Violence en Islam : enquête sur les racines du mal

La question de la violence intrinsèque de l’islam fait débat. D’un côté on a des déclarations lénifiantes comme :  « L’islam n’est pas une religion de guerre, de violence, d’agression et de désunion génératrice de conflits. (…)On a dit et redit, avec une insigne mauvaise foi, que l’islam s’est répandu par l’épée à travers le monde.  C’est une calomnie. Le Coran exclut toute conversion forcée:  Pas de contrainte en religion. » (S. H. Boubakeur, Traité moderne de théologie islamique, Paris 2003, p. 329.)

Mais d’un autre côté on a l’Histoire et des documents. Une Histoire particulièrement violente, anormalement violente au regard des moeurs de l’époque de la constitution de cette religion, un Muhammad d’une violence extrême proposé, rappelons-le,  comme modèle à tous les musulmans ; et la persistance même à l’époque contemporaine ( mais est-ce une surprise?) de musulmans terroristes et violents. (Le sabre figure toujours sur le drapeau officiel de l’Arabie Saoudite, lié à la profession de foi, et le sabre d’Ali reste un des emblèmes du shiisme.)
Alors ?
Alors, il y a  bien un mal, qui plonge ses racines très loin, à la constitution de cette religion, sur lequel se sont penchés les animateurs d’IDO. A vrai dire, cette violence est omniprésente, lanc