La saga des arguments à la noix, suite…

Lectures :2652
Dans la série « explorons la pensée vide», après le point Godwin, le point Clouzeau, le point Momo, la rhétorique du miroir déformant, voici deux autres argumentaires qui mériteront de trouver des appellations adéquates.

1. L’argumentation par les odieuses intentions cachées

Ce que l’on peut appeler d’une manière un tantinet emphatique « terrorisme intellectuel » est une pratique qui essaie d’empêcher l’expression d’une opinion ou d’un argument par des attaques et des intimidations à l’encontre de la personne pour qu’elle se taise.
Le fin du fin en la matière consiste à discréditer un argument en prétendant qu’il en cache un autre, inavoué, qui renverrait à des idées horribles, moralement inacceptables, assez en tous cas pour qu’il soit inutile d’en débattre. C’est un cas particulier de l’argument Momo qui cherche à discréditer un argument non pour ce qu’il est mais par sa source. Sauf qu’ici, il s’agit précisément de s’attaquer à la source en lui prêtant des intentions abominables, qu’on ne peut, d’ailleurs, évidemment prouver puisqu’elles sont cachées, mais que l’on prétendrait connaître ou deviner.
Je crois que ma première confrontation à ce genre « d’argumentaire » remonte à l’époque où il a été trouvé, pour clouer le bec à tous ceux qui osaient critiquer le sionisme en tant que doctrine ou la politique concrète de l’Etat d’Israël, de les traiter « d’antisémites ».  Ce qui, pour ceux qui utilisent  cette « argument », est pire que tout, le comble de l’abjection humaine. A partir du moment où cet anathème est proféré, poursuivre un débat ou une discussion devient inutile, et d’ailleurs impossible..

Bien évidemment cette attitude peut se trouver sur tout l’échiquier politique. En effet, tout le monde peut jouer à ce jeu-là .

Par exemple, il a été fait état ici de ce prix de la laïcité qui a été décerné, cette année, à la directrice de la crèche de Baby-Loup. Mais je me demande combien auraient eu le courage de licencier cette employée qui refusait de retirer son voile ? Je n’en sais rien. Mais on peut jouer au jeu des « intentions cachées » de ceux qui ne l’auraient pas fait. On peut très bien prétendre sans aucun risque d’être démenti que, derrière leur argumentation probable en faveur de la diversité, de la liberté religieuse ou de la tolérance,  il y a une « motivation cachée » : la simple lâcheté politique et personnelle que l’on dissimulerait sous un objectif de «paix sociale».

2. L’argument : oui mais les autres

Cet argument particulièrement débile consiste à reprocher à quelqu’un non ce qu’il dit mais ce qu’il ne dit pas ou ce dont il ne parle pas. Exemple, vous écrivez sur l’islamisme on vous reproche de ne pas parler des catholiques intégristes, vous parlez de la délinquance de rue, on vous oppose comme argument d’ignorer la délinquance financière, vous évoquez les discriminations faites contre les femmes, on vous opposera celles contre les maghrébins etc etc

Curieux discours qui a, entre autres, pour conséquence assez directe une conception étrange de la justice : les infractions commises par certains sont excusées ou légitimées par celles commises par d’autres. Par exemple, les fraudes aux prestations sociales par des particuliers immédiatement « argumentées » par les fraudes à l’URSSAF  des entreprises, comme si l’un empêchait ou excusait l’autre… Mais au moins dans ce cas, si on apporte la preuve de la disproportion des sommes et donc des responsabilités, l’argument permet de prendre la mesure des phénomènes… [1]

Mais que dire lorsque l’on donne pour « argument » l’existence d’une réciprocité qui n’existe pas dans l’importance ? Par exemple renvoyer dos à dos les fameuses prières musulmanes et de fantasmatiques processions catholiques. Les premières étaient illégales, avaient lieu tous les vendredis, alors que les autres sont autorisées, ont fait l’objet de déclarations en préfectures et leur fréquence est, à tout casser, annuelle, (sauf à des endroits très précis comme Lourdes où ces manifestations sont très ordonnées, canalisées de manière à ne pas troubler l’ordre public). La rhétorique est ici  est d’une parfaite malhonnêteté intellectuelle et à ranger dans les arguments à la noix.

Voici donc deux nouveaux « points » à inventer…

___________________________________________________

[1] Ces arguments de l’importance numérique, d’ailleurs, ne sont pas toujours pertinents à eux seuls. A l’époque du débat autour de l’interdiction de la burqua, l’un des arguments qui circulait contre cette loi était qu’elle concernerait à peine 2000 femmes en France.  Il était utile à ce moment-là de rappeler qu’il y a encore moins de meurtres en France (entre 300 et 400 par an) et que pourtant il ne viendrait à l’idée de personne d’abolir les lois qui les répriment.

Cette question de l’importance ou de la légitimité par le nombre mérite un article à elle seule.

53 comments to La saga des arguments à la noix, suite…

  • ranta

    Et comment pourrait-on nommer cet argument qui consiste à affirmer que à travers une accusation ce n’est pas le destinataire qui est visé mais un intérêt supérieur ? Comme ici par exemple : « A travers moi, c’est François Hollande qu’on veut abattre. Il m’a toujours soutenu. Notre dernier contact remonte à mardi, à l’Assemblée nationale. Avec Jean-Marc Ayrault (NDLR : patron du groupe PS à l’Assemblée nationale), il m’a prévenu que des gens essayaient de me nuire. Tous deux m’ont apporté leur soutien. »

    • Jérémie

      Pour celui-ci, je propose « argument billard » par analogie à la boule qui en percute une autre qui va elle-même atteindre une 3ème qui…, ou « argument tunnel » en référence à l’effet du même nom en physique.
      Pour les 2 autres, je cherche encore.

  • Vox.

    Bonjour,

    Personnellement je ne crois pas que ce genre de terrorisme soit « intellectuel ».
    De intellect, de l’intelligence comme faculté de connaitre et comprendre les connaissances qu’elle reçoit, dans une élaboration des données,
    un discernement des différents niveaux : du coté de la réflexion, de la relativisation, avec du « temps pour comprendre » et analyser.

    Ce que vous évoquez me semble plutôt de l’ordre d’une agression verbale en retour, du coté du mouvement, d’une « mécanique » en appui sur un apprentissage préalable de données.
    => à partir d’un mot ou situation => balayage mental => saisie d’un mot ou situation possédant juste un trait commun
    (comme le jeu de « mouche ! » => « vole ! ») => envoi sur l’autre, qui forcément reste coi ..
    Comme l’argument du nombre sans aucun autre critère, ou d’une idéologie acquise/quantique, ou de maximes toutes faites (ex : les femmes sont/ne sont pas des être humains avec des désirs et des droits ? Il est écrit dans le Coran que .. )

  • Buster

    Pour le 1 : Je propose le point « The Mask » illustration
    Ou alors le point de « l’Amant caché dans la penderie ».

    Pour le 2 : le point « Oui mais Non »

  • Lapa

    pas mal le coup du billard effectivement.

    Pour le 2, il se rapproche quand même assez du miroir déformant.

    • Léon

      En fait, oui. A la réflexion, c’est même exactement la même chose. Un cas particulier du miroir déformant. Donc Léon, nul de chez nul.
      Juste un truc, cette affaire de l’argument du nombre qui est, lui, de nature différente. A creuser .

  • D. Furtif

    Je réclame un peu d’attention
    Comment certains peuvent-ils croire aux proclamations de générosité de Léon , lui qui est universellement connu comme un pique assiette.
    Parfois je me demande où vous pouvez avoir la tête.

  • D. Furtif

    Quoi , c’est pas le sujet?

  • Castor

    Pour le « oui mais les autres », je propose :
    – L’argument transitif (en maths, voir la transitivité du genre a>b et b>c donc a>c) ;
    – L’argument c’est pas moi c’est lui (pour le rapprochement avec la maternelle).

    • D. Furtif

      Je connais très bien un gars qui était toujours derrière les Pyralene, les JL ou les Villach ou les Chawchotte qui nous traitaient d’assassins , de fosses à purin ou de nazillons….
      Se croyait tellement fort le gars qu’il pensait qu’on ne le voyait pas le preneur de distance.
      Les insultes il les faisait dire par les autres
      Ou il prétendait qu’il ne voyait pas , ou qu’il n’était pas là…
      Le plus ahurissant c’est que dès qu’on charriait un peu Nolog Philou ou ridiculisait JL , il la ramenait en se plaignant d’avoir été insulté.
      .
      Il est devenu célèbre par son incapacité à faire ce qu’il dit, mais il l’était bien avant avec sa manie de faire dire aux autres ( citations et bolducs en pagaille ) ce qu’il n’ose pas dire lui même.
      Comme ça il peut jouer les avis autorisés un peu partout pour ceux qui n’ont pas de mémoire.

    • ranta

      Ah non, pas d’acc queue plate. Là, il s’agit de multiplier des choux avec des carottes

      • Castor

        Salut Ranta,

        réponse tardive, façon vendanges.

        Si le choux fait péter plus que la pomme de terre et que la pomme de terre fait péter plus que la carotte, alors le choux fait péter plus que la carotte.

        C’est de la transitivité malodorante.

  • yohan

    Certains étrangers ont-il vraiment envie de s’intégrer dans leur pays d’accueil ?. Voici un fait divers en Belgique qui montre qu’on ne peut pas attendre de gens qui s’accrochent à leur culture rétrograde qu’il changent uniquement parce que nous imaginons de cela coule de source

  • D. Furtif

    Tous les archaïsmes des sociétés patriarcales ne sont-ils pas respectables comme nous l’a appris la mosquée d’à coté.

  • snoopy86

    J’écoutais ce soir C’dans l’air sur les décisions de Bruxelles avec le chef analyste de Standard and Poors France qui sait remarquablement appuyer là où ça fait mal

    Face à lui deux économistes acceptables et Christophe Barbier, celui qui sait tout sur tout et son contraire ….

    Deux perles ;  » il va falloir faire un peu de pédagogie à l’Allemagne sur l’inflation  » et  » le fonctionnement des agences de notation devrait être plus démocratique  »

    Je milite dés ce soir pour la création d’un point « Christophe Barbier »

    • D. Furtif

      Je suis désolé cher voisin mais le point a déjà été attribué à Alain Minc et/ou Jacques Attali…On leur connait même un outsider
      Serge July

  • D. Furtif

    je signale que la cible est bien là où on l’attendait… 😆

  • asinus

    yep , snoop

    « Face à lui deux économistes acceptables  »
    heu acceptables pour qui ?
    le dame encore passe , mais l’autre la !le beau gosse thuriferaire sarkozien invité permanent !!!!
    et Christophe Barbier
    la par contre je vous trouve trop urbain quel que soit le sujet qu’il aborde ce gus
    me facilite le transit intestinal.
    je passe moins souvent et j’admet etre un rien teigneux ces dernier temps vous m’excuserez
    mais la crise n’est pas à distance pour tous ,la boite et donc nous autres prenons la tasse malgrés les rotomondades
    du sauveur du monde obéissant à angela et se faisant botter le cul par standart and poors avec
    une absence de cette agressivité qu’il semble d’ordinaire appliquer si volontier au plus faibles !!!

    yep@+

    • snoopy86

      Moi j’aime bien Dominique Reynié et je ne suis pas sûr que son bon sens soit vraiment sarkozyen tant il pointe notre impuissance face à l’Allemagne 😆

      Mais j’insiste sur le point Christophe Barbier

      Au passage et suite à cette émission j’invite les partisans de la gauche non quantique à se renseigner sur l’action et les principes de Gerhard Schroeder en Allemagne. Ils y trouveront une parfaite image de ce qui nous attend . Et si le SPD revient au pouvoir ce sera bien pire qu’avec Merkel 😈

    • AGNNP

      Pour les « experts économistes » la description de Nassim Nicholas Taleb est savoureuse, surtout que Noël approche::

      Taleb est connu pour nous avoir fait découvrir les cygnes noirs3 (des observations altérant la réalité qui invalident notre sagesse conventionnelle antérieure) mais un autre animal pour lequel il devrait à juste titre être célèbre est la dinde de Noël. Taleb dit que demander à un économiste de prédire l’avenir est comme demander à la dinde de Noël ce qu’il y aura au dîner de Noël : en se basant sur l’expérience de toute sa vie, la dinde s’attend à être nourrie à Noël, non à être mangée. En ce qui concerne la dinde, Noël est un événement de type cygne noir.

      Je cite la source de ce copié/collé honteux, vu c’est mieux écrit que je ne l’aurai fait, j’avais lu cela sur le site de Dmitry Orlov

  • asinus

    snoop oups snoopy excusez moi 😳

  • yohan

    Bonnet est en service commandé. Bave aux lèvres, il est persuadé d’avoir soulevé un lièvre et tape à gros coups de gourdin sur Sarko. Rue89 qui relaye son nartik du jour parle lui de rumeur douteuse. Dire que des malades sur promènent en liberté avec une carte de presse…. 8)

    • Buster

      Ce sera son heure de gloire !
      Une grosse colère fictive pour un fait dont il imagine des tenants, et des aboutissants, fustigeant l’infâme récupération alors qu’il la reproduit à son petit niveau. 🙁

    • D. Furtif

      @ Yohan

      Yohan voyons , surveille ton langage , tu parles d’un journaliste avec carte de presse qui en son temps s’est battu pour la manifestation de la vérité en faisant le panégyrique de Roland Dumas , l’homme qui a su sauver Chirac et les Balladur avec l’élégance et la générosité désintéressée qui caractérisent les grands hommes.

  • Léon

    Du point de vue des faits (pas de leur exploitation politique) j’ai un peu de mal à voir sur quoi porte exactement la polémique: le policier était déjà en état de mort cérébrale avant la venue de Sarkozy et aurait été débranché après son passage ? Ou il aurait été déjà débranché la veille mais ne serait mort ( d’un point de vue cardiaque) qu’au moment de la visite ?
    J’ai beau n’avoir pas la plus petite molécule de sympathie envers Sarkozy, j’ai un peu de peine à croire à une mise en scène pour arranger sa comm.
    Mais même l’AP de Marseille dément qu’il y ait eu le moindre diagnostic de mort cérébrale …
    Ca mérite d’être suivi de près cette histoire.

    • Vox.

      Sans parler de ce fait là en particulier, mais de manière générale,
      il me semble que « mise-en-scène » et « sarkozysme » vont très bien ensemble, trè bien Nensemble (sur l’air de .. je ne sais plus)

  • Asinus

    yep , la rumeur chez les policiers de base ici à marseille  » j’en connais » est qu’il aurait été maintenu » pression sur la famille » pour permettre à Sarkozy de faire son show habituel.Je conviens que c’est charger la barque un peu beaucoup mais il existe un tel ressentiment qu’on sent les gens pret à gober tout et n’importe quoi , ya un ex prof d histoire je crois chez les tauliers cela fait penser aux rumeurs colportées avant 1783/1789 non?

    Y Régnier , j’use de mon droit de suite et n’en déplaise à « celui que nul ne doit nommer « Snoopy tout comme moi use légitimement du droit à s’exprimer accordé par les tauliers ; bref il me souvient du bon sens de mr Régnier nous vantant le bouclier fiscal empechant la fuite des capitaux je me suis laiss2 dire par le brulot gauchiste qu’est la tribune que le nombre d’éxilé fiscaux n’a jamais été aussi élevé de meme que le nombres de grandes boites françaises exilant leur siege social aux memes fin.
    La ou j’abonde dans le  » BON3 sens de m Régnier c’est quand il soutient que la france n’est pas majoritairement de gauche mais tout simplement majoritairement antisarkozyste .

    • D. Furtif

      En effet Asinus, il y eut beaucoup d’affaires qui creusèrent avant l’heure la tombe de la monarchie. Celle du collier en fut une .
      .
      La deuxième partie de ton commentaire me fait revenir à mon vieux dada.
      Il est inutile et pernicieux de braquer l’attention sur les paradis fiscaux, qui comme états souverains ont bien le droit de faire ce qu’ils veulent avec les fonds qu’on leur amène. Il serait beaucoup plus juste socialement et judicieux économiquement de supprimer , contrôler surveiller toutes les gares de départ de l’évasion vers ces pays .
      Car s’il y a bien une augmentation de la dette publique en raison de la difficulté de L’Etat à payer tous ses engagements sociaux obtenus par négociations et qui portent donc sa signature.Il a eu organisation par le même état de son incapacité à payer
      Il faudrait mettre à jour la succession de politiques économiques depuis 30 ans qui ont démuni peu à peu le même Etat en organisation lui même sa déconfiture ,
      * le non versement et exonération de charges
      * Les possibilités multiples offertes de spéculation
      * La non poursuite des évasions frauduleuses
      * l’encouragement et la sanctification des dérives bancaires( subprimes)
      pour en arriver à ce que plus personne ne conteste.

      Une aggravation et une augmentation au dépens du travail de revenu du capital.
      Après avoir osé parler de rendement à deux chiffres en cachette on en est maintenant à l’exiger comme seule condition acceptable.
      Si ce n’est pas subir la loi de la finance!
      Une finance dont les rendements ne sont pas les mêmes pour tout le monde.
      Il va de soi que le rendement de mon Codevi n’a rien à voir avec les primes et les hausses de salaires de ceux qui jouent avec mon argent.

      .
      Pour revenir aux rumeurs de Marseille. Qui peut savoir la fissure qui laissera fuir le mécontentement?
      Le monde décomplexé du bling bling échevelé transformé ces derniers jours en pasteur donneur de conseils de vertu va au devant de graves déconvenues.

  • COLRE

    C’est vrai que le point n°2 de Léon s’apparente au « miroir déformant » de Lapa.

    En fait, je réalise que le nartik de Lapa évoquait 3 aspects miroirs, dont je n’avais pas complètement perçu les différences :

    – le vrai miroir « déformant » qui met sur le même plan 2 choses qui n’ont rien à voir ni par la gravité ni par l’importance (ex cité par Lapa : le « mitraillage de gendarmerie la nuit en Corse à un attentat dans le métro qui fait 200 morts »). Il s’apparente à l’amalgame et au point n°2 de Léon.

    – le miroir « relativiste », type « 2 poids 2 mesures » est censé renvoyer « dos-à-dos » les deux parties. Il n’est pas forcément déformant mais il est hors sujet, il est là pour faire diversion et surtout agresser l’interlocuteur dont ce n’est ni le propos ni la cause (ex : parler de l’intégrisme musulman, et hop on renvoie l’intégrisme catho, comme si l’interlocuteur était pour l’intégrisme catholique ! comme si on ne pouvait pas être contre les 2 intégrismes.)

    – le miroir « illustratif » que défendait Aria : mettre une situation très comparable en miroir (comme le « relativiste ») mais dans une louable intention, de bonne foi, pour déplacer le point de vue de l’interlocuteur, débloquer un stéréotype.
    D’ailleurs, le point « Godwyn » peut en être un cas (il est alors assez utile), même si’l est souvent de type « déformant ».

  • Vox.

    Un point savonnette (quand/ça/commence/à/glisser/qui/sait/où/ça/s’arrêtera) pour
    Un religieux musulman interdit aux femmes de toucher aux concombres et aux courgettes, (et autres carottes ..)
    C’est le genre de chose qui me plonge dans des abîmes.

    • Vox.

      blog de Christine Tasin.

    • ranta

      les aubergines elles peuvent ?

      • Vox.

        Je soumettrai la question à mon directeur de conscience,
        mais oui certainement, à condition qu’elles soient achetées par des hommes, qui les leur présenteront découpées en dés,
        de manière à ce qu’aucune pensée impure ne leur vienne à l’esprit.

        • ranta

          J’espère au moins qu’elle peuvent encore les regarder….

          Un conseil pour ceux qui iraient dans ces contrée : ne prenez pas de magazines de jardinage, vous ne passerez pas la douane…

    • D. Furtif

      M’enfin Vox , la mosquée d’â coté nous a dit que toutes les religions étaient respectables.
      En douterais-tu?

      .
      Respect respect courtoisie politesse….N’es-tu pas au courant ?

      • Vox.

        Ces considérations culinaires m’ayant donné des idées de menus, je vais ouvrir quelques huîtres pour midi.
        C’est permis, ça n’évoque rien d’impur quand on n’est qu’une femme.
        Bon appétit à tous, et toutes !

  • D. Furtif

    Pour les aubergines je les aime farcies avec de la chair à saucisse de porc;et je défendrai mon patrimoine culturel Nom de Dieu.
    Quoi ??? elle est n’est pas respectable ma saucisse?
    Si , ils ne sont pas contents les mollahs de la mosquée d’à coté , je peux leur indiquer où ils peuvent se la mettre avec tout le respect qu’ils méritent bien entendu

  • billet pas cher d'avion

    ha ouai?! 🙂 tu devrais te relire ton post ya quelques d’ incohérences.
    .

    NDLR

    Je vous le laisse un instant pour vous montrer un exemple des envois par dizaines de poteaux indicateurs que nous recevons quotidiennement.
    Nous en recevons du monde entier, de toute sorte.
    Il suffit de détacher le lien qui y est accroché.
    DF