que par opportunisme …

        il y avait la veille de 81 plus d’un million de chômeurs suite au premier choc pétrolier et à une crise naissante ..

        Mitterand avait juré ses grands dieux qu’il faisait son affaire du chômage !…..résultat à la fin de son mandat,trois millions de chômeurs de plus !

        bon alors nous on attend,parait -il que les Socialos ont ENFIN ! OUFFFFF ! trouvé la bonne formule ….il leur aura fallu 31 ans ! pour y arriver ! et encore c’est pas certain ! mais merde ! 31 ans pour rendre sa copie !

        je parie qu’ils vont nous ressortir les mêmes du placard ! d’ici que Mauroy pose sa candidature lui aussi !…..

  • yohan

    Maxim
    La politique, c’est devenu la Nouvelle Star. Les candidats se présentent au télé crochet et après, ils oublient le public qui les a élu.

    • maxim

      ouais Yohan …

      mais nous maintenant on n’oublie pas que ceux que l’on a élu nous ont oubliés ! c’est dans un an la piqûre de rappel !

  • snoopy86

    Un autre aspect le financement ….

    50 milliards de suppression de niches fiscales, soit 50 milliards d’impôts de plus, que ce soit droite ou gauche il faudra bien y arriver. Alors pourquoi pas ….

    mais avec le déficit budgétaire actuel, le compte n’y est pas ….

    les 15 milliards de la taxe « Tobin » ? Encore faudrait-il que tous les européens soient d’accord ( trés douteux ) sinon on tue Paris comme place financière ….

    Et le coût des nouvelles mesures on n’en parle pas

    Gratos les 10.000 flics et juges même si je suis d’accord avec ça ?
    Gratos le personnel des créches qu’il faudra embaucher ?
    Gratos la retraite à 60 ans des fonctionnaires ?
    Gratos la « revalorisation du métier d’enseignant » ?
    Gratos la revalorisation du smic ( je suppose qu’il est hors de question d’augmenter les fonctionnaires )

    etc… etc….

    A moins que le PS n’ait « décrété » la croissance ?

    • Buster

      En augmentant un peu l’impôt sur bénéfices de Total (actuellement à Zéro, et ce depuis 3 ans), celui de BNP, et autres futées du CAC40 qui réalisent profits colossaux mais qui s’en sortent mieux que vous et moi, en augmentant un peu les recettes de ce côté il doit y avoir moyen de gratter qq milliards.
      Puisque la droite est trop con pour oser le faire, laissons les socialistes mettre cela en place et réguler un peu ce merdier ultra libéral (enfin s’ils l’osent !).

      • snoopy86

        C’est simplement faux Buster

        Total, qui n’a que 23% de son activité en France où raffinage et distribution sont trés peu rentables, paie des impôts : + de 10 milliards en 2010 ( voir page 3 ) mais peu en France

        Ceci résulte de conventions fiscales internationales complexes à expliquer mais où tout le monde trouve son compte ( grosso-modo l’impôt payé ailleurs vient en déduction de l’impôt du en France sur le bénéfice consolidé. Les socialistes n’y pourront rien changer.

        Et je te parie qu’ils ne supprimeront pas le crédit impôt-recherche qui est la principale raison pour laquelle la plupart des grands groupes français ( qui ont une faible partie de leur activité mais l’essentiel de leurs centres de recherche sur le territoire national ) paient au final peu d’IS en France

        • Léon

          Et pourquoi ils ne pourraient rien y changer ? Une convention peut être dénoncée. Faut voir ce que cela aurait pour conséquences, mais si on veut on peut…

          • Buster

            Ben Oui, Léon,
            Avec un peu de « Bonne Volonté » et de « Persuasion » :mrgreen: de part et d’autre, il y a sûrement moyen de trouver quelques milliards qui « gênent » Total pour fermer son portefeuille (tellement ça dépasse de partout) alors que, justement, dans le portefeuille étatique, il y a plein de vide.
            Des vases communicants qui arrangeraient tout le monde, et gageons que Total, certes un peu réticent au départ, serait in fine enchanté de s’en tirer à si bon compte.

            Allez, hop, au tour de la BNP.

          • snoopy86

            Voulez-vous comme Marine sortir de l’Europe en dénoncant par exemple celle-là

            Et expliquez-moi quel intérêt auraient ces groupes à rester de droit français si on durcit leur imposition ?

            Je connais personnellement un pétrolier indépendant français qui a transféré son siège de Paris à Londres pour beaucoup moins que ça : 130 personnes obligées de s’exiler ou de s’inscrire à l’ANPE grâce à Eva Joly quand elle était juge.

            • Buster

              Oui Snoop, je sais tout ça, mais si on s’aplatit toujours devant les affairistes sans scrupules, ils en demandent toujours un peu plus.
              Alors de temps en temps il faut savoir marquer un coup d’arrêt et renégocier les règles.
              Et forcer un peu la générosité et les dons.

              T’inquiète, d’autres pays seront d’accord pour emboîter le pas, parce que de toutes façons il n’y aura pas beaucoup d’autres solutions pour trouver du cash, et que les disproportions trop visibles finissent par devenir un peu gênantes.

              Anecdote : J’ai dîné samedi avec 1 Expert-Comptable (gros cabinet régional) et un chef d’entreprise (PME 150 personnes).
              Pas 1 de nous 3 n’accepte de voter Sarko en 2012.
              D’après l’Expert-Comptable la plus-part des patrons de PME sont dégoûtés, eux aussi.
              A mon avis il y a 1 signe qu’il faut que ça change.

              • snoopy86

                Mais je suis dégoûté aussi …

                Mais de là à montrer du doigt les quelques grandes entreprises qui fonctionnent plutôt bien, il y a un grand pas….

                J’avoue avoir depuis 20 ans accumulé les actions Total. Cette année je suis content que leurs dividendes me financent une nouvelle terrasse et ne vois pas comment ces bénéfices pourraient être mieux employés 😆

                • Buster

                  Ca me fait de la peine pour toi, mais une infime partie de tes dividendes trouvera facilement un autre emploi, certes moins judicieux que ta terrasse, mais plus « général et solidaire ».
                  Tu seras tout content de participer volontairement à l’effort national et en remerciement on te fera un gros bisou.

                  Sinon il y a aussi la piste des menus tracas, contrôles fiscaux, paperasseries recommandées et autres chinoiseries administratives, mais si on peut éviter ces extrémités enquiquinantes tout le monde en sera satisfait. 8)

                  • Léon

                    Snoopy pose un vrai problème, mais je ne suis pas sûr que l’on ait vraiment réfléchi à la manière de les b…. (euh, je voulais dire de les contraindre). Il faut une volonté politique pour cela. Ah, vous ne voulez pas payer vos impôts en France ? Bon on va faire un taxe spéciale sur les produits de marque Total. Je dis ça au pif mais il y a plein d’autres moyens. Total a quand même un marché en France. Peut-il vraiment s’asseoir dessus ? Et il y a toujours les morceaux de sucre dans les cuves d’essence… Enfin, ce que j’en dis moi… Quand on veut vraiment…

                    • Buster

                      Oh, Une simple discussion franche, entre bons camarades devrait suffire :

                      Ah, Ce cher Christophe !

                      Voudriez-vous un cigare ? Non, non, Ne vous inquiétez pas pour l’interdiction de fumer, j’en fais mon affaire.
                      Aimeriez-vous un whisky ?

                      Alors voilà, il serait de votre intérêt de nous faire une proposition… raisonnable, une bricole, disons 2 ou 3 milliards, pas plus…
                      Oui, par an bien sûr.
                      Voyez-vous, d’une part nous avons toujours cette pile de dossiers qui traînent, d’autre part nous devons revoir les normes anti-pollution concernant les raffineries, et puis toujours ces problèmes sur le transport des hydrocarbures, sur la distribution, sur la perception des taxes que vous prélevez pour nous, Il y a aussi ce gazoduc qu’il faudrait enterrer plus profondément…
                      J’arrête là… ?
                      Comme vous voudrez, Christophe.
                      Merci pour votre chèque, Christophe, c’est très généreux de votre part, vraiment.

                      Au fait, Je vous laisse expliquer à vos actionnaires qu’il faut qu’ils réduisent un peu la surface de leur terrasse, ça sera mieux.

                    • D. Furtif

                      J’aimerais savoir comment ça a pu fuiter jusqu’à Snoopy que depuis début Mars je creuse pour décaisser des M3 de terre dans l’intention de me faire une terrasse toute simple.

                      J’ai fait tout ça tout seul à la main et à la brouette…conformément aux idées et valeurs transmises par mon militant Poujadiste de père.

                      J’affirme que Total n’y est pour rien.

                      Un détail en passant,
                      Après avoir brassé des mètres cube de terre pendant des jours , je me suis viandé le dos ce lundi matin en voulant déplacer un caillou….qui ne dérangeait personne. ___ Le démon du mieux___

                      La simple station assise devant l’écran est insupportable….Ce qui m’amène à m’inquiéter un peu pour la semaine prochaine où des dizaines d’heures de station assise m’attendent.

                    • snoopy86

                      Ce que vous ne voulez pas comprendre :

                      Total, 3éme pétrolier mondial, tire ses bénéfices de l’exploitation, pas du raffinage ni de la distribution. En France ils ont subi une perte certes faible mais 16 millions d’euros quand même. La pression des pouvoirs publics, ils la subissent déjà pour maintenir ouvertes des raffineries et un réseau de distribution ( à la louche 15 à 20.000 emplois ). Ils ont aussi le siège, les centres de recherche , un pôle chimie calamiteux ( gros employeur, maintenant appelé Arkema ) qu’ils ont maintenu à flots sous la pression du pouvoir etc..

                      la seule chose que l’Etat Francais leur a apporté c’est un soutien politique au service de leurs intérêts, notamment en afrique, mais en même temps au service de notre indépendance énergétique.

                      Je vous rappelle qu’il y avait une compagnie d’Etat qui s’appelait ELF, que Total a absorbé. Préférez vous un Total sain ou un Elf malsain ?

                      Accessoirement, ils ont aussi investi une douzaine de milliards en 2010 …

                      Pour le reste mon dos va parfaitement bien 😆

                  • Léon

                    Mais comment peut-on tirer de l’argent de la seule « exploitation » ? Sauf erreur cela désigne les opérations techniques de recherches, forages etc

                • ranta

                  Misère de misère 😐 et moi qui compte changer mon 600 Hornet contre un 1000 varadero Je vas être obligé de prendre une transalp 😆

  • Léon

    Le financement, je n’ai pas encore mis mon nez dedans.

  • COLRE

    Les éléments de langage de l’Elysée /UMP sont en effet cocasses, Léon… Comme un seul homme et tir au canon, avec la bonne vieille phraséologie de droite : « anesthésie, démagogie, vieilles formules, vieilles recettes, coûteux, hymne aux impôts, matraquage fiscal des classes moyennes, dépenses, fonctionnaires… ».
    Oooh, les cris d’orfraies de droite ! Il manque « socialo-communiste », et l’on retrouve les délices du passé.

    On croirait, à les entendre, que 10 ans de pouvoir chiraco-sarkozyste n’ont pas laissé la France à genoux :

    – avec des déficits colossaux, une dette qui explose, des riches toujours plus riches, des classes moyennes toujours plus appauvries, des pauvres encore plus misérables…
    – Avec une précarisation affolante, des temps partiels imposés, des chômeurs qui disparaissent des chiffres officiels, radiés ou comptabilisés dans les temps partiels : avec 25% des salarié(e)s qui gagnent moins de 750 € par mois !!!
    – avec des seniors interdits à la fois d’embauche et de retraite, alors que certains ont déjà travaillé 42 ans ! avec des jeunes qui battent les records de chômage…
    – Sans parler des conflits d’intérêt qui deviennent la norme, des services publics qui s’effondrent, du désespoir social, de la grande presse aux ordres, de l’insécurité qui s’envole…etc etc etc !

    A part ça, ils se permettent de critiquer tout azimut les tentatives de l’opposition républicaine de corriger cet effroyable bilan ! 😯 😯 🙄 🙄

    • Buster

      Bonjour COLRE,

      A trop vouloir prouver……

      Dis donc, Question phraséologie tu n’as vraiment rien à leur envier 😆 😯
      « … 10 ans de pouvoir chiraco-sarkozyste ont laissé la France à genoux… effroyable bilan… des pauvres encore plus misérables… désespoir social… insécurité qui s’envole… précarisation affolante….
      … et les pauvres seniors interdits d’embauche… les chômeurs qui disparaissent… (enlevés par les extra-terrestres rajouterait Pyra)

      Ah, les ravages de la politique partisane sur les esprits éclairés !

      On se suicide tout de suite, ou on espère que DSK – Hollande – Royal – Aubry arrivent avec leur baguette magique ?

      • COLRE

        Salut Buster,

        Je sais que tu es bcp plus chatouilleux vis-à-vis des phraséologies de gauche que de celles de la droite que tu ne relèves jamais… 8)

        Tu es peut-être très heureux sous sous l’égide de ce pouvoir, mais tu fais partie d’une petite minorité. Si tu connais qqu’un prêt à revoter Sarko, prends-en bien soin : espèce protégée.
        Pour l’immense majorité des citoyens, c’est la catastrophe à tous les niveaux (et ce n’est pas de la phraséologie de gauche, c’est la réalité dénoncée par tout le monde). Pas un seul gouvernement depuis un semi-siècle n’avait à ce point désespéré les Français, au point qu’ils ne croient plus en l’avenir, ni pour eux, ni pour leurs enfants, qu’ils ne votent plus et qu’ils sont prêts à se donner aux extrêmes… bravo, quel bilan ! :mrgreen:

    • maxim

      mais Colre ….

      tu n’as donc pas compris que nous sommes ici quelques uns à soutenir les capitalistes,les injustices,le délitement des institutions sociales,et que nous nous réjouissons de constater qu’il y a des actifs payés à coups de lance pierre,tout ça pour ne pas nuire aux gentils actionnaires !

      en réalité,Snoopy,Yohan,et moi même sommes des nantis! venus apporter la contradiction aux progressistes que vous êtes tous ici ! mais oui !

      de mon 500 m2 à Fontainebleau, entouré par mon personnel de maison,je daigne converser avec vous ! tandis que mon épouse fait son shopping quotidien chez Hermès et Dior en passant par Fauchon pour nôtre repas du soir !

      en réalité,ceux de qui vous vous revendiquez ne sont pas trop à plaindre non plus ! DSK se soucie t-il réellement du pouvoir d’achat des citoyens ? Martine Aubry aussi ? Mélanchon également ? je ne parle pas de Royal elle est grillée! Eva Joly ou Besancenot sont ils désinteressés à ce point et veulent ils réellement plus de justice sociale et le bonheur de tous ?

      et comment vont ils s’y prendre ? comme ça pour voir ces bienfaiteurs de l’humanité ? il vont vraiment tenir leurs promesses ?

      nous on veut bien y croire,il faudra certainement qu’ils soient plus convaincants quand même ,parce que là …on ne sait encore rien à part quelques promesse bateau !

      alors par pitié,il faut arrêter de nous faire croire que la Gauche va par miracle venir guérir tous les maux de la société ! d’autant plus que c’est Jospin qui a le plus privatisé pendant son mandat !

      • COLRE

        Maxim, je ne sais pas du tout de quoi tu parles… ni à qui tu t’adresses. Tes réactions purement partisanes et épidermiques sont tout à fait à côté de la plaque, à coup de Fauchon, Hermès (???) ou de DSK, Mélanchon (???) et tutti quanti.
        Ça a un rapport avec ce que j’ai dit ? 🙄
        Il est question d’un programme, pas des guignolades dont nous abreuve la presse, à coup de petites phrases et de caricatures grotesques des idées des uns et des autres.

        Moi, j’évoque un BILAN, et il est catastrophique… et les caisses (de l’Etat, bien sûr… 😉 ) sont archi-vides…
        Pas de quoi être fier ni en plus de la ramener.

        Alors ? on continue comme si de rien n’était ? on vote pour les mêmes ?
        Très peu pour moi… Mais si ça te convient, chacun est libre évidemment… 😆

        • ranta

          Alors ? on continue comme si de rien n’était ? on vote pour les mêmes ?

          Ben oui, à gauche comme à droite on retrouve les mêmes qui depuis 20 ans ont tous été aux affaires un jour ou l’autre, et qui chaque fois qu’ils n’y sont plus savent exactement ce qu’il faudrait faire.

          • COLRE

            « On retrouve les mêmes depuis 20 ans »… oui, et l’on retrouvera les mêmes aussi dans les 20 prochaines années, et p’tête même dans les 20 suivantes… Alors ? ça rime à quoi de pleurer là-dessus ? tu as une solution ?
            Soit tu ne votes plus, soit tu votes MLP, soit tu votes « les mêmes » comme tu dis…

            Moi, je préfère quand même voter pour des idées, des valeurs et une orientation politique qui se rapprochent le plus de mes convictions et de mes goûts, et en espérer le moins pire des résultats.
            Si rien ne me va, j’irai à la pêche.

            • ranta

              C’est tout à fait ça : je ne voterai pas.

              • ranta

                COlre, des valeurs ! ! ! lesquelles ? celles qui ont fait que le PS n’a pas été foutu de s’indigner lorsque que l’UMP a marché sur les résultats du référendum sur la constitution ? Celles qui ont bourré les urnes pour faire élire Aubry ?

                Jamais je ne voterai aux extrêmes mais j’ai bien compris que ce sont l’UMP et le PS qui portent la responsabilité des leurs montées.

      • COLRE

        Maxim, tu nous dis : « l’hôtellerie,les métiers de bouche ? il y a plein de petites annonces insatisfaites ! »

        J’ai des amis qui travaillent dans la restauration. Je ne sais pas s’il y en a ici qui connaissent la question, mais sinon, accrochez-vous !
        On embauche, oui, oui, mais en déclarant bien en dessous des heures demandées ! en gros, on déclare 24 heures, on en paye 28 et on en demande 50 effectuées… Ben voyons, tout le monde sait qu’il y a les pourboires, n’est-ce pas…

        Bien sûr, horaires fractionnés, cela va de soi. Qu’est-ce qu’on fait entre 9h30 et 11h30, puis entre 14h30 et 18 heures ? rien… condamnés à errer gratuitement dans le coin, même pas de quoi rentrer chez soi.
        De toutes façons, être payé 28h au smic, cela ne permet pas de vivre, tout simplement.

        Il faut savoir que l’on n’y embauche pratiquement jamais en temps plein… Ben dame ! les allègements de charges ne marchent pas au-dessus du SMIC. Il faut mieux 2 ou 3 temps partiels (imposés) qu’un seul employé à temps plein.
        Et encore mieux : un clandestin payé au compte-goutte et qui se tait.

        « et après on se plaint que l’on fasse venir de la MO étrangère ! c’est quand même un comble ! ». Non, ce n’est pas un comble, le système est entièrement fait pour ça…

        • yohan

          Colre
          C’est justement dans les secteurs qui rebutent les français que l’on retrouve le plus souvent des travailleurs immigrés, condamnés à fermer leur gueule. C’est toute la perversion du système. La logique qui consiste à faire venir des travailleurs immigrés parce qu’un dumping sur les salaires et des mauvaises pratiques découragent les autochtones, est un serpent qui se mord la queue. Pour permettre de juguler les dérapages dans la restauration, il faudrait justement assécher leur vivier de travailleurs corvéables. Je pense que, à l’image du BTP qui a été mis sous pression par les pouvoirs publics et qui s’est amélioré (salaires et conditions de travail amoliorés), qu’on devrait faire de même avec le secteur de la restauration, un secteur que Chichi a bichonné sur la TVA en pensant naïvement quil renverait l’ascenseur et qui continue de prendre les gens pour des cons.

          • COLRE

            C’est cela, yohan, d’accord avec toi, sauf… sauf que ce qui rebute les Français, ce n’est pas une question de « secteur », c’est d’être aussi maltraités, exploités et sous-payés. Parmi les personnes dont je parle, il y en avait un qui adorait son métier et n’était pas du tout rebuté ni par les horaires difficiles ni par les charges de travail horaires ni par la dureté du service en salle.

            Mais à force de voir le métier de plus en plus impossible, avec des contraintes salariales et de l’exploitation du travail non payé, et dans l’impossibilité de vivre avec un salaire en dessous du SMIC (et en plus, pas entièrement déclaré, bonjour le jour de la retraite !), il a fini par changer de voie…

            La restauration, c’est devenu de l’esclavage, il n’y a pas de quoi s’étonner que « les Français » soient « rebutés », comme tu dis, et ce n’est pas parce qu’ils ne veulent pas travailler dur ! Je trouve cela assez insupportable d’entendre toujours le même refrain…

  • Léon

    Au fait, je dois faire amende honorable, je n’avais pas trouvé le texte détaillé du programme qui est à droite sur cette page dans le pavé au milieu à peu près « Texte intégral » à visualiser ou télécharger.
    Une fois de plus il ne faut pas faire confiance aux journalistes pour en faire un compte-rendu. Il y a beaucoup d’autres mesures dedans, qui demandent examen.
    Donc, si j’ai le courage il faut que je prévoie une suite à cet article.

  • Léon

    Pas mal ce qu’a fait le nouvel obs, là…

  • snoopy86

    J’aimerais bien que Colre nous source les « 25% de salariés gagnant moins de 750 euros par mois » 😆

    le mythe de la paupérisation est une escroquerie intellectuelle
    Le taux de personnes vivant en France sous le seuil de pauvreté est parfaitement stable

    et pour rejoindre Maxim, parmi eux, combien n’ont pas été vraiment invités ?

    • COLRE

      Les escrocs ne sont pas forcément ceux qu’on désigne comme les feignants profiteurs… Mais quand on croit aux impostures et bourrages de crâne qui arrangent nos petites affaires… 😆 😆
      25-des-salaries-gagnent-moins-de-750 €

      • snoopy86

        Les fainéants, et notamment parmi les journalistes ou les crétins démagogues, ce sont surtout ceux qui ne lisent ou pas jusqu’au bout les liens qu’ils mettent ( il y a du Morisse dans ton commentaire ). Dés la page 3 du rapport de l’Insee cité par Marianne on peut lire que 19% des salariés ont une autre activité notamment indépendante sont partis en retraite en cours d’année. Faut-il aller plus loin ?

        • COLRE

          Oui, bien sûr, Marianne a fait un dossier complet sur la question, mais ce sont des sales gauchistes à la morice, c’est bien connu… mais on se contente d’un regard distrait et orienté.
          Les salariés français, en fait, sont super contents de leurs salaires et de leur pouvoir d’achat qui n’arrête pas de monter… Je m’avais trompée…
          Les retraités aussi, super contents.
          Ciao.

        • Léon

          Aller plus loin, sans doute, Snoopy, l’Insee dit exactement :
          « En 2007, 19 % des salariés ont perçu d’autres revenus individuels qu’un revenu salarial au cours de l’année 2007 : ils peuvent avoir occupé une activité indépendante, être partis en retraite dans l’année ou avoir été au chômage une période de l’année et avoir perçu des allocations chômage par exemple ». Il n’a jamais été dit que c’étaient précisément ces 19 % là qui avaient un salaire inférieur à 750 €.

  • snoopy86

    Regard distrait et orienté de ce pisse-copie, à coup sûr ….

    Le con de Marianne est dans l’interprétation abusive en sous-entendant que les 27% de salariés qui ont perçu moins de 9000 euros de salaires en 2008 ont reçu moins de 9000 euros de revenus. Il s’agit simplement de gens qui n’ont pas été en emploi continu ou sont en temps partiel ( la féministe que tu es devrait savoir qu’un certain nombre de femmes choisissent volontairement le temps partiel 😆 ). Alors lis le rapport INSEE jusqu’au bout …

    Un autre document INSEE plus précis sur l’échelle des salaires

  • Léon

    Le deuxième document de l’INSEE ne concerne que les emplois à temps plein. Or ce qui est examiné ici est précisément toute cette zone de sous-emploi souvent absente des statistiques.
    Snoopy, il n’y a que chez les bourges et les classes moyennes supérieures que les femmes « choisissent » des emplois à temps partiel.
    D’autres part, nulle part le con de Marianne ne parle de « revenus » ni ne le sous-entend, mais clairement de salaires et l’étude ne porte que sur des salaires. Le cas le plus typique envisagé est celui du salarié qui a à peine réussi à ouvrir des droits aux assedics, qui, certes vont s’ajouter aux « salaires qu’il aura perçu pour les ouvrir, mais qui ne ne vont certainement pas modifier fondamentalement sa situation de pauvre.

    • snoopy86

      Le titre :  » 25% des salariés gagnent moins de 750 euros par mois  » est déjà abusif et sous-entend bien revenus. La réalité est que 27% des salariés ont touché moins de 9000 euros annuels de salaires mais que dans leur grande majorité ils ont eu dans la même année d’autres revenus ( chômage, retraite, activité autre que salariée).

      Les revenus des français sont parfaitement connus et je vous renvoie au lien plus haut sur les seuils de pauvreté qui ne concernent qu’environ 7 % des français si l’on prend la norme internationale de 50 % du revenu médian

      Quant au temps partiel choisi, désolé mais vous êtes dans le préjugé. Les prolottes aussi peuvent avoir envie de s’occuper de leurs familles, je peux vous citer de multiples exemples.

      La pseudo-paupérisation est une vaste fumisterie : le revenu médian a doublé en euros constants depuis 1970 et n’a jamais cessé d’augmenter, bien que l’immigration fasse plonger son niveau

      Nous sommes bien dans la désinformation la plus compléte :mrgreen:

      • snoopy86

        Et pour aller plus loin dans l’analyse :

        Ces 750 euros mensuels correspondent grosso-modo au seuil de pauvreté

        Selon l’INSEE 7,1 % de la population vit sous le seuil de pauvreté

        Parmi eux un tiers de la population immigrée ( voir lien ci-dessus ) qui, toujours selon l’INSEE représente 11% de la population soit 3,5 % de la population française. On peut néanmoins penser que s’ils vivent pauvrement ici, ils vivent néanmoins beaucoup mieux qu’ils n’auraient vécu dans leur pays d’origine.

        Reste 3,6% de pauvres non-immigrés ramenés à 89 % de population non-immigrée soit un taux de environ 4%. Même si c’est trop on reste trés loin des 25% :mrgreen:

        • yohan

          Lagarde vient nous dire que nous avons besoin d’immigrés, sans préciser lesquels. Je rêve. car l’immigration à la française est surtout africaine, pauvre et à peine alphabétisée et quand elle l’est, c’est en langue coranique.
          Alors, il faudra m’expliquer l’utilité d’une immigration vouée aux hôtels sociaux, aux foyers SONACOTRA, aux boulots sales et sous payés. Des gens qui resteront 5 ans seuls, puis feront venir leurs 6 enfants âgés de huit ans au titre du regroupement familial. Des enfants qui ne pourront rattraper leur retard scolaire et qui sortiront de l’école à 16 ans sans prespective d’avenir ou si peu et souvent, avec la haine du pays qui a accueilli leur père dans de si piètres conditions.
          Je suis bien placé pour en parler puisque, ces jeunes, je les vois professionnellement et je vois surtout leurs handicaps. Alors, quand des Lagarde, Aubry, et consors viennent nous dire que l’immigration est une bénédiction pour la France, je me dis que nos politiques sont totalement déconnectés des réalités. C’est très grave….
          N’oublions pas aussi que parmi ces travailleurs immigrés, ouvriers de nettoyage ou ouvriers de chantier, beaucoup ont perdu leur boulot avec la crise et que maintenant, on leur demande de savoir lire et écrire, ce qu’ils n’ont jamais eu le temps d’apprendre, puisqu’aucune formation ne leur a été proposée par leurs employeurs d’hier.

          • COLRE

            Je suis tout à fait d’accord avec toi, yohan : ces discours sur l’immigration sont dans la plupart des cas un véritable enfumage, une posture, mais qui n’ont aucun début de réalité puisque d’un côté les entreprises ont besoin de main d’oeuvre corvéable (ce qu’on lui donnera en douce) et de l’autre la population n’en veut pas (ce qu’on lui déclarera la main sur le coeur mais sans le début de la moindre action).

            Pourtant, tout le monde sait que les premières victimes des immigrations récentes sont les immigrants plus anciens… que la pire insécurité, y compris l’insécurité sociale, ce sont les immigrés réguliers ou Français d’origine immigrée qui la subissent (même s’ils ne sont pas les seuls).

            Personnellement, j’ai toujours trouvé ce laxisme à jouer avec l’immigration, comme l’une des pires irresponsabilités politiques.
            Accepter toujours plus, sans ne jamais rien mettre en oeuvre pour recevoir et/ou assimiler, c’est de la folie douce…

            • Buster

              Les déclarations de Guéant ou celles de Lagarde ne sont rien d’autre que des aveux de faiblesse.

              On peut dire ou décréter ce que l’on veut, les frontières sont poreuses et chaque pays européen joue strictement perso face aux problèmes d’immigration. (Sachant que la majorité du flux actuel via la Tunisie se retrouvera en France, les autres pays n’en ont pas grand chose à faire)
              La politique à mener, si l’on veut garder l’espace de Schengen ouvert, serait une reconduite immédiate depuis les points d’arrivée.
              Une politique concertée, menée et financée par l’ensemble de l’UE pour ne pas laisser l’Italie par exemple seule face à l’afflux de Lampeduza.
              A quoi sert de laisser ces pauvres gens errer des semaines de ville en ville, sinon qu’à essayer de vainement respecter des règles que l’on est bien en peine d’appliquer?
              Et que de donner un appel d’air aux nouveaux candidats, toujours aussi nombreux.
              Si la reconduite était organisée rapidement, avec tous les moyens qu’il faut de la part de l’UE, pour signifier l’arrêt de l’immigration sauvage et le passage obligatoire par les procédures légales d’immigration, il y aurait peut-être une chance de parvenir à réduire et à contrôler les flux.
              En l’absence de cette volonté Européenne, la situation anarchique ne pourra que continuer avec son lot de misères et favorisant la montée des réactions raciales et/ou du basculement d’une partie des électorats vers les Xdroites nationalistes.
              Et Guéant / Lagarde peuvent bien lancer des discours apparemment contradictoires, de toute façon personne ne contrôle plus rien.

              • snoopy86

                Rappelons que les principaux coupables s’appellent Giscard et Chirac :
                Décret n°76-383 du 29 avril 1976 RELATIF AUX CONDITIONS D’ENTREE ET DE SEJOUR EN FRANCE DES MEMBRES DES FAMILLES DES ETRANGERS AUTORISES A RESIDER EN FRANCE.

            • D. Furtif

              Bonjour Colre, et bonjour à tous
              Je me souviens de panneaux du PCF dans le tout début des 70, plus particulièrement d’un immense près de la gare de Batignolles Pont Cardinet Brochant,
              Ils portaient écrit en grand  » « Achetez Français »
              C’était l’époque où j’apprenais des rudiments d’économie et de politique.j’avais osé dire dans une réunion de ce quartier que si « ON » envisageait de protéger les marchandises et les emplois français , il aurait été bon et cohérent de protéger la force de travail française sur le marché du travail.
              Ce fut la première fois que je me fis traiter de Hitlerotrotskyste

              Les bien pensants vont encore me le reprocher mais tant pis.
              Je ne vois pas Chirac et Giscard comme responsables , mais Pompidou MesmerIII et bien sûr Giscard Chirac.Et bien sûr l’ouverture de l’Europe à la Grande Bretagne.

              À la même époque post guerre du Kippour crise du pétrole. On vit deux politiques économiques. En Europe le regroupement familial et au japon la modernisation robotisation de l’industrie.
              Le japon sortit aux années 80 au premier rang des pays industriels.
              J’ESPLIK, il a acquis au cours de cette période le 1e rang de la capacité industrielle sur le sol national.

              Au nom d’une modernisation  » à la japonaise »
              L’Europe pratiquait le regroupement familial sans rien toucher à son appareil de production repoussant à plus tard sa modernisation et les crises sociales qui lui seraient adjointes.
              Les USA faisaient du Mexique un espace encore plus soumis à son diktat.

              • COLRE

                Bonjour Furtif, 🙂

                C’est fou l’hypocrisie des paroles publiques et le double langage… je m’interroge toujours sur leur cause : bêtise ou manipulation ?

                C’est vrai, quand j’étais petite, le « made in France » était un label que même à mon âge j’entendais. Pourtant, qui se serait plaint d’une « préférence nationale » à l’époque ? je dois dire qu’elle allait de soi.

                Tout a changé, pour moi, à partir de 76, et surtout de 83, quand Le Pen s’est jeté sur le sujet « immigration » avec toute la panoplie xénophobe, antisémite, raciste et nostalgique de Pétain.
                Du coup, la « préférence nationale » n’était plus audible de la même façon. D’autant qu’on était alors en plein dans le mouvement de l’intégration et de l’assimilation, marche des beurs etc…

                Mais voilà… Cela ne s’est pas du tout passé comme on aurait pu le prévoir du fait de la « crise » et du début de la paupérisation, la fin des 30 Glorieuses, la désindustrialisation… Les immigrés, première et deuxième génération, se sont retrouvés aux premières loges de la « précarité » (on n’utilisait pas le mot, à l’époque), et tout s’est accéléré, sauf l’adaptation des outils intellectuels et politiques pour réagir aux nouvelles situations.
                Plus question d’intégration alors… mais au contraire de cloisonnement et ghettoïsation ethnique.

                Mêmes outils et mêmes slogans anti-FN, et refus de prendre en compte la nécessaire intégration des premiers arrivés, ni leur sécurité.
                Une vraie fuite en avant… Le déni de réalité chez presque tout le monde.
                Et aujourd’hui, tout est trop tard.

                C’est un phénomène qui n’est pas que français ! c’est la bêtise et l’engrenage, et, TOUJOURS, la politique à courte vue, à très court terme, et après moi le déluge. Pas plus loin que le bout de son nez.…

      • Léon

        D’où sortez-vous ça SVP ? « dans leur grande majorité ils ont eu dans la même année d’autres revenus ( chômage, retraite, activité autre que salariée) ».

        • snoopy86

          De la page 3 par exemple 😆 et des commentaires de l’étude que j’ai lu intégralement avant de répondre à Colre.

          Un exemple : un salarié gagnant moins de 1500 euros par mois et prenant sa retraite ou se retrouvant chômeur indemnisé au 1° juillet sera considéré comme ayant touché moins de 9000 euros de salaire annuel et rentre dans les 27 % …
          Idem s’il crée sa boîte …
          Idem s’il est en longue maladie

          C’est là que le titre de Marianne est abusif en parlant de « 750 euros par mois ». L’étude ne parle que de salaires touchés dans l’année civile et inférieurs à 9000 euros.

          Pour le reste je vous renvoie à l’étude INSEE sur les revenus …

          • COLRE

            Lecture très partiale… lisons plus avant ce même texte :

            « Globalement, intégrer les revenus d’indépendants des salariés modifie peu l’échelle des revenus provenant du travail

            Les personnes ayant cumulé une activité salariée et non salariée sur l’année sont plus
            nombreuses dans le bas de la distribution des revenus salariaux : les situations de double
            activité concernent 13 %des salariés à « revenu salarial faible » (inférieur au premier quartile)
            contre 6 % de l’ensemble des salariés. Pour ces salariés, la prise en compte des revenus
            d’indépendant modifie nettement la donne : leur revenu total du travail est en moyenne trois
            fois plus élevé que leur seul revenu salarial. Mais comme leur revenu salarial était parmi les
            plus faibles, 83 %d’entre eux restent dans le quart des revenus les plus faibles une fois pris en
            compte leur revenu d’indépendant.

            Globalement, la prise en compte des revenus générés par une activité indépendante, et le
            passage des seuls revenus salariaux à l’ensemble des revenus du travail des salariés, modifie
            finalement peu l’échelle et la dispersion des revenus perçus
            (figure 4). Les revenus du travail
            ne sont en moyenne supérieurs que de près de 2 %au revenu salarial, et leurs dispersions sont
            proches. »

  • Léon

    Je ne trouve pas la confirmation de vos chiffres dans les stats de l’insee concernant les immigrés. Je ne comprends pas votre calcul.Vous mélangez allègrement le nombre de salariés, le nombre d’immigrés, le nombre d’immigrés salariés. 11% d’immigrés ça ne fait pas 11% de salariés immigrés.

    • snoopy86

      Je ne mélange rien

       » Les personnes qui vivent dans un ménage immigré sont moins souvent en emploi ; elles sont ainsi plus du tiers à vivre sous le seuil de pauvreté  » ( mon lien INSEE ).

      11% d’immigrés dans la population dont un tiers sous le seuil de pauvreté . Un tiers de 11% égale environ 3.7 % …
      7,1% de la population sous le seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian.
      7,1 – 3,7 = 3,4 % de la population totale constitué de non-immigrés sous le seuil de pauvreté..

      89% de non immigrés. 3,4/0.89 = moins de 4% de non-immigrés sous le seuil de pauvreté

      • snoopy86

        ce qui signifie aussi qu’à peu prés une personne sur deux vivant sous le seuil de pauvreté en France est un immigré …

  • Léon

    D’abord « souvent en emploi » n’en fait pas des salariés à 100 %. Ensuite, encore une fois le « seuil de pauvreté » concerne l’ensemble des revenus, alors qu’ici l’article ne concerne que les salaires. Donc vos 4 % de non-immigrés sous le seuil de pauvreté ne sont nullement incompatibles avec les 25 % de salariés, immigrés ou pas, ayant touché moins de 750 euros par mois, quelles que soient les raisons pour lesquelles ils ont touché si peu, y compris le fait qu’ils aient été malades, ou au chômage, ou partis en retraite au cours de l’année ou qu’ils aient une autre source de revenus non salariaux ou des salaires au noir. Vous n’avez strictement aucun chiffre sur ces catégories par l’INSEE, sauf sur les revenus du travail non salarié dont COLRE vient de donner l’extrait et qui ne modifie quasiment rien.
    Vous avez raison d’attirer l’attention sur le fait que si des salariés ont touché moins de 750 euros par mois, cela ne signifie pas qu’ils vivent avec cette somme et qu’il ne faut pas interpréter cela de travers, mais ce chiffre a un sens pour appréhender cette nébuleuse du travail précaire, des temps partiels subis, (c’est par exemple 35 % des ouvrières qui travaillent à temps partiel), des intérims et des petits boulots. Par définition il est très difficile de le caractériser par un seul chiffre. Et pour les immigrés qui vivent sous le seuil de pauvreté, qu’ils soient immigrés ne change rien au fait qu’ils vivent sous ce seuil, d’autant que je présume qu’on parle là d’immigration légale.

    • COLRE

      Je n’ai pas le temps de m’immerger plus avant dans ces questions complexes, mais certains le font, et très consciencieusement, soit à l’INSEE, soit dans les enquêtes journalistiques de fond.

      Qui veut se renseigner honnêtement doit savoir que les statistiques sont calculées en « équivalent temps plein », ce qui n’a RIEN à voir avec la réalité des situations vécues puisque près de la moitié des salariés le sont à temps partiel ❗
      La chose est bien connue pour le chômage dont on bidouille les vrais chiffres puisque ne sont pas pris en compte ceux qui ont travaillé ne serait-ce qu’un peu (« ceux qui touchent dans l’année un salaire non nul » selon la jolie formule de l’INSEE…).

      Qui veut avoir une bonne idée de la situation de précarité extrême dans laquelle vivent tant de salariés en recherche permanente de bouts de travail n’ont qu’à lire Le Quai de Ouistreham d’Aubenas dont, Léon, vous avez parlé ici un jour.
      De ce que j’en connais dans certains secteurs : c’est exactement ça, un système kafkaïen et monstrueux où le travailleur devient du bétail déshumanisé, un numéro, une variable d’ajustement…

      Déclarer tout de go que « La pseudo-paupérisation est une vaste fumisterie » relève d’une telle mauvaise foi ou d’une telle manipulation qu’on peut vraiment se demander l’intérêt de répondre à ce genre d’élucubrations…

  • snoopy86

    Hier soir, aprés avoir regardé le masters, j’ai, dans une crise d’insomnie relu intégralement l’enquête INSEE. Je vous encourage tous à en faire autant. Vous pourrez constater que la quasi-totalité des éléments que j’ai cité y figurent …

    Font bien partie de ces chiffres ( salariés ayant eu un revenu salarial à 9000 euros par an ) outre les temps partiels :
    – les personnes parties en retraite en cours d’année
    – ayant connu des périodes de chômage indemnisé
    – ayant une autre activité
    – les jobs d’été des étudiants
    – ayant créé leur entreprise ou cessé une activité non-salariée en cours d’année
    – les étudiants entrant sur le marché du travail en septembre
    – etc… etc…

    Il s’agit donc typiquement, de la part de Marianne d’un article de désinformation racoleuse de la part d’un pisse-copie qui à l’évidence n’a pas lu l’enquête dans son détail. J’ajoute que les éléments concernant les compléments de revenus figurent bien dans cette enquête. Cet article aurait bien eu sa place sur Agoravox

    Les études de l’INSEE sur les revenus, n’en déplaise à l’insurgée de service, démontrent bien que les revenus de la population française ont augmenté réguliérement, y compris pour le 1° décile. Je signale à Colre et Léon que dés la page 3 de l’étude citée par Marianne on peut lire  » Entre 2002 à 2008 la situation relative des petits revenus salariaux s’est légérement améliorée  » confirmé et étayé en page 9 et 10 …

    J’attends avec impatience quels éléments autres qu’un roman, fut-il excellent, Colre va nous donner pour répondre aux élucubrations de l’INSEE 😆

    Quant au problème de l’immigration qui incontestablement est une des causes de la pauvreté en France, j’imagine aisément le succés de l’argument qui viserait à nous convaincre qu’il faut voter socialiste pour améliorer le sort des maliens de Seine-Saint-Denis 😆

  • Léon

    Ben, j’ai lu aussi l’étude de l’INSEE. Bizarrement je n’y lis pas la même chose que vous. L’insee est passablement gonflée de dire que « Entre 2002 à 2008 la situation relative des petits revenus salariaux s’est légérement améliorée »  » lorsque de 2003 à 2008 ces revenus du premier décile ont augmenté en tout de…1 %… et surtout grâce à la hausse de 2007 à 2008.Ils ont baissé de 2004 à 2005, et en 2007 ils n’ont même pas rattrapé leur niveau de 2003 !
    Quant à tous ces cas de personnes qui ont eu d’autres revenus que des salaires, j’en cherche toujours la proportion parmi ceux qui ont eu un salaire inférieur à 9000 euros. Le problème est de savoir ce que l’on mesure exactement. Certes le journaliste de Mariannne, je suis d’accord, est tendancieux, mais vous aussi. Vous n’utilisez pas les mêmes données et dans le même sens. le journaliste veut prouver que la situation des pauvres s’est dégradée et n’utilise peut-être pas les données qu’il faut pour cela, mais vous, vous cherchez à nier le phénomène.

    Cela me rappelle un peu la hausse des prix à la suite du passage à l’euro, que nos zélites ont nié longtemps.

    • snoopy86

      Quand les revenus des plus pauvres en euros constants sont stables ou augmentent de 1% il est quand-même difficile de parler de paupérisation 😆

      J’avoue sans problème être tendancieux, agacé que je suis deux fois par semaine par la cohorte des damnés de la terre faisant la queue à la caisse du Géant Casino, mais mon objectif était uniquement de démontrer que c’était un article à la Momosse. Vous finissez par en convenir, j’en suis ravi 😆

      Cet aspect des choses étant réglé, il me semble beaucoup plus judicieux de parler de précarisation que de paupérisation. La précarisation est elle incontestable et elle ne touche incontestablement pas que la racaille. Là-dessus nous pouvons être d’accord.

      Par contre c’est sur les années à venir qu’il faut s’interroger. C’est par le recours à la dette publique comme privée qu’on a évité la paupérisation. Cela ne peut malheureusement plus durer et nous allons inéluctablement vers des mesures à la grecque ou à l’espagnole. Le pire est donc à venir …

      Au risque de vous surprendre, je pense que les socialistes ( et surtout DSK ) sont les mieux placés pour faire passer la pilule sans trop de remous sociaux ni de fuites de capitaux. Tout n’est pas à jeter dans leur programme, même si beaucoup de points ne sont pas abordés ou fumeusement, même s’il reste le laïus verbeux et démago de la « république des profs », même s’il est fondé sur une prévision de croissance trop optimiste ( ils critiquent Lagarde quand elle fait un budget avec 1,5% de croissance et il font un projet basé sur 2,5% ). De là à voter pour eux il y a un grand pas que je ne franchirai pas et le jour des élections j’irai jouer au golf

      • snoopy86

        L’INSEE est une mine

        A l’appui de mon post précédent regardez l’évolution de l’endettement des ménages et administrations publiques

      • yohan

        Snoopy
        L’endettement de la France est colossal. Si vous échappons au glaive du FMI, c’est qu’il est très difficile d’appliquer la potion portuguaise à la France, car tout le système dévisserait derrière. De plus, si Sarko s’emploie à appliquer les directives d’assainissement de l’UE, d’où les réductions de postes drastiques dans la fonction publique et sur ses vaisseaux associés, qu’on observe un peu partout, elles ne réduisent pas la dette pour autant. Il est clair que personne n’ose et n’osera faire ce que d’autres pays ont dû faire pour ne pas sombrer. C’est ça qui est le plus inquiétant. Jusqu’où ce train fou peut encore aller sans se crasher ?

        • snoopy86

          Je crois tout au contraire qu’un DSK voire un Hollande pourrait appliquer la potion d’autant qu’ils se proclament de gauche. Le soir d’une présidentielle on a la légitimité pour tout faire et avec un président « de gauche » peu de risque de 3éme tour social …

          C’est le pêché capital d’un Chirac ou d’un Sarkozy de ne pas l’avoir fait dans les mois suivant leur élection, surtout Chirac en 2002 fort de plus de 80% des voix.

          Si on ne fait rien le crash est à moins de 5 ans …

  • yohan

    DSK pourrait certes engager une cure d’austérité, laquelle n’est pas souhaitée par la gôche qui continue de nous seriner que la France est riche et qui réclame toujours plus de sous pour l’éducation, le social, la santé,… pensant qu’il suffit de faire les poches aux entreprises pour résoudre l’équation. DSK pourra-t-il gouverner avec une meute chargée de revendications intenables à ses trousses ?