La maison Filatov à Moscou ( Plume-de-loin)

Lectures :2246

Dans la rubrique « Ailleurs », un nouveau texte amusant de Lena sur la maison Filatov à Moscou.

Bonne lecture .( N’oubliez pas qu’elle est russe et tient ce blog en français)

César

__________________________________________________________

Chaque année apporte à Moscou quelques dizaines de nouveaux bâtiments terriblement saugrenus qui se gravent dans les rues de la ville avec une bravade particulière qui est typique seulement pour Moscou. Où peut-on trouver un immeuble qui ressemblerait à celui qui se trouve au début de la rue Ostogenka… » – ces mots ont été publiés dans l’un des journaux moscovites en 1909.

Plus d’une centaine d’années sont passées mais cet immeuble reste unique dans son genre et sa bravade. Voici son toit étrange qui brille au soleil.

Moscou, maison Philatov.Moscou, maison PhilatovMoscou, maison Philatov

Les Moscovites appellent cet édifice « la maison avec le verre »

Selon la légende, il y avait à Moscou un négociant riche qui buvait trop. Les Russes disent : « Tu prends le premier verre, mais le second verre – c’est lui qui te saisit. » C’est vrai pour ce négociant : il  ne dessoûlait pas, enfin il a perdu presque tout son argent.

Un jour le négociant a compris (un déclic à la russe ?) qu’il avançait vers un précipice et qu’il devait s’arrêter pour conserver son bon renom et sa fortune. Sitôt dit, sitôt fait : à  partir de ce momentle négociant n’a pas pris une goutte de vodka ni de samogon [NDLR : terme qui désigne toutes les formes d’alcool artisanal, « faits maison »] ou de quelque chose pareille. En commémoration de sa décision il a ordonné de faire un immeuble avec un grand verre renversé sur le toit – le symbole de son refus d’alcool.

Il me semble que le négociant a trouvé une âme sœur dans l’architecte. Il n’y a pas de légende sur cet artiste mais il suffit de regarder la décoration pour tout comprendre.

Moscou, des extraterrestresMoscou, des extraterrestresMoscou, maison Philatov

Sans doute les critiques d’art disent que tous ces êtres bizarres ne sont que des algues et des habitants de la mer et que la maison, elle-même, doit symboliser un navire, mais…

Mais d’autre côté une tête lucide ne peut pas créer les choses comme ça. Peut-être l’auteur a trouvé ces « extraterrestres » au fond d’une bouteille ? Moscou, des extraterrestres

Pour trouver encore quelques photos de la maison Philatov: clic

11 comments to La maison Filatov à Moscou ( Plume-de-loin)

  • Léon

    Quand on dit que l’alcoolisme est, hélas, une donnée-clé de la culture Russe… Il arrive même à produire de l’architecture !

  • Lapa

    C’est très joli! Dommage pour le caisson de clim’ en façade :/

    merci pour cette histoire!

  • Aria

    Oui, c’est intéressant. 1909, on est en plein Art Nouveau et ces formes ne sont pas sans rappeler celles que le Catalan Gaudi a donné à ses constructions et les sculptures qui sont parfois directement inspirées des coquillages.

    Filatov, c’est le nom du propriétaire ou de l’architecte ? Il serait intéressant de voir ce que l’architecte a produit d’autre.

    Je vais essayer de me rappeler de « samogon » qui peut s’appliquer à toutes les bibines que l’on peut distiller à la maison. Est-ce qu’on l’utilise aussi pour les liqueurs maison comme la Wichniouvka (?) ? Je connais des gens en province qui distillent leurs prunes avec des alambics qu’ils trafiquent eux-m^mes.

    • Bonjour,
      Filatov est le nom du propriétaire. Quant à l’architecte, il y en avait deux: Doubovskoy et Arkipov. Le premier était très connu grâce à sa interprétation du style art nouveau. Il aimait les formes gothiques, les château etc… ce qui n’existe pas dans l’architecture russe ))
      Cette maison-là ressemble peut-être aux bâtiments de Gaudy mais elle n’est pas typique pour l’art nouveau de Moscou ))

  • Léon

    Aria, le terme « samogon » est en principe réservé à des alcools blancs et forts fabriqués maison. La vichniovka n’est pas distillée, je ne crois pas que les russes la qualifierait de « samogon ».
    On peut demander à Lena de nous le préciser.
    Hou, hou, Lenotchka, vous êtes là ?

    • Aria

      Merci pour cette précision, ça ne m’étonne pas, la vichniovka est bien trop douce mais j’adore. Le tord-boyau maison, c’est trop costaud.

    • A vrai dire, je ne suis pas une spécialiste ))) Peut-être c’est parce que je ne suis ni architecte ni une personne du commerce.
      Comme je sais, on ne distille pas de Wichnieuvka ou les autres liqueurs maison (ici la boisson pareille s’appelle nalivka). Mais pour les préparer on ajoute de la vodka dans le sirop de fruits.

  • Léon

    Je crois bien que Filatov était le propriétaire, pas l’architecte.

  • Causette

    Bonsoir,
    pas mal le verre renversé.

    A Paris, en ce baladant on peut voir des façades étonnantes. Par exemple 24 rue Etienne Pernet ICI et ICI. Quelquefois le nom du sculpteur est inscrit mais pas celui de l’architecte. LA il n’y a ni l’un ni l’autre (11 rue de Géricault).

    Et voici le 38 rue de Moscou à Paris 😆

  • Léon

    Belles façades…