L’affaire de Karachi

Lectures :2720

L’affaire de Karachi, compte tenu de son côté « feuilletonesque » ne permet pas qu’on lui consacre un seul article, aussi nous allons ouvrir une page spéciale qui lui sera consacrée . On pourra y accéder par un onglet ou avec ce lien.
http://www.disons.fr/?page_id=10211

10 comments to L’affaire de Karachi

  • D. Furtif

    Le démonstrateur Moulinex en lunettes de soleil , ??? C’est qui?

  • Monique Peyron

    Les moues se ressemblent, les boues s’assemblent, 7 belles têtes de …

  • COLRE

    Ça y est… c’est parti ! cela fait des semaines que je me demande quand la mèche va être allumée : c’est fait. Comme je le disais à Chantelois l’autre jour, c’est une bombe atomique, cette histoire, encore bien plus explosive que l’affaire Woerth-Sarko-Bettencourt…
    Et tout le monde est mouillé dans le clan « gaulliste ».

    Je constate que les journalistes y vont avec des pincettes, car c’est tellement sulfureux, y a de quoi dynamiter la Vè république, qu’ils ont peur, franchement peur… Ils craignent d’être responsables du pire, l’arrivée de l’x-droite, par exemple.
    Mais je me demande si les Français ne sont pas devenus blasés avec ces affaires de corruption de la droite.

    • Léon

      Colre : il y avait besoin d’y comprendre un peu quelque chose. Je crois que maintenant ça y est à peu près.
      Mais cette histoire va encore nous réserver des surprises. Je suis toujours très intrigué de savoir pourquoi Roland Dumas, Président du Conseil Constitutionnel de l’époque, a validé les comptes de campagne d’E. Balladur contre l’avis des rapporteurs (ce qui est je crois très rare) ….

  • Causette

    Belles brochettes! mais il en manque

    Humour parlementaire

  • Causette

    Blasés les Français peut-être, mais surtout dégoutés, écoeurés (les mots me manquent) par ces politicards pris la main dans le sac qui espèrent nous enfumer encore et encore, et pour longtemps. ce qui est certain, c’est qu’ils déroulent un beau tapis aux extrêmes. Le coup du vote Chirac à 80% pour sauver les meubles c’est terminé.

    Mais il faudrait être naïf pour croire que la corruption française s’arrête aux frontières, car pour faire avancer leurs programmes de destruction des peuples solidaires, les affairistes de l’Internationale-libéral-populiste sont aux commandes et savent s’arranger entre « amis ».

    Le pire pour l’avenir des peuples européens se préparent en catimini, ou presque si on ne lit pas les documents qu’ils pondent:
    avec, par exemple, des Jacques Attali et Ana Palacio qui font partie de cette fameuse commission pour la libération de la croissance française (que vient faire une populiste espagnole dans les décisions de politique française, je vous le demande?). Cette dame, Ana Palacio, du Parti populaire d’Aznar, a été vice-présidente de la Banque mondiale et avocate générale de son président, Paul Wolfowitz, est à ce jour membre de l’Institut Montaine et directrice internationale et marketing de la société Areva.

    Il faut lire ce rapport de la commission pour la libération de la croissance française présidée par Attali, où est on apprend que les réformes et la croissance profitent au plus démunis et là on ne rigole plus.

    Le deuxième rapport de la Commission, « Une ambition pour dix ans »

    Les membres de cette Commission (leurs noms en fin de rapport)ont bénéficié du travail et de la compétence de dizaines de rapporteurs et de la contribution d’innombrables experts, français et étrangers. On en trouvera la liste en annexe. En particulier, l’administration française a ouvert tous ses dossiers et a partagé sans réserve ses réflexions avec la Commission.

  • Causette

    Karachi: devant le juge, Villepin persiste sur les rétrocommissions