DÉLICES ISLAMIENNES- Mutiler

Lectures :1434

.

Depuis quelques semaines nous publions ces textes rassemblés pour nous par Iskender. Sans lui et sans son travail je ne serais jamais allé me plonger dans cette lecture fastidieuse et rébarbative. Sans lui je n’aurais pas pu prendre connaissance de ce que certains osent appeler un sommet de la civilisation quand ce n’est pas un sommet de poésie.

Il est bon que nous soyons mis au courant de ce que les enfants musulmans doivent ingurgiter et répéter sans relâche. On imagine sans mal l’effet 14dfuc5-300x300produit et voulu sur leur jeunes consciences.

MUTILER

(Muslim, Sahih 25/ 5370).
Le messager d’Allah a dit :

– Celui qui regarde dans la maison des gens sans leur consentement, il est permis de l’énucléer.

(Muslim, Sahih 17/ 4190).
… une femme de la tribu de Makhzum avait volé. Elle fut amenée devant l’envoyé d’Allah… et sa main fut coupée.

(Dawud, Hadith 38/ 4359).
Le verset

La punition de ceux qui déclarent la guerre à Allah et à son envoyé et qui les affrontent avec méchanceté à travers la terre sera la décapitation ou la crucifixion, ou la mutilation d’une main et d’un pied sur des côtés opposés, ou l’exil de cette terre…

a été révélé concernant les polythéistes. Si l’un d’entre eux se repend après sa capture, cela n’empêche pas d’appliquer les peines prescrites qu’il mérite.

(Dawud, Hadith 38/4367).
Un voleur qui avait avoué avait été amené de le prophète mais rien n’avait été trouvé sur lui. L’apôtre d’Allah lui dit:

-Je ne pense pas que tu as volé.

Il a dit:

-Oui, j’ai volé.

Il le répéta deux ou trois fois. Alors il donna des ordres. Sa main fut coupée et il fut ensuite ramené devant lui.

-Demande le pardon d’Allah et adresse lui ta repentance.

Le prophète dit ensuite:

-Ô Allah, accepte sa repentance.

(ibn Hanbal, Musnad 20719).
afghanistan_femmes_time_talibans_insideLe prophète a dit:

– La circoncision est une tradition louable pour les hommes et un honneur pour les femmes.

(Dawud, Hadith 51/ 5251).
Une exciseuse travaillait à Médine. Le prophète lui dit:

-Ne coupe pas trop sévèrement parce que c’est mieux pour la femme et plus désirable pour l’époux.

(Nasa, Hadith 4978).
Un voleur fut amené devant le prophète. Ce dernier dit :

-Tuez-le.

Les gens dirent :

-Il a volé,  apôtre d’Allah !

Le prophète dit alors :

-Coupez ! » On lui coupa (la main droite).

Il fut amené une seconde fois et le prophète dit :

-Tuez-le.

Les gens dirent :

-Il a volé, apôtre d’Allah !

Le prophète dit alors :

-Coupez ! » Alors, on lui coupa.

Il fut amené une troisième fois et le prophète dit :FGM500

-Tuez-le.

Les gens dirent :

-Il a volé, apôtre d’Allah !

Le prophète dit alors :

-Coupez !

Il fut amené une quatrième fois et le prophète dit :

-Tuez-le.

Les gens dirent :

-Il a volé, apôtre d’Allah !

Alors le prophète dit :

-Coupez ! Et on lui coupa.

Il fut amené une cinquième fois et le prophète dit :

-Tuez-le.

Nous l’avons donc emmené pour le tuer. Puis nous l’avons traîné et jeté dans un puits et enfin nous avons jeté des pierres sur lui. 

(Dawud, Hadith 38/4373).
Le prophète a coupé les mains d’un homme qui avait volé un bouclier dont le prix était de 3 dirhams, qui était à un endroit réservé aux femmes.

(Abu Dawud, Hadith 38/4378).
Le prophète a dit:

-Couper les mains n’est pas une peine qui sera infligé à celui qui pille mais celui qui pille de façon pulsionnelle ne fait pas partie de nous.

(Abu Dawud, Hadith 38/4382).
Une femme emprunta des bijoux à des personnes connues alors qu’elle même était inconnue. Ensuite elle les a vendus. Elle a été attrapée puis amenée devant le prophète. Il donna des ordres pour que ses mains soient coupées…

(Abu Dawud, Hadith 38/4397).
Un voleur a été amené à l’apôtre d’Allah et sa main a été tranchée.Ensuite, il ordonna qu’on l’accroche au cou.

(Bukhari, Sahih 59/234).
Des gens de la tribu d’Ukl sont venus au prophète et ont embrassé l’islam...ils sont devenus apostats... et le prophète ordonna que leurs mains et pieds soient coupés, que leurs yeux soient brûlés avec des pointes de fer et que leurs mutilations ne soient pas cautérisées pour qu’ils en meurent… ils furent mis dans un endroit appelé Al Harra et quand ils demandèrent de l’eau, ils n’en reçurent pas jusqu’à leur mort.

(ibn Sad, Tabaqat 2/114-5).
Le raid de Kurz ibn Jabir al Fihri eut lieu contre les Banu Urayna dans le mois de shawwal à la sixième année de l’Hégire de l’apôtre d’Allah.

On a dit qu’un groupe des Urayna au nombre de huit est venu voir l’apôtre d’Allah et a accepté l’islam, mais le climat de Médine de leur convenait pas. Alors l’apôtre d’Allah leur ordonna de vivre avec ses chamelles qui paissaient à Dhu al Jadr près de Quba et d’Ayr, à une distance de six milles de Médine.caricature_tariq_ramadan_double_langage

Ils restèrent là jusqu’à ce qu’ils récupèrent et reprirent du gras.
Un matin, ils firent un raid sur les chamelles et les enlevèrent. Yasar l’affranchi de l’apôtre d’Allah les affronta avec un petit groupe. Il les combattit. Ils lui coupèrent les mains et les pieds, mirent des épines dans sa langue et ses yeux. Par la suite, il mourut.
Les nouvelles de l’incident furent portées à l’apôtre d’Allah. Il envoya aussitôt vingt cavaliers à leur poursuite et il nomma à leur tête Kurz ibn al Fihri, leur chef. Ils les atteignirent et les entourèrent, les capturèrent, les entravèrent et les firent asseoir sur leurs chevaux, pour les emmener à Médine. L’apôtre d’Allah était à al Ghabah. Ils se mirent en route vers lui et il les rencontra à al Zaghabah, l’endroit où les cours d’eaux se rejoignent de partout. Il donna des ordres pour que leurs pieds et leurs mains soient tranchées, et leurs yeux enlevés. Ils furent ensuite crucifiés.

Puis le verset suivant fut révélé à l’apôtre d’Allah.

La seule récompense pour ceux qui font la guerre à Allah et à son messager et qui propagent la corruption sur la terre…

Après cela, il n’arracha plus les yeux de personne.
Les chamelles étaient quinze et elles fournissaient beaucoup de lait. Ils les ramenèrent à Médine. L’apôtre d’Allah vit qu’une chamelle appelée al Hinna manquait. Il demanda où elle était passé, et on lui dit qu’ils l’avaient tuée.

Les commentaires sont fermés.